Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : faire une chose à la fois.

Un article fort intéressant(1) sur l’usage des nouvelles technologies a fait connaître la notion de « cécité d’inattention ». En effet, alors que se multiplie le « multitasking » (faire plusieurs choses à la fois, par exemple suivre un cours et envoyer un sms, répondre au téléphone tout en continuant à taper sur son clavier, …), une étude scientifique (faire passer un gorille au milieu d’un groupe de basketteurs en action, ce que ne remarque quasiment aucun spectateur….) a prouvé que le cerveau est limité pour cela : « la polarisation de notre attention sur un objectif précis nous rend quasiment aveugles à d’autres événements. »
Mais pourquoi veut-on toujours faire plusieurs choses à la fois ? est-ce parce qu’on veut prouver de quoi on est capable ? ou parce qu’on ne veut pas perdre de temps ? ou encore parce qu’on veut aller vite, de plus en plus vite ?
Tout ceci est peut-être dû au fait qu’on se trompe d’urgence ? Et si on s’organisait autrement ? Les nouvelles technologies sont dangereuses quand on ne sait en limiter l’usage. On pourrait, par exemple, ne répondre aux mails que le matin, n’envoyer de sms que l’après-midi, ou peut-être encore, ne pas se sentir obligé de répondre à tous les appels téléphoniques et se donner le droit de rappeler plus tard ?

Qu’en pensez-vous ?

(1) La Croix, Le cerveau bousculé par le numérique, Denis Sergent, 28 mai 2019

Commentaires

  • Je suis tout à fait d'accord avec toi, je laisse volontiers mon portable à la maison quand je pars en course, je n'ai jamais aimé avoir un fil à la patte, Que ce soit le téléphone ou l'ordinateur, ils ne sont pour moi que des outils et je me refuse d'en faire des compagnons
    Amicalement
    Claude

  • J'ai lu cet article aussi.
    Ces nouvelles technologies nous donnent du moins l'occasion de travailler notre autodiscipline !
    Moi aussi, je laisse dans la mesure du possible mon portable à la maison quand je pars travailler ou faire des courses. Mais il reste difficile de ne pas lire mes mails au fur et à mesure, par exemple...
    Bonne et belle journée à toi,

    ANNE

  • Nous sommes d'une génération où nous savons prendre de la distance avec les nouvelles technologies. Ainsi je ne regarde mes mails que sur mon ordinateur ou ma tablette, jamais de mon téléphone portable. Il n'y a pas d'urgence ! Et je coupe mon téléphone portable chaque fois que je suis en balade, ou en activité à l'extérieur ainsi j'en profite et même si mes fils me mettent un message je le découvre en rentrant...mais ils sont adultes alors je peux comprendre que d'autres mamans n'aient pas la même attitude :) bonne semaine

  • Difficile d'échapper au mouvement brownien qui nous entraîne
    dès le matin !
    J'aime entrer dans la danse au réveil par le truchement de la
    tablette magique : découvertes, courrier, lectures plus difficiles
    et ensuite...l'ancien monde reprend le dessus à travers les
    rencontres, rendez-vous, obligations et libres occupations
    en fonction de la saison .

    Un jardin et une vieille maison seront toujours pour moi
    la meilleure parade contre l'aveuglement médiatique,
    redéfini en "cécité d'inattention" par l'insipide novlangue...

    Belle journée proche de la nature, chère Marie !

  • Merci Marie pour cette interrogation. Vouloir faire plusieurs choses à la fois, c'est peut être vouloir vivre intensément, deux vies en une, mais un acte bâclé, exécuté sans pleine conscience perd de sa substance, donc de la vie.
    Vouloir gagner de la vie et du coup en perdre...
    L'équation ici ne sera jamais mathématique. 1+1 ne fait pas deux.
    Dans tes textes pétris de vie, les actes sont faits lentement, l'un après l'autre, en pleine conscience, et chaque moment gagne en substance. C'est pour cela que j'aime te lire !
    Belle journée et Bises.

  • Au temps où mes petits-fils étaient ados , et passaient allègrement d'un entretien téléphonique , à l'envoi d'un e-mail , tout en regradant un match de tennis à la télé , sans oublier de s'épancher sur Face Book , j'ai confié mon inquiétude à mon médecin : quel genre d'individus incapables de concentration allaient ils de venir ?
    Il a souri et m'a dit : «« Vous raisonnez selon des critères anciens , mais leur cerveau va s'adapter , gagner en agilité , bref , connaître une mutation ! Pas d'inquiétude donc : on mute !
    Quant à moi , j'utilise ces nouvelles technologies à ma fantaisie , n'étant accro à rien , et voyant les jeunes gèrer leur vie très normalement , je sais qu'on reste connectés , même à des milliers de km !

  • Il me semble qu'il faut des années pour apprendre à ne pas se sentir obligé de répondre immédiatement à toutes les sollicitations, à se donner du temps. Tout dépend, bien sûr, des circonstances - parfois, on guette un appel, un message, une réponse.
    L'air du temps est à l'activité continuelle et j'y vois un diktat qui me rappelle comment certains s'en prenaient à ceux qui s'asseyaient pour lire, "une perte de temps", "tu n'as donc rien à faire ?" Les victimes du burn-out, les nouveaux adeptes de la méditation témoignent de la nécessité vitale de se donner le temps de ne faire qu'une chose à la fois, de regarder autour de soi et de ne rien "faire".

  • C'est vrai que la gestion des technologies n'est pas toujours aisée mais tout de même, on peut s'efforcer de prendre de la distance.... En tout cas je m'y applique Belle journée à toi.

  • Ah ! le téléphone a le don de m'énerver... C'est toujours avec le téléphone que je fais 2 choses la fois : j'essaie de répondre tout en continuant ce que j'avais à faire, car en principe on m'appelle quand je suis en pleine préparation du déjeuner et ça ne peut pas attendre. Et bien sûr ce n'est pas toujours facile, ou j'écoute vraiment mal mon interlocuteur, ou je me trompe dans ce que je fais...

  • Tout à fait d'accord !
    Une chose l'une après l'autre... limite le risque d'erreur aussi ;)
    Belle semaine Marie, bisous, câlins à tes Félins :)

  • On ne fait pas les choses en même temps, mais on passe de l'une à l'autre, même s'il s'agit de micro secondes. Même les femmes ^_^
    Je ne prends pour l'instant le portable que lorsque je suis en voiture (tomber en panne au fond des bois?) ou en sport (me fouler une cheville loin de tout?)

  • Ton dernier paragraphe est exact .. souvent, on se trompe d'urgence !
    J'essaie depuis un moment de faire exactement ce que tu dis ... et me dire que les amis laissent un message sur les répondeurs, les autres appels ne sont pas urgents !!!
    N'allumer l'ordinateur que le soir, c'est aussi une bonne option, pas toujours tenue d'ailleurs !!!

  • Je m'applique également à le faire, car il me faut très peu de choses pour saturer et je trouve, par ailleurs, que c'est une forme de liberté intérieure. Aucune alerte chez moi. Pas plus pour les sms que pour les mails, et des moments précis de consultation. Mais je reconnais bien volontiers qu'il faut parfois que je me gendarme pour ne pas poser le doigt sur l'icône magique. A chaque fois qu'il m'arrive de le faire, c'est comme un rappel à l'ordre et je m'applique à retourner vers "mon droit chemin". Bonne journée à vous.

  • je suis complètement incapable de faire deux choses à la fois ... c'est la raison pour laquelle j'ai cessé de "travailler" quand je suis devenue maman ... bravo à toutes les personnes qui savent y faire !
    amitié .

  • A un moment je me suis laissée envahir par la technologie, depuis j'y ai mis un frein, je ne fais certaines choses qu'un jour ou deux dans la semaine, je me refuse à consulter mon téléphone en présence d'autres personnes niant ainsi leur présence, bref il y a mille façons de se délester de rester attentif au plus important

  • Le problème est parfois d'établir des priorités... avant le 14 juin je devrais poster un papier à la mutuelle... aller chez le coiffeur... donc prendre rendez-vous car il est parti dans une zone plus lointaine... aller chez le médecin pour des prescriptions... caser un jury là dedans... plus le tout venant courses repas ménage et je ne parle même pas des papiers à classer que je n'arrive plus à classer.
    Trouver qqun qui saura réparer umles pieds d'un fauteuil...
    Et je ne sais évidemment faire qu'une chose à la fois de tout ça... c'est beaucoup trop pour une seule femme qui a 'mal partout'... Je ne sais pas comment les jeunes font. Je ne voudrais pas recommencer... il faut travailler... entretenir sa maison...

    Mon commentaire s'est métamorphosé en to do liste... ;-(

  • il est impossible de faire deux choses à la fois, on tente, mais au fond, on est un peu dans l'une occupation et dans l'autre, mais pas totalement dans les deux. ! Dans l'ensemble, essayer d'être ordonnée, mais quand même pas rigide ! Bises du soir.

  • J'ai failli me laisser entraîner, en partie à cause des jeunes qui m'entourent, mais j'ai appuyé assez vite sur le frein ; ça ne me convenait pas et je me rendais compte à quel point c'était stupide. Je suis choquée de voir le nombre de personnes qui sont ensemble, mais qui regardent chacune leur écran. Pour moi, c'est typiquement l'exemple à ne pas suivre.

  • La sagesse est de bien vivre l'instant présent e de ne pas vivre dans une sorte de dissociation de la pensée. Le moine bouddhiste Thich nhat hanh l'explique très bien. La meilleure façon de vivre les événements est de se placer dans une juste attitude de présence et d'unité intérieure; C'est comme cela que l'on apprend le mieux..

  • Il y a autant de choses à faire maintenat, il y a tante information, qu'il semble qu'on nn'a pas de temps pour tout...on fait pour arriver à tout,,,et vraiment, il n'y a pas temps de tout, ni pas besoin...je fait pour choisir ce que m'importe, ce qui m'apporte quelque chose sur ma vie.

  • J'aime beaucoup ces suggestions.
    Organiser son temps pour avoir plus le temps... c'est très vrai.
    Passez une douce journée.

  • J'ai lu plusieurs articles sur le sujet et c'est assez affolant.
    J'ai toujours été une grande distraite papillonnante mais je remarque que mes "symptômes" s'aggravent. Alors je me force de plus en plus à ne faire qu'une chose à la fois sans même penser à ce que je vais faire après. Et bien entendu, je suis très attentive avec mon fils même si il est encore jeune !

  • J''évite à présent d'aller le soir ou même l'après-midi sur l'ordinateur, on y passe trop de temps et on néglige des choses essentielles, moi en tout cas ...
    Et puis il y a le jardin ...
    Belle journée chez toi avec de bons livres

    http://marinezou.blogspot.com/

Écrire un commentaire

Optionnel