Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MEDITER / Phrases à méditer - Page 3

  • Acanthes, retrait.

    Acanthes : Sur le talus qui longe le chemin de la plage de la Vernette, des acanthes, en plein soleil et en plein vent, forment une haie d’honneur joyeuse, toute dansante au rythme des pas. On les salue bien bas d’un geste du chapeau.

    Retrait : Dans le si joli livre de Marco Martella, "Un petit monde, un monde parfait", noter cette citation d’Hannah Arendt après une journée de silence, de solitude et de méditation : « La fuite hors du monde, en des temps sombres, temps d’impuissance, peut toujours se justifier tant que la réalité n’est pas ignorée, mais constamment présente et reconnue comme cela dont il faut s’évader ».
    (1)



    Marco Martella : Un petit monde, un monde parfait, Ed. Poesis, 2018, p. 85. Citation extraite de « De l’humanité dans de sombres temps » dans Vies politiques, de Hannah Arendt, Ed. Gallimard, 1974

  • Epluche-légumes et chaussettes orphelines : ce qui ne fiche pas le camp.

    Autour d’un thé et d’un crumble aux pommes, aborder des thèmes éternels de conversation. Le principal est le temps, bien sûr, qui n’est plus du tout ce qu’il était, mais alors plus du tout, les plus anciens se souvenant qu’il a commencé à se dégrader nettement quand « ils » ont marché sur la lune ; les sujets adjoints, mais tout aussi crispants, sont l’administration ou les opérateurs téléphoniques qu’on appelle sans jamais joindre personne car, après avoir tapé 1 puis 2 puis 5, on s’entend dire que tout le monde est occupé et qu’il faut renouveler son appel ; un nouveau venu depuis quelques temps, le tri des poubelles auquel on ne comprend rien et chacun y va de son explication pour savoir ce qui doit aller dans la poubelle jaune, la verte, la grise, quoiqu’en fait les couleurs ne sont pas toutes les mêmes suivants les villes…
    On finit par se rassurer en évoquant d’autres sujets certes contrariants mais qui, eux, semblent se maintenir en l’état : la perte des épluche-légumes alors qu’on s’était promis de faire très attention au nième qu’on venait d’acheter, ou encore les chaussettes qui deviennent orphelines après que leur com-paire ait disparu corps et biens, dans la machine à laver peut-être ou dans un sursaut d’autonomie dont on se demande bien depuis toujours dans quelle mesure il a été possible, bien qu’il soit certain. Et chacun y va de son conseil pour éviter ce phénomène bien qu’on ait envie, sans le dire, qu’il perdure, puisqu’il rassure sur le fait que certaines choses ne fichent pas le camp. Même si...