Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson du 18 novembre 2020.


A la caisse d’un grand magasin de papeterie, de matériel informatique et d’articles de bureau, regarder les cartes de Noël installées sur un présentoir. Pour savoir de combien de cartes on aura besoin cette année, en rentrant à la maison, commencer à faire la liste de celles et ceux à qui on en enverra une.
Dans l’allée qui mène à la maison d’un ami qu’on aide à circuler parce qu'il est handicapé, remarquer que cela sent bon. C’est le néflier tout en fleurs !
Relire En dormant sur un cheval, de John E. Jackson, un livre magnifique sur l’amour de la poésie.
Admirer l’hibiscus, définitivement déconnecté du rythme des saisons, puisqu’il continue à fleurir abondamment.
Faire la lessive de plus en plus souvent au savon noir Marius Fabre. Il faudra penser à aller en chercher un bidon à la coopérative agricole. On en profitera pour prendre quelques bulbes de tulipes.

Commentaires

  • J'aime bien le titre "en dormant sur un cheval", je le note sur ma liste d'envies.
    Chez moi, en Alsace, l'hibiscus fleurit encore ainsi que le citronnier et les roses....un enchantement parfumé !
    Amitiés

  • Une belle moisson!
    Beaucoup de plantes sont effectivement déconnectées , je vois déjà des bulbes sortir de terre!
    Belle journée!

  • De mon côté, je fabrique mes cartes. J'imagine par écran interposé la beauté de l'hibiscus, qui fait de la résistance !
    Bonne journée Bonheur du Jour

  • J'aimerais trouver ce livre, mais comme pour les bulbes de tulipes et autres je n'en trouve pas à moins de faire 20 kms et je ne sais pas si finalement j'ai ce droit ?

  • Je ne me suis pas mise à la lessive bio... il faut que j'y pense.
    Merci en tout cas pour ta moisson du jour.
    Passe une belle journée.

  • Belle et sympathique moisson !
    Douce journée Marie, bisous, gros câlins à tes Félins

  • Voila une excellente initiative que je salue surtout en cette période de crise sanitaire ou la solidarité, l'entraide est capitale !

  • Oui, c'est extraordinaire de voir des centaines d'abeilles butiner les fleurs des néfliers. Il est vrai que ce sont aussi les premiers fruits de l'année vers mars-avril, les arbres se préparent.

    Bonne semaine Marie.

  • Bonjour Marie,
    J'aimerais moissonner un conseil auprès de toi !
    Utilises-tu le savon noir dans la machine à laver le linge également ? Si oui, en quelle quantité ?
    Je fais toujours ma lessive moi-même avec des paillettes de savon de Marseille de Marius Fabre et ajoute du vinaigre blanc comme adoucissant.. J'aurais besoin de me réapprovisionner, mais cela fait un certain temps que cet article est indisponible sur leur site... raison pour laquelle ton conseil tombe à pic.
    Merci beaucoup, gros bisous et bel après-midi à toi.

  • les fleurs du néflier sont si tendres. Je regarderai ce livre dont tu nous parles pour la deuxième fois il me semble. Quand la médiathèque va-t-elle rouvrir ? Bises et belle fin de journée.

  • Superbe moisson. Dans les haies au bord de ma terrasse, j'ai vu avant-hier, un arbuste qui fait de jolies feuilles dès le printemps. Toutes les feuilles se sont envolées et je vois déjà des bourgeons. Il me semble que c'est un peu tôt.
    Douce fin de journée

  • Dominique je crois avait parlé de cet En dormant sur un cheval...
    Merci, j'ai bien eu votre message, au sujet des bibliothèques; Si la situation perdure, j'y penserai. Pour l'instant, pas de disette, j'avais prévu le coup entre les deux confinements. ^_^

  • La Nature semble "déconnectée" du calendrier comme tu dis, c'est un peu "flippant" de voir les tulipes sortir de terre en novembre....
    J'aime tes moissons qui virevoltent d'une chose à l'autre comme la réalité d'une journée. Merci Marie pour ton partage !

  • Tout me plaît dans ta journée du 18 !
    Je note le titre du livre ! Merci !
    Bonne continuation ! et à bientôt !

  • Ah, mais voilà un hibiscus affranchi ! Mère nature est un peu étrange en ce moment et ses enfants n'en font qu'à leur tête.

    Je procède aussi à mes dernières plantations de bulbes.
    J'aime cela : creuser la terre, offrir un lit à un vulgaire oignon qui deviendra une fleur magnifique. C'est gratifiant.

    Je vous souhaite un bon week-end dans les effluves heureuses des néfliers.

Écrire un commentaire

Optionnel