Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres du matin/du sac à main/du soir.

Le matin, un très beau livre de Tzvetan Todorov, Insoumis dans lequel l’auteur évoque les figures d’Etty Hillsum, Boris Pasternak, Germaine Tillon, Nelson Mandela…

Dans le sac à dos, les poésies de Rimbaud après qu’on ait pu voir (avant la panne) une magnifique émission sur le poète. Dans les Poésies :

Comme je descendais les fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs,
Des peaux-rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux couleurs.

Ailleurs, dans Les ponts :
"Des ciels gris de cristal."

Ailleurs encore dans Une saison en enfer :

« Elle est retrouvée !
- Quoi ? – L’Eternité
C’est la mer mêlée
Au soleil. »


Le soir, L’arbre monde de Richard Powers, en alternance avec Les roses de la nuit d’Arnaldur Indridasson.

Commentaires

  • Oh, à part Rimbaud, la belle émission sur lui, et ses vers (que j'aime l'idée que l'Éternité soit la mer mêlée au soleil"!) je ne connais pas du tout ces livres que tu lis...alors merci !
    Et bien contente que ta panne soit réparée!!!...un beso

  • Quelle belle journée que celle dont les heures sont ponctuées par la lecture... Evasion immobile, c'est notre dernier bastion contre la tristesse et l'amertume, alors profitons-en, lisons ! Nulle loi, nulle décision au sommet ne pourra nous enlever cette précieuse liberté.

  • Journées remplies de rires d enfants pour moi cette semaine. Et un peu de Tracy Chevalier le soir.. ou tôt le matin...
    Bonne semaine

  • "Le Bateau Ivre" entre dans nos maisons, balayant tout
    sur son passage...et me reviennent en mémoire les rires
    de ma fille nous récitant "les peaux-rouges criards" :
    elle ne comprenait rien à ce qu'elle lisait...
    et nous non plus !

    Plus tard, elle a définitivement adopté Rimbaud...
    mais d'une manière iconoclaste !
    Son éternité faite "de mer mêlée au soleil" reste un sommet...
    ÉTERNEL !

    Merci, Marie, pour ce début de journée étincelant !

  • Qui serions nous sans les auteurs qui ont accompagné notre vie ? "Évasion immobile" qui nous fait voyager à travers le temps, l'espace, à travers un autre qui fut, qui est, et qui devient un peu nous le temps d'un compagnonnage et parfois pour la vie. Recours simple et riche contre toutes les solitudes.
    Belle continuation, Marie !

  • Aux côtés de ces beaux compagnons , poètes , philosophes, scientifiques, romanciers, la journée est riche , passionnante et douce ! La lecture est un voyage passionnant et sans fin . . .
    Belle journée Marie

  • Tu lis beaucoup de livres en ce moment; la poésie peut alterner avec d'autres types de livres.. L'arbre- monde, tu en parleras, tu me diras ce que tu en penses?
    Bonne journée; ici, c'et le soleil, le printemps!

  • J'ai un net penchant pour Rimbaud, dont les vers sonnaient l'autre jour dans ma tête avec un "trou" (de mémoire) à la fin :
    "Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
    J'allais sous le ciel, Muse ! Et j'étais ton féal ;
    Mon paletot aussi devenait idéal...
    Oh ! là là ! Que d'amours splendides j'ai rêvées !

    Mon unique culotte avait un large trou ;
    Petit Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
    Des rimes ; mon auberge était à la Grande Ourse...
    Mes étoiles au ciel avaient un doux froufrou.

    Et je les écoutais, assis au bord des routes,
    Ces bons soirs de septembre où je sentais de gouttes
    De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

    Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
    [Comme des lyres, je] tirais les élastiques
    Des mes souliers blessés, un pied contre mon cœur !

    C'est bizarre, un jour comme ça j'avais dû réciter "le dormeur du Val" à une Inspectrice d'académie de passage et j'ai buté exactement pareil sur l'avant dernier vers.
    Il faut dire que Rimbaud, c'est très obscur et que lorsque je l'ai étudié, à l'adolescence, je n'y comprenais rien du tout. On le "découvre" beaucoup plus tard...
    Mais là, c'est en le relisant que ça m'est revenu ; et moi qui avais pensé le rechercher sur le net il n'y en a pas eu besoin !
    Merci Marie.

  • Merci pour ces lectures que je ne connais pas Encore de belles choses à découvrir

  • Tentée par ce Todorov, c'est noté.
    Rimbaud - souvenirs de lecture et de classe.
    Curieuse de lire tes impressions sur l'Arbre Monde, Marie.
    Bonne journée, tu es parée !

  • Je ne connais pas Tzvetan Torodov, par contre j'apprécie Rimbaud bien que j'ai une préférence pour son copain Verlaine.
    Belle journée

  • quand la vie devient poésie on se sent pus léger ...
    retrouvant les émotions enfouies au plus profond de nous-mêmes, on se sent revivre ...
    bonne journée
    amitié .

  • Todorov, un nom qui me rappelle mes années étudiantes. "Les Abus de la mémoire" m'avait passionnée. Je ne connaissais pas "Insoumis", il a de quoi me plaire.

  • Bonjour Marie,
    Le livre de Todorov m'attire, je l'ai noté.
    Merci beaucoup !
    Je t'embrasse et te souhaite un bel après-midi.

  • De belles lectures! Je note celui de Todorov: merci.
    Bonne fin de journée!

  • Todorov je ne connais pas. Et je n'ai pas lu ce livre de Indridason. Richard Powers l'arbre monde, je vais voir s'il est disponible.
    En ce moment je lis l'énigme Valtorta et gratitude de C. Juliet.
    Bises

Écrire un commentaire

Optionnel