Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MEDITER / Phrases à méditer - Page 5

  • Phrase à méditer.

    Dans son livre, La sagesse espiègle, Alexandre Jollien parle de la « machine à mouron » (pp. 73 et 75).
    Le mouron ! On n’avait plus entendu cette expression depuis bien longtemps. Se faire du mouron, se faire des cheveux blancs, se faire du mauvais sang…
    Voici une phrase qui incite à la méditation :

    « La machine à mouron a une mémoire d’éléphant. Elle engrange tout et ne manque pas une occasion de nous resservir l’écho lointain des anciens traumatismes, des blessures mal cicatrisées, ce qui est resté coincé en travers de la gorge. » (p. 75)

    L’expression est juste, pertinente, fulgurante même : quand, tout à coup, ça y est, la rumination commence et que, malgré tous nos efforts, rien n’y fait et ça revient, ça revient, ça revient…
    Mais on s’en souviendra et on s’en servira les jours gris. On dira : « Hé, la machine à mouron ! Arrête un peu ! » Merci Alexandre.

  • Phrases à méditer pour préparer d’éventuelles bonnes résolutions du Nouvel An.

    Le Père Noël a apporté dans sa hotte un joli livre illustré : Le chat philosophe, de Kwong Kuen Shan. Autour de la table, comme il avait apporté d’autres livres à d’autres convives, chacun a lu pour les autres un passage, au hasard. Celui-ci a voulu qu’on lise le texte 33, extrait du Livre de la voie et de la vertu (chapitre 67), de Lao Tseu. Cette lecture a été suivie de longs bavardages sur le fait qu’on pourrait, peut-être, s’en servir comme piste pour prendre, éventuellement, si on en avait le courage et l’envie, de bonnes résolutions à l’occasion de la nouvelle année :

    J’observe trois principes qui sont chers à mon cœur.
    Le premier est la bonté.
    Le deuxième, la frugalité.
    La troisième, la modestie.
    Parce que je suis bon, j’ai du courage.
    Parce que je suis frugal, je peux être généreux.
    Parce que je suis modeste, je peux être un guide.
    Mais les gens, ces temps-ci, délaissent la bonté
    Pour de pures bravades,
    La frugalité pour des extravagances,
    La modestie pour un pouvoir dominateur.
    Tout cela n’aboutit qu’à des désastres.

    On a longtemps aussi discuté de l’expression « ces temps-ci », Lao Tseu ayant vécu 600 ans avant JC.