Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avec la vieille dame - Page 3

  • Avec la vieille dame, les amandes de l’amandier, le tricot à torsades innombrables.

    Au magasin, alors qu’on est dans le rayon des ampoules électriques, voir une dame passant dans l’allée centrale qui nous remarque et qui fait tourner alors vivement son caddie pour s’approcher et qui dit bonjour Madame et qui rappelle qu’elle a lu Avec la vieille dame et qui en reparle chaleureusement et qui dit avoir prêté son exemplaire à quelqu’un qui a beaucoup aimé aussi et d’ailleurs elle-même a prêté l’exemplaire a quelqu’un d’autre et ainsi de suite et qui demande si on a écrit un autre livre et on lui répond que oui et elle dit que c’est formidable et elle demande le titre et de quoi ça parle et elle ajoute qu’elle va le commander et on lui dit merci c’est gentil et elle conclue de rien au revoir à bientôt et s’en retourne tenant toujours son caddie de ses deux mains. Ensuite, on ne sait plus trop bien où on en est de la liste des courses ; il faut un moment pour se remettre.

    L’amandier n’a plus aucune fleur. Les amandes sont bien formées ; elles sont toutes petites, toutes velues et on s’est permis d’en effleurer une.

    Le tricot à torsades innombrables avance. Déjà 8 cm.

  • Fou-rire, face à l’Administration, journal de Virginia Woolf, Journal d'une seconde vie, Avec la vieille dame


    A plusieurs de la même équipe, piquer un fou-rire. Deux ou trois qui s’approchent pour demander ce qui se passe rentrent dans le fou-rire. Quand on arrive à s’arrêter, il faut s’essuyer les yeux et chacun soupire d’aise.

    Arriver à souhaiter bon courage à la personne à qui on a fini par pouvoir parler après avoir tenté de joindre un service administratif pendant trois semaines, après avoir cette fois-ci attendu vingt minutes au téléphone en écoutant une musique épouvantable, après que cette personne ait répondu qu’il était préférable de poser cette question par écrit en dépit du fait qu’on l’ait posée par mail à de nombreuses reprises.

    Reprendre la lecture du Journal de Virginia Woolf.

    Remarquer que Journal d'une seconde vie et Avec la vieille dame continuent à trouver leurs lecteurs. Cela fait plaisir.