Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aussitôt que la vie, Pessoa, le long de la mer.


Emotion : Merci aux nouveaux lecteurs d’Aussitôt que la vie. Ils sont peu nombreux mais je les sais de qualité. Et quel que soit leur nombre, ils comptent beaucoup pour moi.

Méditation : Relever ces mots de Pessoa (Le livre de l'intranquillité) dans le journal d’hier et les partager ici : « Je ne suis rien / Je ne serai jamais rien / Je ne peux vouloir être rien / A part ça, j’ai en moi tous les rêves du monde. » (1)

Chance : Ecrire quelques lettres et, pour aller les poster, marcher le long de la mer.






(1) La Croix, 9 novembre 2022. Chronique d’Emmanuel Godo ; citation de Pessoa dans la traduction de Patrick Quillier.

Commentaires

  • Être rempli de rêves, sans chercher à absolument les réaliser.
    Souvent, tu ne trouves pas, ils s’empilent dans nos têtes en marchant...

    Bonne journée, il pleut, enfin de enfin, ici!

  • C'est vrai, A Madrid, il a plu pas mal, hier et aujourd'hui, un superbe soleil ! Nos régions en ont bien besoin :)

  • Bonjour, chère Colo, et merci pour ce commentaire. Les rêves nous permettent d'avoir des ailes, comme les oiseaux ou les anges.
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Jo-Elle, et merci pour ce commentaire. Le matin, oui, notre espérance est parfois plus forte. Il faut s'en souvenir tout au long de la journée.
    Bon mardi !

  • "ce livre" est en route, il arrivera tout bientôt !
    fin du mois, j'irais longer la mer ... m'émouvoir de ses flots quel qu'en soit le temps ...
    amitié .

  • Bonjour, chère Marie-Claude, et merci pour ce commentaire ainsi que pour cette commande . J'espère avoir tes impressions !
    Bon mardi !

  • être "rien" et s' efforcer de rêver et d' apporter du rêve et du "bien" à ces "riens" que sont les autres...

  • Quelle belle réflexion, Irène, merci...

  • de rien, Nastagio, je trouve que nous sommes souvent sur la même longueur d' onde....

  • Bonjour, chère Irène, et merci pour ce commentaire. C'est dans l'infiniment petit qu'est l'infiniment grand.
    Bon mardi !

  • Contente de savoir que ton livre suit son chemin, je ne t'oublie pas mais je voudrais résorber mes piles avant et puis je suis certaine qu'au creux de l'hiver il sera d'un grand réconfort pour rêver un peu. Très beaux ces mots de Pessoa et marcher au bord de la mer. Bonne journée

  • Bonjour, chère Manou, et merci pour ce commentaire.
    Merci aussi d'avoir le projet de lire Aussitôt que la vie. Tu es une lectrice fidèle !
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Chêne vert, et merci pour ce commentaire. La pluie a abreuvé le petit chêne vert et les grandes prairies de votre région !
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Sedna, et merci pour ce commentaire. Je ne cesse de découvrir Pessoa à chaque lecture.
    Bon mardi !

  • Trés belle citation ! Rien , ça me va, du moment qu'il est plein d'amour!
    Belle journée pleine de petits bonheurs !

  • Bonjour, chère Zoé, et merci pour ce commentaire. L'amour, oui, est une priorité.
    Bon mardi !

  • J'ai lu la chronique de Emmanuel Godo et Pessoa est un auteur que j'ai beaucoup lu, il y a quelques années et qui me touche beaucoup

  • Bonjour, chère Gazou, et merci pour ce commentaire. Pessoa m'émeut à chaque lecture.
    Bon mardi !

  • J'avoue que je ne suis pas très attirée par Pessoa qui écrivait, entre deux verres...
    Mais sans lui j'ai plein de rêves !

  • Bonjour, chère Livia, et merci pour ce commentaire. Pessoa m'émeut depuis des années.
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Mâyâlilâ, et merci pour ce commentaire. Mais pourquoi pas, un jour ?
    Bon mardi !

  • Marcher le long de la mer, c'est mon rêve.
    Heureuse pour vous au sujet de votre livre.
    Belle journée Bonheur du jour

  • Bonjour, chère Denise, et merci pour ce commentaire. La mer est un ressourcement constant pour moi.
    Bon mardi !

  • oh comme j'aime ces paroles de Pessoa : cette bascule est à la fois fabuleuse, intrigante, réaliste, fausse mais tellement vraie

  • Bonjour, chère Dominique, et merci pour ce commentaire. Pessoa interpelle, nourrit, et dérange aussi.
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Tania, et merci pour ce commentaire. Oui, je mesure ma chance !
    Bon mardi !

  • La POÉSIE toujours et partout : voilà un rêve
    que je retiens bien volontiers !

    Les promenades du bord de l’eau aussi
    incitent à la rêverie ou plutôt à la méditation…

    Bonnes lectures, chère Marie, et surtout bonne écriture !

  • Bonjour, chère Fiorenza, et merci pour ce commentaire. C'est Saint John Perse qui m'a fait comprendre que la poésie est un axe de vie.
    Comme vous, j'habite au bord de la mer et donc je peux aller m'y ressourcer dès que j'en éprouve le besoin.
    Bon mardi !

  • Émouvantes et douloureuses paroles de Pessoa...
    Un début de poème de Jules Supervielle..."Nous sommes là tous deux comme devant la mer ,
    sous l'avance saline des souvenirs... Ces mots m'ont souvent accompagnée, moi et mes questions....
    Heureuse du parcours de vos livres, cette constance tenace et tranquille...tout comme vos escargots !! :)) ( Où se cachent ils, en ce moment..??) , Quel plaisir d'avoir encore a écrire de sa main, et poster une lettre en longeant la plage ! Des lettres sablées de sel et de vent... Une belle pensée pour vous, chère Marie!

  • Bonjour, chère Nastagio, et merci pour ce commentaire. J'ai de la chance, oui, d'avoir la possibilité d'entretenir une "vraie" correspondance, pas seulement parce qu'elle est écrite à la main mais parce que je communique avec des personnes à la grande richesse intérieure.
    Bon mardi !

  • Rien peut être tout... Marcher le long de la mer en cette saison est certainement un pur plaisir. Bises

  • Bonjour, chère Andrée, et merci pour ce commentaire. Il y a moins de monde sur le bord de mer donc, oui, c'est plus agréable !
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Gaëtane, et merci pour ce commentaire. Sans hésitation, lance toi dans Pessoa !
    Bon mardi !

  • Je retiendrai particulièrement "j'ai en moi tous les rêves du monde", ce n'est pas rien, c'est magnifique et dans Pessoa, on entend le mot PAIX !!! Doux week end Marie, profite bien des rayons ensoleillés. brigitte

  • Bonjour, chère Plume d'Anges, et merci pour ce commentaire. Le rien, le tout, l'infiniment grand, l'infiniment petit... C'est dans chaque rêve.
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Béa et merci pour ce commentaire. Je mesure ma chance chaque jour.
    Bon mardi !

  • Bonjour, chère Barbara, et merci pour ce commentaire. Déjà mardi... Le temps passe vite. La pluie est prévue pour aujourd'hui.
    Bonne journée.

  • légère mais je l'ai eue forte dès hier soir et tte nuit
    pas chez toi?
    ce qui n'empêche pas que nous sommes toujours en vigilance sécheresse avec restrictions eau le préfet vient de prolonger les arrêtés jusquà mi décembre ....

Écrire un commentaire

Optionnel