Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : du coupe-papier.

Encore une remarque, la dernière sans doute, à propos du roman d’Ito Ogawa, La papeterie Tsubaki. Elle concerne l’utilisation du coupe-papier. L’héroïne ouvre toujours les lettres avec un coupe-papier, ainsi que sa grand-mère le lui a appris.
En y réfléchissant, on voit là un respect pour le courrier en lui-même et pour l’expéditeur, ainsi qu’une époque révolue où le temps était du temps vécu et non pas poursuivi. Effectivement, ouvrir une enveloppe à la main, en la déchirant, c'est être pressé. Et quoi de plus vilain qu’une enveloppe toute déchiquetée après avoir été ouverte ainsi !
On se souvient qu’il y a longtemps, on connaissait quelqu’un qui faisait de même : quand une lettre arrivait, il attrapait son coupe-papier qui était toujours à portée de main sur le buffet car, même si peu de lettres arrivaient, il était bon d’être ainsi toujours prêt. Le geste était solennel.
Ici aussi, on utilise un coupe-papier. Il est en métal doré et a la forme d’une feuille.

Et vous ? Utilisez-vous un coupe-papier ? Si oui, comment est-il ? Ou préférez-vous déchirer l’enveloppe à la main ?

Commentaires

  • J'ai toujours un coupe-papier à portée de main, car non seulement j'entretiens une correspondance, dont il s'agit de respecter les enveloppes, mais de plus, les feuilles de papier aquarelle soudées en blocs compacts nécessitent d'être ainsi séparées les unes des autres.
    C'est un crocodile en bois d'ébène, rapporté de mon premier grand voyage, au Sénégal... Le bois en est doux et luisant.

  • Je suis un inconditionnel du coupe papier, j'aime aussi qu'une enveloppe reste belle après qu'elle ai été ouverte
    Amicalement
    Claude

  • dans son étui de velours bleu, dort celui du bureau, il est tout en métal jaune pour trancher et noir pour le manche ... toujours prompt à se réveiller quand le service oblige
    dans un pot réservé aux bics, crayons, marqueurs trône celui de la cuisine, un sage rescapé du passé, chut ne le dites à personne, il est fait d'ivoire et de métal ... mais je l'aime pour avoir servi tant de mains aujourd'hui disparues ...
    amitié .

  • Tout dépend du courrier. A la main, pas très délicatement je l'avoue, dans l'ascenseur en remontant des boîtes aux lettres, lorsqu'il s'agit de courrier "barbant", et ce de moins en moins car j'opte pour le tout digital.
    En revanche, j'ai tout un cérémonial pour celui du cœur, et mon coupe-papier est une sorte de petit poignard à manche de macassar ayant appartenu à mon père, très attaché à ce geste.

  • Coupe papier mais qui sert essentiellement à couper ...des livres, ceux encore fabriqué et vendu non coupés et quelques missives sympathiques
    le courrier tout venant, là je ne fais pas d'effort

  • J'ai bien un coupe-papier offert, il y a longtemps, par une vieille dame que j'aimais beaucoup...mais je l'utilise rarement

  • Cela dépend des lettres. J'ouvre avec un coupe-papier les lettres personnelles, auxquelles je tiens. Je déchire comme un barbare les courriers administratifs et publicitaires.

  • toi 'comme un barbare', j'ai peine à l'imaginer, bernard! :-)
    moi c'est coupe-papier quasi toujours: une jolie dague à lame légèrement incurvée (offerte par l'une de mes filles, sachant à quel point j'aime ces objets) ou bien un marque-page en métal doré en forme de fée fait très bien l'affaire aussi et sinon un simple couteau car je n'aime pas du tout 'déchirer' le papier quel qu'il soit......

  • Ah , Ah, à l'époque des couriels , je ne reçois plus guère de lettres , à part des factures et celles-là , je les ouvre à la hussarde ! Il y a quand même des exceptions : faire-part, voeux de Nouvel An , enveloppes élégantes , alors je me sers d'un simple couteau de cuisine . Mais vous avez raison , en fin de compte , d'utiliser un bel objet !

  • Coupe-papier "Alessi" en forme d'oiseau, offert par mes enfants :
    il est toujours de garde dans la cuisine-séjour où bat le coeur
    de la maison ...

    Bonne semaine de courrier !

  • L'une ou l'autre technique suivant la nature du courrier. J'ai plusieurs coupe-papier répartis dans mes "pots à crayons" disposés dans la salle de séjour et mon bureau. Le plus ancien, un modèle très classique à courte lame ronde appartenait à mon grand-père (et même peut-être avant lui à son propre père). C'est celui que j'utilise le plus., le plus récent a été fabriqué dans le Queyras voisin et son manche est un petit personnage peint de couleurs vives. C'est un "petit plaisir" de la vie.

  • Oh oui, les coupe-papiers et la cire à cacheter, j'ai connu. J'ai encore un coupe-papier publicitaire de la firme familiale, et c'est vrai que j'ai du mal à supporter la vue d'une envelope sauvagement déchirée. Et... on allait "abîmer les timbres", en plus !!!! :D

  • ah mais oui, les timbres! oh que oui, le coupe-papier permet de garder les jolis timbres, intacts! voilà une vertu supplémentaire à son utilisation :-)
    depuis toujours je n'utilise que des timbres dits de 'collection', c'est tellement joli sur l'enveloppe, même (et encore plus) pour régler une facture!

  • Tu me donnes envie d'en acquérir un, le geste a en effet beaucoup plus de noblesse et l'enveloppe une esthétique plus proche de la beauté...
    Sais-tu que tsubaki veut dire camélia en japonais ? Belle journée Marie, merci d'avoir éveillée cette idée en moi. brigitte

  • J'ai aussi mon coupe papier sur le coin du buffet, prêt à s'élancer vers le courrier. C'est effectivement une forme de respect que d'ouvrir proprement une lettre. Merci de nous le rappeler.

  • bonjour Marie

    me souviens jadis a la maison il en trônait un sur le secrétaire

    il a disparu avec le temps ☺ j'utilise ma clef la boite aux lettres est loin de la maison donc comme je suis curieuse je l'ouvre avec la clé en me dirigeant vers la maison et l'enveloppe une fois mon nom enlevé file direct dans la boite pour le papier

    douce semaine Marie ☺☺

  • Le geste avec le coupe papier est si élégant! On prend son temps malgré l'impatience et ,on introduit lentement la pointe sur le côté de la lettre imaginant déjà les mots écrits.
    Un rite. Merci Marie.

  • En forme de feuille, c'est si bien ! J'utilise dans le séjour un coupe-papier en bois ramené du Brésil, à tête de toucan, et dans mon bureau, un petit couteau à manche de corne sculpté. (Il m'arrive de déchirer méchamment une enveloppe administrative, je l'avoue,)

  • J'aime beaucoup vos questions Bonheur du Jour ! Moi, j'utilise un coupe-papier en bois de rose sculpté un cadeau reçu il y a des années lorsque j'étais petite-fille à Madagascar, il est sur mon bureau et parfois même il me sert de marque-page :-)
    Bonne semaine à vous

  • Bonjour Bonheur du Jour. Pour ce qui est des enveloppes, je fais comme Tania. Les enveloppes administratives sont vite ouvertes... (Parfois elles restent fermées, mais c'est rare), les autres enveloppes, je les ouvre, non avec un coupe-papier, je n'en ai pas, mais avec un petit couteau que je vais chercher dans la cuisine. Et pas n'importe lequel...

  • Le courrier 'banques' , assurances' impôts et autres n'a pas droit au coupe papier! ^_^ L'autre pas trop non plus, même si je possède un joli coupe papier en argent (?) d'artisanat touareg...

  • non je n'utilise pas de coupe papier, soit je les ouvre rapidement sans trop respecter l'enveloppe (pour les publicités commerciales tant renouvelées) soit j'utilise une paire de ciseaux.. Je te souhaite un très bon lundi - hier j'ai sorti mon petit sapin et les boules de Noël ; cette année j'ai choisi les décorations blanches et bleues. Juste un petit renne au crochet de couleur brun, tout en haut de mon mini sapin (environ 1 m). Bises et très bon lundi.

  • Je suis un impatient . Je déchire à la main des que j'ai sortie la lettre de la boîte aux lettres !

  • J'ai un très joli coupe-papier en argent offert par une collègue de travail. Je ne m'en sers que pour ouvrir les enveloppes "précieuses" comme les faire -parts par exemple. Sinon pour les rares factures qui arrivent par la voie postale, je n'en vois pas l'utilité car les enveloppes partent au recyclage alors qu'elles soient déchirées ou pas n'a pas tellement d'importance. Mais c'est un objet dont je me sers aussi très souvent pour couper les grandes feuilles d'aquarelle par exemple, un objet un peu désuet mais dont j'aime le charme. Bonne fin de journée

  • Lorsque je travaillais, j'ouvrais toujours le courrier avec un coupe papier, banal et utilitaire ... Maintenant, les factures sont souvent ouvertes en déchirures ... alors que les "vrais" courriers sont ouverts avec un coupe papier en bois surmonté d'un éléphant, rapporté d'Afrique par frère ... Ainsi ouvertes proprement, on peut replacer la lettre et la ressortir à loisir pour la relire ... voire la conserver des années !

  • J'en ai eu deux, mis je ne sais pas où ils sont passés ….. j'utilise un couteau de cuisine ….
    Bises Marie

  • En ce qui me concerne, tout dépend du courrier par contre mon mari et mon beau-frère font comme leur mère : un coupe papier en argent et tout courrier est ouvert respectueusement :)

  • J'ai un coupe-papier sur mon bureau... il vient du temps où les livres que l'on m'offrait avaient encore des pages à découper... :)
    Mais je ne l'utilise pas toujours pour ouvrir le courrier, sauf pour les lettres personnelles.
    Passez une douce journée.

  • C'est drôle, j'ai appris cela de ma mère aussi. Ouvrir avec soin. Avec un coupe-papier. Je garde les enveloppes comme fiches pour écrire des notes diverses, quand je vais au marché, ou voir des galeries, etc...

  • Merci pour cette question Marie ! En lisant les commentaires, on découvre que le coupe papier implique respect, beauté du geste, retenue.
    Je comprends mieux pourquoi j'utilise un coupe papier pour les belles enveloppes ornées de beaux timbres....et que je déchire sauvagement celles des factures diverses et variées ! Je t'embrasse. Bonne journée.

  • Je reçois de moins en moins de courrier. Je crois qu'avec l'augmentation des timbres les timbres ne vont pas s'arranger. Puis avec Internet les gens n'écrivent plus.
    mais si je reçois une belle lettre avec une enveloppe soignée je prends mon temps pour l'ouvrir et je le fais avec soin.

  • Le gros du courrier que je reçois désormais est représenté par des factures ou des relevés bancaires... ;-/ C'est donc de l'enveloppe déchirée en montant l'escalier (pas d'ascenseur chez moi).
    Par contre, quand j'étais gamin, j'adorais fabriquer (en utilisant canif, lime [pour finition et aiguisage], etc.) des coupe-papiers en bois, de tous les formats, et plus ou moins élaborés, dont je gratifiais mon entourage...
    Merci pour votre commentaire sur mon billet chez dasola.

Écrire un commentaire

Optionnel