Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sourire

  • Moisson.


    Parler avec la voisine, par-dessus la haie, pendant un bon moment.
    Guetter le facteur pour lui confier du courrier qu’il postera bien volontiers. Il amènera des timbres aussi lors de sa prochaine tournée car on en a besoin : on envoie pas mal de petits mots comme ça, par ci par là.
    Partager des masques avec les pharmaciennes d’à côté.
    Faire un sourire et un petit signe de la main aux rares personnes qu’on croise dans le quartier quand on fait un petit tour quotidien.
    Déplacer quelques plantes qu’on met devant le portail pour que ce soit joli pour les voisins quand ils passent et pour soi-même car c’est bien de savoir que c’est joli devant le portail.

  • Le sourire l'après-midi.

    L’après-midi offre sa langueur et son silence au rythme de la pendule.
    On se souvient alors d’un vers d’Henry Bauchau, qu’on avait déjà partagé ici il y a un moment :

    « Si tu ne peux plus saluer le soleil avec ton corps
    Salue-le en sourire. »

    Et c’est ce qu’on fait : sourire.