Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Du gel douche.

En regardant un reportage sur l’ouverture d’un magasin dédié aux produits d’hygiène on est resté épaté de voir non seulement autant de produits (est-ce vraiment utile d’avoir autant de choix ? des rayons entiers de gels douche…) mais de constater qu’ils sont tous conditionnés dans des contenants en plastique non recyclable alors que se développe une prise de conscience tardive mais réelle sur la masse de déchets plastiques ainsi que sur les traces de ce produit dans les organismes.
On s’est rappelé de comment on faisait « avant », à cette époque où tout était fait à l’économie : on a le souvenir des savonnettes, avec quelques noms de marque qui existent encore aujourd’hui comme Cadum ou Palmolive – il y avait bien sûr le savon de Marseille, incontournable pour décrasser les mains d’ouvriers, plutôt dédié au linge pourtant. Pour le shampooing, on avait du Dop. Et un témoin de l’époque souffle à l’oreille pour rajouter son grain de sel à la discussion : en berlingot, le shampoing Dop. Ah ! mais oui ! on avait oublié !

Et vous, vous souvenez-vous des produits que vous utilisiez "avant", ou ceux dont vos parents ou vos grands-parents se servaient ?

Commentaires

  • Je ne suis pourtant pas vieille ( 50 ans) mais j’ai le souvenir que le gel douche est arrivé tardivement dans ma famille où le grand pain de monsavon trônait sur le lavabo. Et oui nous aussi on utilisait du dopé aux œufs pour laver nos cheveux. Bannissant le plastique de notre vie nous sommes revenus (aux grands damnés de nos ados) à l’utilisation du pain de savon bonne journée

  • Me revient d'un coup le savon "Sunlight", brique un peu carrée (je crois qu'il existe encore sous une autre présentation). Ma mère, qui n'avait jamais fait d'anglais, disait le «savon sunliccchhhttt», je la revois et l'entends, manches retroussées.

  • Bonjour ! Oui, je me souviens ...Chez ma grand-mère, il n'y avait pas de salle de bains . Alors le samedi, c'était le rituel : on allait, mes fréres et soeur et moi, d'abord à l'épicerie acheter chacun notre berlingot de shampoing Dop . Ils avaient tous la même odeur mais moi, je choisissais toujours un vert ! Puis, on allait prendre notre serviette de toilette, notre gant à la maison et on partait aux Bains-Douches publics . Là, je n'aimais pas trop, le sol était mouillé, c'était glissant, et je n'aimais pas me déshabiller dans une cabine froide . On passait sous la douche, on se frottait fort en se shampouinant et rhabillage toujours dans le froid ! Malgré ces désagréments, j'ai toujours ce souvenir de sentir alors mon corps et mes cheveux tout beaux, tout propres . C'était en Bretagne, il y a soixante ans !

  • Je me souviens surtout des savonnettes : Palmolive, Cadum avec le bébé sur l'emballage... et parfois en cadeau les merveilleuses savonnettes Roget et Gallet : "Oeillet mignardise".
    Par contre aucun souvenir des shampoings que nous utilisions. Depuis près d'un an, plus de gel-douche ici : du savon de Marseille (petit format). Ma peau s'en trouve également beaucoup mieux. ! Pour le shampoing par contre c'est beaucoup plus difficile !

  • J'ai 'découvert' le gel douche dans les années 90 (tard?) et depuis peu suis revenue au savon... lui même trop emballé, va falloir réagir!

  • Chez nous c'était savon de Marseille et savonnette depuis toujours.
    L'un de mes doux souvenirs, petite fille, c'est que je réunissais mes piécettes pendant une année pour offrir à ma mère pour le jour de sa fête une jolie savonnette parfumée à la rose de chez Bourjois. Un jour, ne disposant pas de suffisamment d'argent, la dame de la droguerie a tout de même accepté de me la vendre lorsqu'elle a vu ma déception de ne pas pouvoir faire mon cadeau de fête des mères...
    Je déteste les gels douche et je ne m'en sers jamais. Je suis restée un inconditionnelle des savons et savonnettes...

  • Le savon LUX chez ma grand-mère, dont l'odeur m'ecoeurait, je n'ai jamais su pourquoi...
    Et plus tard, chez mes parents, un savon jaune, qui sentait le citron : Zest. Je préfère, maintenant, ne pas en connaître la composition ☺

  • Bonjour Bonheur du Jour,
    le savon de Marseille pour nous...
    Mais j'avoue que maintenant je n'utilise plus de savonnettes, je trouve qu'elles dessèchent plus la peau que le gel douche!
    Belle journée à vous.

  • Il y avait la poudre "à récurer"... ou "arrêt curé" selon qu'on parle ménage ou blague enfantine, à l'époque du lave-pont, de la serpillère et d'Ocedar...
    Quant aux linéaires de produits dans la grande distribution, c'est effarant. Quelque soit le rayon, yaourts, jambons comme produits ménagers, je me retrouve au bord d'abîmes de perplexité, jusqu'au dégoût !
    Ici et pour moi, c'est savons et savonnettes, mais je crois bien que chez nos jeunes, il n'y en a pas, au profit de gels, de liquides, et même de premiers produits ménagers "fait maison". Un jour, ils redécouvriront... !?
    Bonne journée

  • Je sais que mes parents utilisent encore régulièrement des savons. C'est vrai que tous ces produits de douche qu'on utilise avec mon conjoint sont du gaspillage. J'aimerais avoir le temps de fabriquer mes propres produits de beauté mais ce n'est pas encore pour maintenant mais merci pour cette prise de conscience du lundi matin. Belle semaine.

  • J'utilise encore le pain Roger Cavailles journellement et n'utilise qu'exceptionnellement des gel douches. Cependant ne pas oublier que la cosmétique a fait quelques progrès. Je me rappelle de ce cousin dermatologue qui, il y a 40 ans, devant quelques soucis capillaires m'a dit qu'avec le shampoing que j'utilisais je pourrais laver les sols parterre. Tout n'était pas mieux avant mais en effet, il est anormal de multiplier les produits qui sortent de la même usine, comme les lessives d'ailleurs, il est aussi inutile de vendre par lots car c'est conditionné sous film plastique, il est inutile de créer toutes ces cartes de fidélités qui polluent la planètes pour des soi-disant avantages (on n'a qu'à diminuer les prix !)... Que de choses qu'il faudrait changer et tout simplement simplifier et qui ne servent qu'à remplir les poches de certains et toujours les mêmes, les mercantiles. Allez, tout cela me déprime mais qu'y faire ?

  • Oui, cette prolifération de produits est insensée . Je déteste le gel douche et n'utilise qu'un " savon sans savon ", genre Diadermine , et ma peau s'en porte très bien . Simplifier, simplifier , c'est mon mot d'ordre !
    Je me souviens bien des produits que vous citez , il y a toujours la crème Nivéa , le blush à joues Bourgeois , Je me souviens du Vim , à récurer . Ceci dit, certains produits actuels sont excellents . Le passéisme n'est pas ma tasse de thé !

  • Chez nous c'était savon Lux, le savon des stars ! C'est ce que disait la réclame ! Je suis comme toi, médusée devant la surabondance du rayon hygiène cosmétique, bien emballé dans les contenants plastique... Drôle de monde ! Belle journée à toi.

  • Le savon de Marseille !
    Aujourd'hui, le savon d'Alep !
    Belle semaine Marie, bisous, câlins à tes Félins :)

  • Tant que la salle de bains est restée plutôt vétuste... on se lavait à la cuisine. Nous utilisions du shampoing Vichy pour le lavage des cheveux... une bouilloire et une cruche de 2 litres...
    Pour le reste, du sunlight (une variante du savon de Marseille pas très excitante).
    Puis la salle de bain s'est améliorée ;-) grâce à mon père... puis on a installé une douche... puis j'ai acheté un sèche cheveux parce que le système de ma mère n'était pas au top. J'ai continué longtemps au shampoing Vichy et au savon (plus variés cette fois)...
    Il y a en effet tant de gels douche... de savon liquide (j'utilise du pain d'Alep dont le parfum me fait penser à l'Orient...).

    Le verre est malheureusement très lourd...

  • Ceci dit avec la guerre en Syrie... le savon d'Alep est plutôt fabriqué ailleurs je ne sais pas si on en fabrique encore à Alep... il dure très longtemps

  • Vous les avez tous évoqués: dop cadum, palmolive……Ce dont je me souviens, c'est que chaque été, ma mère me lavait dans une lessiveuse et j'aimais ça !!

  • Exact ! J'ai oublié le Palmolive qui était une alternative au sunlight... puis j'ai emporté un jour de lux en vacances et le parfum de ce savon est resté associé au lever à l'hôtel...

  • C'était beaucoup de savon de marseille et bébé cadum, des savonnettes à la lavande qui embaumaient les tiroirs des commodes avant d'être utilisés. Bonne journée

  • Avant, du temps de l'enfance. Jusqu'à mes 18 ans à peu près
    Ce devait être là savonnette palmolive.
    Bises

  • Bonjour Marie, comme je n'ai pas d'autres souvenirs à ajouter à ceux déjà mentionnés, voici le lien d'une vidéo très intéressante sur l'histoire du savon, celui de Marseille particulièrement.
    https://www.youtube.com/watch?v=yQd2jpZB29U

    Bonne journée!

  • Je me faisais la même réflexion car j'essaye de consommer "plus vert" et certainement mieux. Et au rayon beauté pas toujours facile même les marques "bios" proposent des emballages majoritairement en plastique. Donc vraiment pas facile mais quand on a considérablement allégé le nombre de produits….

  • bonjour Marie

    me souviens plus ce que ma mère employait a l'époque
    ce que je sais c'est que tout ces trucs gel et autres machins j'ai jamais employé ça, un bête savon me suffit ☺
    bonne semaine bisous ☺

  • Les savonnettes oui mais j'en utilise encore. Même si j'achète des gels douche, je reconnais que ceux ci bouchent les tuyaux et envahissent les nappes phréatiques. C'était mieux avant -)

  • Quand j'étais enfant il n'y avait pas de salle de bains et pendant longtemps , on est allé chercher l'eau à la pompe et le bain c'était le dimanche matin dans une grande bassine dans le cellier !!! Savon et savonnette seulement .
    Puis tout a changé et on a trouvé ça "moderne"!

  • Bonjour,
    Lorsque j'étais petite fille c'était le savon de Marseille pour les mains bien sales et le linge et la savonnette pour la toilette. Le Cadum (avec un beau bébé rondelet dessus) on pouvait choisir la couleur (rose, blanc et même vert)
    Le shampoing oui, comme toi le Dop berlingot aux différentes couleurs.
    A 15 ans, je suis partie en Allemagne et là déjà nos voisins étaient plus avancés (les USA avaient laissés des traces) Nous avions de beaux savons avec une cordelette pour prendre notre douche. (donc le savon restait toujours intact et propre)
    Ensuite je suis partie au Canada et là j'ai vraiment vu la différence des produits pour la toilette..
    Aujourd'hui, tous les pays sont au même diapason .... trop de plastique, trop de chimie !

  • Mais des berlingots, c'était du plastique aussi ?
    Non, non, je ne me souviens de rien en particulier. Pour moi, les choses étaient pareilles autrefois au niveau hygiène, et même moins bien parce que le shampoing DOP ne convenait qu'à des cheveux standard et sans problèmes. C'est plutôt au niveau vestimentaire que ma mère s'échinait à nous fabriquer nos vêtements avec une machine et des patrons (en papier).

  • Chez mes parents, il y avait du savon de marseille, pour le linge et les mains. Il durait une éternité, emballé dans du papier transparent type cristal et le "cadum" dans un emballage carton, pour la douche, il sentait bon...le dop aux oeufs dans sa bouteille plastique, était le shampoing utilisé pour la famille et le lavage de cheveux n'était pas quotidien, on en achetait beaucoup moins souvent qu'à l'heure actuelle ! je n'ai utilisé du gel douche que lorsque j'ai eu mon "chez moi".

  • Petite, je me souviens donc du savon de Marseille et en shampooing, pareil, on utilisait du Dop (marque que je continue toujours à prendre en shampooing) .
    Bon sujet ton article ;)
    Je te souhaite une bonne journée, à bientôt!

  • Bonjour Marie,

    En effet, je me souviens du savon Lux et du Palmolive mais de manière très nébuleuse..^^

    Pour le visage, j'utilise un gel moussant , une eau micellaire ou un pain...Je varie les marques, j'aime essayer chaque x de nouvelles textures..

    Idem pour les shampooings..
    J'essaie d'acheter le + possible de produits en magasin bio..

    Je fais déjà ma propre lessive avec du savon de Marseille , du bicarbonate et de l'huile essentielle...

    Malheureusement, le plastique reste l'emballage le + utilisé...

    Je te souhaite une belle fin de journée,
    Bisous,
    https://almanachdecassandre.com

  • C'est vrai que même mes étagères sont comblées par pas mal de ces produits dit de beauté, même pour les hommes qui hier se contentaient de brillantine, de savon à barbe, et de pierre d'alun ...
    Il y a aussi ces produits spécifiques aux enfants, le tube de dentifrice se décline par âge ... trois ans, six ans et adultes ...
    Amitié .

  • chez mes grands-parents il y avait encore il y a 20 ans de ces gros savons de Marseille pour le linge dont ils ne se servaient plus d'ailleurs. Bien sûr pleins de souvenirs de produits me reviennent les cadums, les dop, la nivéa… J'ai arrêté depuis des années les gels douche en les remplaçant par du savon bio au lait d'anesse , crèmes pour le corps et le visage au maximum bio et ma peau me dit merci, sans oublier les dentifrices, le déodorant
    Il va falloir que nos fabricants réfléchissent un peu plus au changement d'habitudes des consommateurs sans tricher bien sûr sur les ingrédients
    violine

Écrire un commentaire

Optionnel