Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Contempler.


Contempler
un seringat en fleurs
un jasmin en fleurs
un chèvrefeuille en fleurs.
Ils embaument
dans l’oliveraie abandonnée, coquelicots et bourrache à foison au pieds des oliviers tranquilles
le long de la route sinueuse, les genêts dont le jaune moelleux est à croquer et, au détour d’un virage dans un bosquet qui leur offre un espace ombragé, des acanthes dont les hampes fleuries sont fièrement dressées pour saluer les éventuels passants.


Commentaires

  • S'entourer de fleurs, d'odeurs, prendre le temps de les examiner...la lenteur de la vie en ce moment permet de belles découvertes et de plantes qu'on croyait si bien connaître.
    Bonne journée Marie.

  • Toutes ces fleurs extraordinaires que vous citez, nous les avons ici aussi à Paris ! Derrière les grilles fermées des petits jardins publics qui ne le sont plus pour un moment, on peut toutefois humer leurs parfums enivrants, contempler leur beauté. Ces rencontres ont un côté parloir de prison, c'est triste, mais c'est déjà ça.

  • Le jardin et la nature sont des sources de joie en toutes saisons. Mais le mois de mai est particulièrement beau et généreux et le jardin est alors à son apogée. Admirer, contempler, humer les parfums , écouter le chant des oiseaux nous offre des moments de bonheur.
    Belle journée au jardin, Marie
    Amitiés

  • Selon les heures de la journée , les différentes odeurs de fleurs nous arrivent effectivement par bouffées.
    C'est un réel bonheur quotidien...
    Bonne journée Marie

  • Les acanthes... On n'en voit pas chez nous.
    Contemplons - encore un ciel d'azur sur Bruxelles ce matin.

  • Toutes les fleurs jaillissent, au jardin comme dans les bois ou sur les fossés,le mois de mai est bien là !

  • C'est le paradis... Avec ce beau printemps les champs doivent être splendides, je me conforme avec ma terrasse où les plantes sont aussi luxuriantes... Tu as de la chance d'avoir ces champs près de toi... Cette semaine on peut commencer à sortir de la ville, je vais chercher quelque champ fleuri... Bisous

  • C'est une bouffée de senteurs quand j' ouvre la fenêtre sur le jardin le matin.
    Les acanthes sont énormes cette année !
    Belle journée parfumée!

  • La nature est une fresque permanente , aux couleurs et odeurs changeantes... quel beau spectacle !

  • Les acanthes sont plus opulentes que jamais,
    elles s'étalent, s'installent à leur guise...
    leurs hampes piquantes nous promettent de belles scènes !

    J'aime ces plantes venues de la Grèce antique,
    elles me rappellent les chapiteaux corinthiens et surtout, surtout,
    mes amies d'Athènes, toujours rieuses même dans la tourmente !

    Pourquoi ne pas les choisir comme emblèmes de notre période ?
    Acérées comme un virus mais toujours triomphantes...
    après la mauvaise saison !
    Merci, Marie, pour les parfums du Sud qui attendent d'envahir
    nos contrées de l'ouest : déjà, le jasmin qui colonise le mur
    de pierre embaume, embaume !!!

    A lundi, jour de question au singulier et de réponses au pluriel !

  • À qui sait bien regarder la poésie est partout. La nature est une mère, elle est la vie.

  • La contemplation nourrit nos âmes. Je partage la bourrache avec toi. Un magnifique pied de bourrache pas très loin. Je souhaite qu'elle ne soit pas tondue. Bises et bon vendredi.

  • Les seringat, j'adore! J'en ai 3 dans mon jardin, très anciens qui fleurissent successivement. Cette année, il me semble que le 1° était un peu en avance.
    Observer la nature, la ronde des saisons est bon pour la santé et le moral.
    Bonne journée!

Écrire un commentaire

Optionnel