Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Signes de joie.


En passant devant l’école, les enfants jouent dans la cour : c’est la récréation. Certains courent de partout, jouent à se poursuivre, ils crient, ils s’interpellent ; d’autres se sont postés près du grillage et font signe à tous les passants. On leur sourit et on leur fait signe aussi, des deux mains, comme eux.
Plus loin, les toutes jeunes feuilles d’un figuier se dressent au bout des branches, petites mains qui semblent faire signe aussi. Coucou ! On leur répond bien sûr.
A St Elme, des arbres de Judée sont en pleine floraison. Les abeilles, nombreuses, y festoient gaiement. Elles vont et viennent dans les branches, tournent autour de l’arbre, rebondissent sur une fleur. Deux ou trois curieuses s’approchent du chapeau au cas où on y pourrait festoyer aussi, ou du moins jouer quelque peu. On leur fait signe à toutes.
Signes de joie.

Commentaires

  • J'ai une école primaire sous mes fenêtres, un moment de bonheur de voir
    des enfants heureux.
    Très belle journée

  • Avec votre amour journalier et observateur de la nature, vous devez aimer Proust.

  • Nous entrons dans la ronde, chère Marie, et tentons,
    par le moindre signe chaleureux, de lutter contre
    la tristesse du temps !

    Les arbres de Judée m'émeuvent toujours, eux qui commencent
    par fleurir avant de déployer leurs feuilles-cœurs :
    joli symbole pour quêteurs de JOIE !

  • signes du printemps, de la renaissance et nous en avons tellement besoin...Votre billet est léger comme une feuille au vent.. merci

  • Ma joie perso c'était hier soir dans le jardin : j'ai entendu le coucou! Officiel, le printemps est là!

  • Quel talent vous avez pour cueillir les pépites de bonheur au quotidien et nous les donner en partage ! merci !
    belle journée Marie

  • J'ai tant de joie dans le coeur ce matin ! Comme ça, pour le printemps. Parce que c'est bon d'être en vie...
    Et votre post y fait écho, chère Marie. Merci pour ces résonances. Je suis comme les feuilles du figuier.
    ;-)

  • Merci de nous montrer ces arbres de Judée en fleurs, d'une telle beauté. Un chapeau de soleil, déjà ?

  • Bonjour Bonheur du Jour.
    Merci pour ce très beau tableau printanier vivant et joyeux
    Bonne journée ensoleillée.

  • bonjour Bonheur du jour.
    Mille mercis pour ce beau billet !!!!! qui me met en joie, d'ailleurs je file chercher les petits à l'école, et ensuite jeux dans le jardin avant le repas de midi.
    bonne journée.

  • Beaucoup de gaieté ce matin chez toi, c'est le printemps qui veut tout cela...
    Belle journée

  • Je rentre d'Ariège, mon fils a 7 enfants.............et moi beaucoup de petits- enfants, alors j'imagine fort bien les cours de récréation.
    Quant aux arbres de Judée, ce sont des splendeurs, il y en a un chez mon voisin::

  • Oh oui, aujourd'hui est vraiment un jour de joie. Ici aussi il y a eu beaucoup de petits "coucou" ! Le soleil illumine les choses de tant d'étincelles que c'est un véritable bonheur.

  • Cette ronde des enfants est, comme celle des abeilles, pleine de vie et exempte de faux-semblant.

    Ici les arbres de Judée frémissent - mais n'explosent pas encore de mille fleurs.
    Demain peut-être...

  • Oui les enfants jouent et supportent la conjoncture actuelle comme s'ils n'avaient jamais connu autre chose, j'aime aussi les voir jouer dans la cour de récré ! Belle journée

  • Rien qu'à vous lire on sent l'air printanier...L'arbre de judée n'est pas encore en fleurs chez nous, mais le terrain est couvert d'un tapis de fleurs
    Bonne journée!

  • un joli tableau. Chez moi le printemps vient plus tard. Il me tarde de revoir les fleurs.

  • Les arbres de Judée sont des arbres qui m'accompagnent depuis mon enfance, j'ai toujours surveillé leur floraison comme un signe fort du printemps

    Quant aux enfants, j'ai la chance d'avoir une crèche et une école maternelle en face de chez moi, les cris, les rires, parfois des chansons ont toujours été un accompagnement qui maintient la vie quand on ne peut plus sortir c'est très très précieux

  • Pour prendre la Nationale (la fameuse route Napoléon) je passe devant l'école de ma localité. C'est toujours beau de voir les enfants. Par contre tous ont le masque sur la bouche et je me dis que l'on vit une drôle d'époque !
    Belle fin de journée Marie.

  • Lorsqu'on a les blues, aller marcher près d'une école primaire et observer les enfants pendant la récréation, écouter leurs cris, ça chasse les idées noires et on part le cœur léger.

Écrire un commentaire

Optionnel