Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Le livre est-il une denrée indispensable ?


Dans l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19 on trouve la liste des établissements, en fonction de leur catégorie, qui doivent rester fermés car ils reçoivent du public. De ce fait, les librairies sont fermées, ce qui signifie qu’un livre n’est pas indispensable mais un paquet de cigarettes oui… Or, le Président de la République a suggéré, dans son allocution informant que nous devions rester à la maison, que c’était un temps propice pour la lecture et l’enrichissement culturel… Nombreux sont ceux qui n’ont pas sous la main une pile de livres à lire.

D’où la question du lundi : Pensez-vous qu’un livre est une denrée indispensable au même titre que le pain et le paquet de cigarette ?

Commentaires

  • Oui pour nourrir l’esprit, bonne journée à vous mon bonheur du jour. Amitiés Janine

  • Oui, le livre est un bon moyen d'évasion encore plus utile en ces temps. Il nourrit l'esprit, il est aussi indispensable que le pain... Ceux qui utilisent la cigarette devraient pouvoir profiter de cette période pour arriver à s'en passer même si les caisses de l'Etat devaient en pâtir...

  • Pour ceux qui lisent habituellement il est indispensable, mais contrairement à d'autres " denrées",il peut ...se relire.....se lire sur tablette,sans contact physique pour se le procurer,...s'acheter en avance ,et être dégusté sans date de peremption....bref le livre est idéal pour tenir un siège ! Bonne journée a chacun(e)

  • Si cela peut mettre l accent sur le fait qu' il existe encore des librairies c est une bonne chose. Et comme les Français semblent assez désobéissance, ils se precipiteront dans les librairies quand elles ouvriront... faux problème pour moi.
    Les fumeurs sont quand même des drogues, ils ne peuvent être sevrés du jour au lendemain. Et puis la taxe sur le tabac et AUSSI une source de revenus pour L État...

    Hier mon fils aîné m a lu la liste des commerces indispensables selon les pays confirnes En Belgique ce so t les... coiffeurs !
    Bonne 2eme semaine â tous

  • Bonjour... en Belgique, on ne comprend pas très bien l'histoire des coiffeurs. Eux non plus. Ceux-ci ne peuvent d'ailleurs appliquer les règles de distanciation. Les magasins alimentaires, pharmacies et librairies journaux sont ouverts... ce sont les magasins indispensables.

  • Oui, les l ivres sont indispensables, mais : pas question de risquer la vie des libraires et pas question d'engraisser A machin ou risquer la vie de ses employés.
    Cependant, ceux qui aiment lire ont sûrement des réserves à la maison, non? C'est mon cas et actuellement je range, dépoussière, bouge les meubles, etc. Commencé samedi et je n'ai pas fini...

  • Et pour répondre à la question, oui le livre est une denrée indispensable à ceux qui le consomment et en sont drogues... mais on a du stock chez soi en général. Et il est éternel...

  • En tout les cas plus que les cigarettes ! Oui pour moi c'est un indispensable au même titre que le dentifrice.
    Seulement voilà… nous sommes en pandémie. ceux qui ne pourraient pas fumer pourraient être à la base de très nombreux conflits. de tensions et le marché noir se ferait presque automatiquement. Donc laisser l'accès au cigarettes est une mesure de pacification. Mais j'aurai aimé qu'il en fût de même pour les livres et surtout pour les enfants. occuper 24h/24h, 7/7 des enfants sans lectures est un gros défit pour les parents !

  • Oui, le livre est indispensable et c'est là qu'on se dit que les quelques livres qu'on pourra trouver au supermarché du coin sont une bénédiction. Reste internet (pour le moment) pour commander. Dans mon village, il y a un stock de livres dans la rue sous un porche à disposition. Je n'ose plus y aller, ne sachant pas qui les touche, c'est dommage… Ils attendent bien au chaud.

  • Pour la cigarette, le moment que nous vivons ne permet pas de s'arrêter de fumer. les gens sont à cran (du moins certains), souvent désœuvrés, les foyers sont sans doute comme des cocottes minutes et la cigarette pour certains permet d'éliminer la vapeur en trop. ceux qui ne savent pas ce que c'est que d'arrêter de fumer, ne diront que des conneries (!!!). je ne fume plus depuis longtemps mais mon mari, quand il s'est arrêté a dû prendre beaucoup sur lui. Si ça devait être en ce moment, ça serait impossible.

  • Livres essentiels bien sûr !

    Tous les lecteurs assidus ont des ouvrages nombreux
    sur leurs rayonnages et pourraient tenir un siège interminable...
    En cas de manque, Internet est une mine inépuisable !

    Nos coups de téléphone sont vitaux en ce moment
    pour tous ceux qui sont privés de cette ouverture
    extraordinaire sur notre monde bouleversé !

    Nous vivons un printemps volé mais sachons tout de même
    en apprécier les trésors même infimes : la POÉSIE
    et les jardins en sont des exemples précieux !

    Merci, Marie, la chaîne qui nous relie est en acier trempé !

  • Bien sûr et bien davantage qu'un paquet de clopes ou du coca...
    Même si mes yeux ne me permettent pas de lire longtemps...
    Bonne journée Marie

  • Oui bien sûr! Mais choisir un livre en librairie c'est long, c'est stationner devant les rayons, manipuler les livres , lire la 4ème de couv' , feuilleter , trop de vecteurs de contamination , c'est bien que les librairies aient été fermées pour la sécurité de tous.
    personnellement entre ma pile à lire et ceux que j'aimerais relire, j'ai de quoi voir venir.
    Bonnes lectures!

  • oh, la, la, plus que oui, j'ai raté mon coup, j'aurais du emprunter à la biblio les trois derniers de ma série de treize livres, grrrr....je vais devoir rester sur ma faim ! J'ai décidé de relire ceux sur les rayons de ma bibliothèque, mais celle vers laquelle je me tourne le moins. Mais favoris je les relis régulièrement, lorsque le manque d'eux se fait sentir. Bonne lecture à vous, vous êtes de mon côté dans mes pensées, car je compte bien m'offrir votre dernier livre, j'ai décidé qu'il serait celui que je m'offrirai pour me féliciter de mes avancées par temps de confinement. Belle journée à vous,

  • Oh oui, la lecture m'est indispensable, nécessaire, vitale! C'et mon eau, ma source.
    Mes parents lisaient beaucoup, mais moi, ce sont les livres qui ont fait ce que je suis devenue.
    Je n'aurais ni grandi ni vécu sans eux. Zoé au -dessus écrit que c'est long de chercher un livre; je ne cherche pas, je trouve, même: ils me trouvent. J'achète beaucoup de livres, j'en emprunte, je fais partie d'un club de lectures avec des filles exceptionnelles et variées. J'ai envie ou pas de prendre un livre; c'est rarement celui dont tout le monde parle….J'en prête beaucoup, mais mes livres sont importants; je n'ai pas le temps de les relire, mais je sais qu'ils sont là, m'attendent. De toutes façons, ils m'ont nourrie!
    J'ai eu du mal à rentrer dans celui que je viens de terminer, mais au 1° tiers, il m'a happée. J'en sors moulue comme après un jogging (Les étoiles s'éteignent à l'aube, Richard Wagamèse)

  • Le livre est une denrée indispensable pour les amateurs et autres dévoreurs de livres. J'ai le sentiment que la lecture est une fenêtre sur les rêves, ou bien un approfondissement de certaines connaissances ou bien encore un champ de découvertes... Celui dont je parle aujourd'hui sur mon blog m'a beaucoup éclairé, je tiens la main de l'auteure en ces temps difficiles. Le ciel est laiteux ici, c'est joli aussi un ciel laiteux. Jolie journée à toi. brigitte

  • Oui la lecture est importante mais n'est pas une addiction. Je ne souhaite pas que les librairies soient ouvertes. Nous pouvons échanger nos livres, avec nos voisins proches posons un livre devant la porte. Pour ceux qui ont internet, il y a des livres gratuits à lire. Moi qui préfère le papier, je m'y mets. Éventuellement s'envoyer un livre mais en dernier recours. Ne mettons pas en danger les libraires. Bises

  • Indispensable c'est certain ! J'ai un stock de livres non encore lus, empilés en tours branlantes dans la chambre (c'est assez joli d'ailleurs !) . Je me priverais plus facilement de nourriture (dans une certaine mesure...) que de lecture.
    Pour la cigarette, ce n'est pas pour les fumeurs le moment d'être en manque, il faut passer ce cap avec le plus de sérénité possible.
    Belle journée Marie.

  • Toutes les réponses sont riches. Et enseignantes. J'avoue que j'ai beaucoup de livres non lues si internet ne fonctionne plus.
    Et je me souviens de ces prisonniers qui sans livre , ont fait un effort de mémorisation.
    Bises

  • Toutes les réponses sont riches. Et enseignantes. J'avoue que j'ai beaucoup de livres non lues si internet ne fonctionne plus.
    Et je me souviens de ces prisonniers qui sans livre , ont fait un effort de mémorisation.
    Bises

  • bien entendu, les livres permettent de s'évader durant cette période.. mais il faut respecter les mesures de ce confinement qui n'en est qu'à son début. j'ai la chance d'avoir un jardin, des occupations qui ne nécessitent pas de déplacement et beaucoup de livres ... ce n'est pas le cas de beaucoup !

  • En fait ça dépend pour qui. C'est indispensable pour ceux qui sont des lecteurs assidus comme ma femme . Pour moi, non. Je ne lis plus de livres depuis longtemps ou alors un de temps en temps!

  • https://outilstice.com/2020/03/la-liste-complete-des-livres-a-telecharger-gratuitement-pendant-la-periode-de-confinement/?amp&fbclid=IwAR1klyPc7vKVLLQ_cZXLzB292i248SeQwDbEnSV82BSSp04MBI7hUGgEUa0

    Je ne connais pas mais cela peut être utile.
    Bonne journée à vous tous

  • Ah! oui! totalement indispensable pour moi! J'ai d'ailleurs ressorti des livres lus il y a très longtemps et que je ne trouvais pas le temps de relire... Ou encore ceux que j'avais délaissés en cours de route (trop occupée à une certaine époque) et trop longtemps pour les poursuivre sans les recommencer mais encore trop frais dans ma mémoire...
    Mais il y a aussi d'autres choses aussi indispensables à ma survie: la photo, (tu devais t'en douter, non?) le scrap, les mots croisés, etc....
    Bonne lectures à tous!
    Bises

  • chez nous en Belgique, les librairies restent ouvertes, il faut cependant observer la distanciation d'un mètre cinquante entre les gens ... comme dans tous les commerces encore accessibles .
    courage
    amitié .

  • chez nous en Belgique, les librairies restent ouvertes, il faut cependant observer la distanciation d'un mètre cinquante entre les gens ... comme dans tous les commerces encore accessibles .
    courage
    amitié .

  • Bien sûr, comme nourriture de l'esprit... et certains en auraient grand besoin !!!!!!!!!!!!!!!
    Douce semaine Marie, bisous, gros câlins à tes Félins

  • Le livre , une denrée vitale , même si la majorité des hommes a vécu pendant des siècles sans livres , la transmission était orale . Mais nous sommes devenus
    dépendants de la chose écrite et heureux de l'être ! A chacun son opium naturel, disait Baudelaire .
    L'angoisse du manque ? Mais il me semble que nous avons eu le temps de "voir venir" non ? Au lieu de nous précipiter sur les pâtes et le papier toilette !

  • Sans doute plus important que la cigarette mais comme on le sait pour le fumeur le sevrage est très difficile et encore plus difficile à supporter pour ceux qui vivent autour. Après, chez moi, bien que je ne fume pas, j'ai de la chance, mon buraliste vend des livres.

  • Je vais répondre oui, du moins en ce qui me concerne, mais comme tous les grands lecteurs, j'ai des provisions .. ouvrir les librairies j'ai bien peur que des débordements aient lieu, avec non respect des consignes de distanciation ou autre, je ne crois pas que je m'y risquerais.

  • Moi non plus , Airelle , malgré mon grand dèsir , mais le virus arrive surtout par les mains : on prend et ouvre le livre , feuilette quelques pages , puis le replace sur les rayons , un autre client arrive et fait de même ...ce ne sont pas les femmes qui lisent qui sont dangereuses,...mais les livres, hélas!

  • I N D I S P E N S A B L E S.... livres que j'achète, ceux que j'ai lu depuis longtemps et que je relis volontiers, sur Internet quelques pages qui donnent envie de lire davantage !! mes choix sont variés, des philosophes les plus anciens, toujours dans la modernité, et d'autres, dans tous les domaines.... je suis éclectique dans mes lectures !

  • Il l'est pour moi qui ai fait mienne cette définition de Claude Lévi-Strauss : "Livre : la substance vitale dont on se nourrit."
    On a cru en Belgique que les librairies resteraient ouvertes, mais la première ministre voulait parler uniquement des petits libraires qui vendent la presse et le tabac. La fermeture des librairies aurait pu être évitée en suivant les mêmes règles de distance que dans les magasins d'alimentation (pas toujours respectées) ou même en installant des guichets à l'entrée, mais j'imagine bien la difficulté de permettre à certains d'ouvrir et pas à d'autres et je comprends la nécessité de réduire les déplacements au minimum.
    Chez nous, les coiffeurs peuvent recevoir une personne à la fois, mais pas les coiffer à distance, et vont demander à fermer comme les autres, paraît-il. On comprend qu'il faille aussi protéger le personnel.

  • Hélas, le livre est un très bon vecteur de propagation du virus. Il suffit d'un simple postillon pour qu'il soit "souillé".
    Le but des mesures n'est pas de priver, mais de protéger.
    Quant au tabac, c'est une toxicomanie dont il est fortement déconseillé de se sevrer en période de stress.
    Le reste est question de morale, et qui serions-nous pour juger quelqu'un sur sa dépendance, quelle qu'elle soit?

  • Ici les libraires ont du fermer,mais ils proposent de vous faire parvenir les livres à domicile, (sans entrer) payements par virements bancaires. Donc, si quelqu'un est vraiment pris d'un manque urgent d'un titre...mais je crois que tous les lecteurs ont chez eux, à lire ou relire de quoi être apaisés pendant un mois ou deux.
    Comme La petite verrière, et malgré que je en fume pas, je pense que ce n’est vraiment pas le moment de stresser les habitants.

  • Pour moi évidemment un livre est une denrée indispensable à ma survie mais il faut bien convenir qu'il rapporte beaucoup moins à l'état qu'un paquet de cigarettes :) Le plus grave c'est que les gens vont abondamment commandé sur internet et il y a peu de librairies qui vont en sortir gagnante de cela forcément sur la FNAC ou autre sites en ligne. Hélas en campagne je n'ai pas d'autres choix possibles. Heureusement j'ai une pile qui m'attend dont je ne vais pas être en manque ! Belle semaine

  • Le tabac ne me semble pas indispensable... Mais évidemment, je ne fume pas. Les livres le sont, mais je peux me passer des librairies.. plus difficilement de la bibliothèque. Pour le moment, il y a beaucoup de freins et de limitations et des files... ce n'est pas une très gaie. Voire plutôt flippante. Finalement, l'indispensable, c'est d"arriver à la fin de l'épidémie, puis du confinement. Cela sera long, je le redoute...

  • Bien sûr que le livre est indispensable, j'en ai toujours en stock comme le riz , les pâtes etc....

  • Pour ma part, c'est indispensable, J'ai toujours un livre en cours et heureusement, j'avais du stock!
    bonne soirée

  • bonjour

    un livre comme la musique est indispensable. Heureux ceux qui avaient des livres chez eux. catherine

Écrire un commentaire

Optionnel