Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fabrique de pâtes la seyne sur mer

  • Menu du dimanche.


    Raviolis à la daube avec sauce tomate maison.
    Salade verte (feuilles de chêne) agrémentée de cébettes
    Tarte aux abricots

    Pour les raviolis, aller à la Fabrique de pâtes de La Seyne.
    Pour la sauce tomate, choisir des tomates bien mûres qui n’ont quasiment pas voyagé puisqu’elles ont été cueillies à 4 km de la maison. Penser à bien enlever la peau. C’est long de faire la sauce dont on peut s’y prendre la veille.
    Les abricots viennent d’à côté aussi. La pâte est faite maison, bien sûr.

  • Moisson.

    Trouver en cadeau, posé bien emballé sur le pas de la porte, un magnifique bouquet de roses blanches et de tiges de lavande en soie.
    Bien avancer dans la couverture de bébé tricotée en point de riz et en point ajouré à tel point qu’on se demande à qui on pourra bien la donner, quand une jeune collègue annonce avec joie la venue d’un petit trésor pour l’automne prochain. Voilà donc pour qui on l’avait faite.
    Un matin d’un jour de mistral, faire une première lessive. L’étendre. En lancer une deuxième. A midi, plier le linge bien sec et étendre encore une fois. Lancer une troisième lessive. Aller voir une amie pour lui porter un livre. La trouver en train d’étendre une lessive et l’entendre dire : « J’en profite, il y a du mistral ; c’est ma deuxième lessive de la journée. »
    Prendre des gnocchis à la fabrique de pâtes de La Seyne.
    Repeindre le petit portail et prévoir de repeindre le grand un prochain week end.
    Bien avancer dans la lecture de la correspondance des Sœurs Brontë.
    Remarquer que les lauriers-rose sont en fleurs : ah ! l’été arrive !