Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Rester zen.


Etre connecté à internet, c’est formidable parce qu’on fait beaucoup de choses. D’abord, travailler. Ensuite, se distraire ; tenir un blog, visiter les blogs amis, écouter de la musique, des conférences ou des émissions radiophoniques en pod-cast, recevoir des mails, envoyer des mails, skyper, visiter des expositions, suivre des cours, regarder la télévision en direct ou en replay, bref, internet, c’est tout le temps.
Et puis il peut arriver qu’un matin, plus rien ne fonctionne…. On débranche. On rebranche. On rallume. Ça ne marche pas. On débranche. On rebranche. On rallume. Toujours rien. Surgit alors le mot honni, panne. C’est déjà arrivé et on s’est souvenu combien cela avait été compliqué de communiquer avec le fournisseur d’internet dont la toute-puissance le met au rang des GAFA, quel qu’il soit. Avant d’appeler ledit fournisseur (car on l’a joué finaud depuis la dernière panne en ayant deux fournisseurs distincts, l’un pour internet, la télévision et le téléphone fixe et un autre pour le téléphone portable mais lui n’a pas de connexion internet puisqu’il n’est qu’un téléphone), on se le promet : on restera zen, totalement zen, absolument zen, quoi qu’il en soit.
Mais après une semaine de conversations avec une boîte vocale qui ne comprend toujours pas notre réponse pourtant simple : « je veux parler à quelqu’un », d’autres conversations avec des vraies personnes basées aux quatre coins du monde qui font du mieux qu’elles peuvent pour la plus grande majorité mais n’ont à leur disposition que LA procédure, de récupération de matériel dans un point relais devant lequel on ne peut pas se garer, de tentative de se repérer parmi des câbles multicolores et de « ports » inconnus, de renvoi à partir du même point relais devant lequel on ne peut jamais se garer et en plus il pleut, de matériel inopinément inadapté car sans doute déjà obsolète, eh bien, il n’a pas été possible de rester zen.

D’où la question du lundi : Arrivez-vous, vous, à rester zen quand vous avez une panne d’internet et que vous contactez votre fournisseur d’accès ?

Commentaires

  • Dans ce cas-là, j'ai beaucoup de mal à prendre sur moi pour ne pas envenimer la situation. Je m'indigne à chaque fois de la déshumanisation de tous ces services qui a été sciemment organisée pour que le consommateur n'ait plus aucun droit. Si c'est vraiment compliqué, je me fais aider d'un professionnel, en ville c'est facile d'en trouver un qui intervient à domicile. Et je me redis une dernière fois que "dans le monde d'avant", sans toute cette technique, tout se règlait vite et bien.

  • Coïncidence, chère Marie, j'ai vécu votre "épreuve" comme le dit
    carrément une amie, la semaine dernière :
    plus aucun courriel n'arrivait sur la tablette magique et donc,
    grand branle-bas de combat !

    D'habitude assez calme, le rouge m'est monté aux joues,
    j'ai appelé mes proches au secours, bref...
    un peu perdu les pédales !

    N'ayant pas de blog comme vous, je n'ose imaginer mon état
    en cas de disparition des "bonheurs du jour" !
    La dépendance à la magie est avérée, bien sûr ;
    non, je ne reste pas zen car la cause est diaboliquement...
    séduisante !

    Avec toutes mes pensées les plus compréhensives !

  • même chose ici pour un proche (et box professionnelle) soucis toutes les boutiques sont fermées car situées ds des zones commerciales

    sinon on a séparé aussi les abonnements certes ça revient plus cher mais au moins on perd pas tout en même temps

    ;(

  • Cela fait partie des choses qui m'agacent, m'énervent le plus... l'ordinateur qui dysfonctionne...
    Pourquoi ? car là je me sens parfois totalement impuissante. Car je l'avoue, je ne maîtrise pas totalement.
    J'en suis réaliste; j'aime maîtriser, je n'aime pas quand "cela me résiste".
    Mais que faire face à une machine ? Face à une boîte vocale ?

    La vraie panne on n'a jamais connu; mais là depuis plusieurs semaines je me bats avec mon nouvel ordinateur ( et mes réflexes acquis sur l'ancien...) Et je trouve que c'est beaucoup d'énergie et de temps perdu pour un piètre résultat parfois.
    Mais il faut bien s'avouer que cet engin est incontournable au XXI ème siècle. Et que l'on n'est pas tous égaux devant... être autodidacte dans ce domaine n'est pas suffisant. Il reste la famille ( ou une formation, cela existe)
    Allez on va bien y arriver !
    Bonne semaine

  • J'ajoute que le maire de notre village nous a informés que OR.... GE baisse la puissance du réseau parfois pour nous inciter ensuite à basculer vers la fibre...
    Et l'on pense "Vivement la fibre !". Surtout en ces temps de télétravail pour beaucoup d'entre nous.
    Mais un bon réseau qui fonctionne et moins cher, c'est largement suffisant pour notre usage non professionnel.

  • Non je n'arrive pas à rester zen dans ce cas de figure. Et ce qui m'exaspère le plus c'est lorsque tu dois appuyer sur 2 pour parler français (en Belgique le 1 c'est pour les néerlandophones), sur 3 pour le service technique et ensuite plus aucun numéro pour parler avec quelqu'un! Ce qui fait qu'en général on finit par passer par le service facturation qui essaie de passer quelqu'un et la plupart du temps ce quelqu'un ou un autre raccroche.
    Je préfère donc en général envoyer un mail mais lorsque c'est l'ordinateur qui est en panne il faut passer par quelqu'un d'autre et croiser les doigts ensuite que la réponse ne se fasse pas attendre trop longtemps!
    Mon Dieu svp, faites que mon ordinateur continue à bien se porter!:-))))

  • Ah oui. Le 1 et le 2, ça fait longtemps déjà... :-)

  • Mon (vieil) ordi a ses vapeurs... Que faire? On nous menace aussi de supprimer le fixe (orange?) d'ici peu. Il faudra une box. A un certain âge (ma mère) qui va s'en occuper?
    Rester zen, pas toujours facile. Tous les matins ou presque je fais ce que j'appelle mon tour Doctolib (pour ma mère, toujours), éventuellement le tour 'téléphone', en vain depuis, heu, un mois, disons.
    Plus grand chose n'est prévu si on n'a pas d'ordinateur (et qui fonctionne! ^_^)

  • Pour la box, ça va, enfin, je devrai un jour la changer... en principe, on ne devrait pas avoir ces problèmes ici, le géant auquel je suis abonnée étant disséminé partout. Du moins en ville. Mais d'autres ont des problèmes incroyables et ne restent pas toujours zens non plus.
    La résistance a ses limites.
    Pour le moment, c'est mon mail que je ne parviens pas à récupérer, le ènième (je dois en créer un nouveau). Les robots ne s'énervent jamais mais sont très très limités.
    Mais on a ces problèmes pour d'autres choses.
    Depuis le covid, impossible de contacter directement la mutuelle quand j'ai besoin d'un document. Le document dont j'ai besoin n'est pas forcément repris dans la liste de mon guichet virtuel (!) Et il faut aller à la mutuelle sur rendez-vous. Je n'ai pas encore trouvé le moyen de prendre rendez-vous (les options ne sont pas prévues dans le téléphone). Il y a une foultitude de choses ennuyeuses qui ne devraient pas exister et exigent un temps considérable et de la patience.
    Je perds ma zenitude pour d'autres choses... le fait d'être enfermée depuis un an dans un appartement et de voir régulièrement des sapajous arriver avec des motoculteurs débuissonner, tondre, couper des arbres, elaguer, souffler des feuilles, réduire des arbres en poussière.... ça me rend dingue. Et je suis impuissante. Il ne manque que les Romains avec leur sel pour empêcher que tout repousse, comme à Carthage ;-)
    Quand j'écris ça à des amis, ils me répondent que je délire ;-( ce ne sont pas des amis, j'en suis convaincue...

    Et la panne... est elle reparée au moins ?

    Courage, chère Marie.

  • C'est simple, j'appelle un technicien local qui vient et voit ce qui cloche , au besoin il appelle lui-même les services intéressés . Service et délacement payants bien-sûr . Au pire j'appelle ma fille à Hong-kong , sept heures de décalage horaire , qui se débrouille comme un chef pour contacter Orange . Je suis championne pour déléguer !

  • Impossible de rester zen quand on se trouve devant un mur qui ne nous comprend pas et que l'on ne comprend pas... Essayez de débrancher et de rebrancher la box. Appuyez sur le bouton jaune s'il clignote orange, faites ceci, si ça clignote rouge, faites celà... ça ne marche pas alors on va faire venir un technicien, vous en aurez pour 350 €... Bref c'est la M.... !!!!!
    Et il faut s'attendre à ce que ça arrive encore et encore dans le temps.

  • Ah je ne reste pas zen du tout les premiers jours. Passé ce temps, (et comme c'est arrivé souvent dans ma campagne de nous retrouver sans connexion ) je finis par trouver très relaxant de ne pas être connectée pendant un temps....
    Contacter les compagnies est, je lis, aussi diabolique partout, oui, diabolique.
    Ce qui devrait nous simplifier et réjouir la vie devient un vrai calvaire, et, oui, c'est TRÈS énervant.
    Je t'envoie un baiser de patience.

  • Si c'est une panne d'ordinateur j'ai mon réparateur attitré qui est un ami de mon fils, donc on n'en changera pas. Si c'est bien d'une panne internet que tu parles j'ai tellement galéré dans le passé quand on travaillais et que mon mari en avait absolument besoin et moi souvent aussi que j'ai décidé de rester avec orange, là on arrive à avoir quelqu'un au bout du fil et le déplacement d'un technicien rapidement, souvent en campagne cela ne vient pas de nous mais d'un problème sur un des branchements relais et je peux te dire que je reste zen car cela nous arrive très souvent, ce n'est pas comme en ville, je te l'assure alors autant aller se balader tellement c'est fréquent ! belle journée

  • C'est mon mari qui s'occupe de tout... panne d'ordi ou panne d'internet !
    Belle semaine Marie, bisous

  • Maitrisant mal, pour ne pas dire "pas" les appareils en général, je suis en général affolée au moindre problème! D'abord se calmer...ensuite appeler à l'aide, un proche investi à mes yeux du savoir, ensuite la société concernée. Je dois dire que je n'ai pas à me plaindre de mon fournisseur d'accès à qui j'ai fait appel , les choses se sont bien passées, ce qui n'est pas le cas avec tous . Le sentiment de se trouver face à un mur, dans un process où l'objectif est de faire payer le plus possible le client est insupportable à la fois sur le plan du droit, et sur l'humain car les conséquences peuvent être graves pour ceux qui n'ont pas la maitrise du sujet: sentiment de se faire avoir, d'être incapable de se débrouiller seul, de ne plus être en phase avec le monde d'aujourd'hui....et ses consèquences: refus de la nouveauté, perte d'estime de soi, sentiment de solitude et d'inaptitude. Dans ce schéma là, ce sont toujours les vulnérables qui sont le plus atteints , ceux qui n'ont pas les moyens de se défendre et je trouve celà révoltant. Vous l'aurez deviné j'ai bien du mal à rester zen.....'

  • Je travaille beaucoup ma zénitude. Mais j'ai un gros problème: je suis impatient!! Il faut que ça aille vite!
    Pour internet, je touche du bois. Pas de problème majeur. Je suis chez Orange et le service après vente est efficace.
    Pour le reste, il y a encore du boulot! Ma femme en sait quelque chose !!

  • Maitrisant mal, pour le pas dire "pas" les appareils en général, je m'affole au moindre problème! D'abord se calmer, puis faire appel à quelqu'un de mon entourage investi du savoir, et enfin appeler le service clients en ligne....les choses se sont toujours bien passées avec mon fournisseur, même si se comprendre est quelquefois ardu.
    L'impression de se trouver face à un mur, d'être dans un process où tout est fait pour rejetter la responsabilité sur le client, le faire payer davantage,est insupportable à la fois au plan du simple droit, mais aussi sur le plan humain. Les conséquences de ce fonctionnement , outre le fait de ne pas bénéficier d'un service que l'on a payé, ne sont pas anodines pour ceux qui les subissent surtout s'ils sont agés, démunis de connaissances,d'argent ...ou de moyen de transport.: sentiment d'incompétence, de ne pas savoir se faire comprendre, de ne pas comprendre, de ne plus être en phase avec le monde d'aujoud'hui , d'être abandonné et ses comséquences: perte d'estime de soi, sentiment d'inutilité, fermeture à tout ce qui est nouveau, solitude....ce sont toujours les plus isolés ou les plus démunis qui sont le plus atteints et je trouve celà d'autant plus révoltant! Vous l'aurez compris, j'ai bien du mal à rester zen....

  • Désolée...mon premier message ne voulait pas partir!!!

  • J'ai un fils très fort en ce domaine; il habite à l'autre bout de la France, mais me dépanne, même de loin! Il est aussi pourtant le créateur de mon blog qui a plus de 10 ans; il fait le plus gros boulot dont je suis totalement incapable!! Je reste zen...oui, ...en m'appuyant sur lui!

  • Rester zen, c'est bien difficile ! j'ai connu... je connais un peu moins, car ça finit par marcher.... mais il y a eu des instants mémorables, et de grosses colères... une fois la box, la télévision, le téléphone... sur des lignes passerelles... tu connais....? j'ai appris aussi à devenir technicienne, alors que je ne le suis pas, avec S.R, "mettez-vous à genoux, prenez votre box, tournez-la... vous voyez telle touche" celle-là ?," non l'AUTRE".. "vous prenez quelque chose de pointu, vous appuyez, attendez"..".je teste de mon côté, ne bougez pas"... que de souvenirs... mauvais.. et j'en passe Marie ! j'ai appris.... assez souvent je relance ma box, la TV surtout quand mes petits-enfants viennent à la maison et branchent leurs appareils qui demandent un branchement sur HDMI side.... et donc le lendemain il faut repasser en HDMI... tout ça...
    j'imagine ton stress, tes colères, ta zénitude !
    et ne parlons pas de l'informaticien que l'on paye grassement pour des questions à poser, et certaines mises à jour ! n'est pas informaticien qui veut !
    allez courage ! ça passera !
    douce journée.

  • Quand on te lit, c'est tellement génialement écrit qu'on est réjoui en tout cas ! Ca fait du bien ! Et je suppose d'ailleurs que cela t'a fait du bien de l'écrire.
    Mais quant à "rester zen", tu me connais, je crois ce n'est pas mon fort. Ca pète dans tous les sens et je ne cherche pas à me retenir, car ma formation n'est pas bouddhiste... , je ne "boude" (!!) pas mes ressentis, je les exprime et cela me paraît même primordial. Sinon tu encrasses tes circuits énergétiques et t'enfermes dans un cercle vicieux de compression interne qui, soit te rend semblable à une momie tôt ou tard, soit finit par exploser gravement ! Par contre je n'ai pas l'habitude d'injurier les gens (du moins je l'espère...) ; en principe cela part en dehors de la conversation, en aparté. Dans la situation que tu décris j'aurais vitupéré dans le vide, mais serais restée correcte au téléphone, en attendant à mon cor défendant que les choses s'arrangent d'elles-mêmes, et en pensant - pourquoi pas, pour m'aider à patienter - qu'il y a dans le ciel un carré de Saturne qui me bloque momentanément, mais que cela ne saurait durer.
    Bonne journée, Marie !

  • Zut, je ne sais pas pourquoi j'ai confondu "à mon corps défendant" avec "à cor perdu", mais enfin face à une spécialiste comme toi je suis dans "mes petits souliers"...
    Je reviens après lecture des "autres" commentaires (que je fais toujours après avoir posté le mien) pour préciser qu'habitant loin de tout je n'ai ni réparateur ni fournisseur d'accès à proximité... Il y en a qui se la coulent douce en trouvant tout sous la main... ! Non, quand ça bloque, on fulmine et on prend son mal en patience, c'est tout.

  • Je souris car après la tempête nous sommes éberlués. Une panne internet peut nous entraîner si loin... Tu nous décris cela si bien. Les histoires sont ubuesques. Et notre colère se déverse parce que nous sommes dans l'incapacité de résoudre par nous mêmes. Ma sœur a du changer de fournisseur après plusieurs mois d'attente. Le fil avait été coupé durant des travaux routiers et jamais réparé. Pour moi, un intervenant avait débranché l'accès internet pour le fournir à un voisin. Heureusement j'avais vu l'échelle et l'intervenant.
    Et le craquage de plombs est normal. Nous sommes humains. On ne peut être zen tout le temps. Simplement, tu peux te remettre plus rapidement en partageant ton histoire.
    Bises et j'espère que tu seras tranquille longtemps.

  • Une panne d'internet, c'est très rare ici et heureusement, il y a une boutique de notre fournisseur pas loin de chez nous. De là à rester zen quand il y a un problème informatique, c'est très difficile. J'ai la chance d'avoir un expert à domicile qui s'occupe de l'intendance et du dépannage.
    Ces technologies sophistiquées nous rendent fort vulnérables, c'est vrai, au fur et à mesure que notre dépendance augmente.

  • Bonjour. Je ne suis pas qqn de très patient et donc j'avoue que je m'énerverai assez vite dans ce genre de situation. J'ai vu vraiment les limites de l'informatique pendant le début la pandémie en mars 2020. On vantait les mérites du télétravail et finalement, quand il s'agit de faire une vision conférence, on se rend compte que le débit de la connexion est totalement inadapté, on a l'impression que celui qui est enface parle dans un tuyau et qu'il tire l'eau en même temps, etc. Mon problème actuel, c'est que j'ai payé une licence pour un logiciel de traitement de photo et que je n'arrive absolument pas à l'installer. Alors non, zen, c'est pas pour moi dans ces circonstances! :-)) Bises alpines.

  • Dans le genre de situation dont tu parles, j'avoue que je ne reste pas zen du tout!
    Belle journée

  • N'y connaissant rien et ayant vécu une ou 2 fois cette expérience on ne peut plus énervante , maintenant , pour tout ce qui concerne l'ordinateur , j'appelle systématiquement le même technicien , et éventuellement il appelle lui-même les services intéressés . la dernière fois , c'est lui qui expliquait au mec d'Orange ce qu'il devait faire! Il me conseille pour tout et éventuellement emporte mon ordi en réparation , j'en suis ultra contente depuis des années maintenant.

  • Je ne reste pas zen du tout dans ce cas, mais alors pas du tout !
    Puis si cela se prolonge, j'arrive à raisonner calmement et je me console en trouvant des charmes à la déconnexion totale.
    Mais maintenant, toute démarche étant systématiquement liée à internet, la vie homme des bois ne peut absolument pas durer trop longtemps, c'est dommage....
    Plein de courage Marie !

  • Impossible de rester zen dans une telle situation! Je m'aperçois que nous sommes nombreux dans ce cas!
    Bon courage, belle journée

  • Bonjour,

    Les simples mots "contactez votre fournisseur d'accès" me font trembler de la tête aux pieds...
    Alors rester zen ? C'est là un défi trop grand pour moi.

    Plaisanterie mise à part, la déshumanisation des services après ventes me semble hélas devoir être considéré comme le symptôme d'un mal bien plus étendu. Prions simplement pour qu'il ne soit pas irréversible - ce que je crois fermement, en bon optimiste.

    Bonne semaine - malgré tout.
    Geontran

  • Heureusement que je ne suis pas seule. Serais complètement perdue en cas de panne.. Quant à la zenitude,, je cherche la recette.

  • Il m'arrive d'avoir des soucis avec mon ordinateur mais mon mari vient et cherche le pourquoi. Par contre lorsque notre TV tombe en panne pour une raison ou une autre, c'est compliqué et il n'est pas très zen. Il téléphone pour savoir d'où vient cette panne et le message dit... en français, appuyez la touche 1, pour une information, appuyez la touche 2, ainsi de suite pour finalement n'avoir personne au bout du fil.
    Douce fin de journée Bonheur du jour

  • Ce qui me met surtout en colère dans ces cas là c'est le manque de réponse, appuyez sur la touche 1,2,3 etc... ça m'énerve totalement ,c'est beaucoup de temps perdu .

  • cela m'est déjà arrivé d'être en panne ... mon fournisseur est super patient à me dicter au téléphone tous les gestes à faire pour rétablir le système jusqu'à ce que tout rentre en état de fonction !
    donc, je reste zen ...
    amitié et courage !

  • Maitrisant mal, pour ne pas dire "pas" les appareils en général, je suis en général affolée au moindre problème! D'abord se calmer...ensuite appeler à l'aide, un proche investi à mes yeux du savoir, ensuite la société concernée. Je dois dire que je n'ai pas à me plaindre de mon fournisseur d'accès à qui j'ai fait appel , les choses se sont bien passées, ce qui n'est pas le cas avec tous . Le sentiment de se trouver face à un mur, dans un process où l'objectif est de faire payer le plus possible le client est insupportable à la fois sur le plan du droit, et sur l'humain car les conséquences peuvent être graves pour ceux qui n'ont pas la maitrise du sujet: sentiment de se faire avoir, d'être incapable de se débrouiller seul, de ne plus être en phase avec le monde d'aujourd'hui....et ses consèquences: refus de la nouveauté, perte d'estime de soi, sentiment de solitude et d'inaptitude. Dans ce schéma là, ce sont toujours les vulnérables qui sont le plus atteints , ceux qui n'ont pas les moyens de se défendre et je trouve celà révoltant. Vous l'aurez deviné j'ai bien du mal à rester zen.....

  • Impossible de rester zen lorsque l'absurdité du monde informatique nous écrase et nous bouscule / Nous avons connu ici aussi les box envoyées aux boutiques orange du département et qui arrivaient parfois cassées et inadaptées parce que dépassées... Alors... Courage .... et belle journée à toi quand même..

  • j'ai une technique très sûre que j'ai développé dans les années 80 à l'heure ou l'informatique était balbutiante pour le commun des mortels
    je débite allègrement à mon ordinateur tout ce que je connais comme injures et jurons, je l'apostrophe je l'incendie de ma colère
    l'efficacité n'est pas prouvée mais qu'est ce que ça fait du bien

  • Morte de rire devant le commentaire de Dominique, c'est vrai que ça fait du bien. :)
    Bon, pour ce qui est des pannes, j'avoue que ça me stresse beaucoup.
    Mais je sais qu'on se heurte à des murs...
    Rien n'est simple dans le monde de l'informatique...
    Alors, pour la télé, j'ai gardé mon antenne... et nous avons longtemps gardé la ligne fixe indépendante d'internet pour le téléphone.
    C'est mieux que rien du tout. :)
    Bon courage à tous.

Écrire un commentaire

Optionnel