Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Qui a Feuilles d’herbes ?

L’usage des salles d’attente a ceci de positif, c’est qu’on peut largement avancer dans ses lectures. Ainsi, hier, on a pu lire plus d’une heure et demie et terminer Dans mes pas, de Jean-Louis Etienne. Il cite un poète qu’on aime beaucoup, Walt Whitman et son célèbre recueil de poésie, Feuilles d’herbes.

« Désormais je ne fais plus appel à la chance, c’est moi la chance. »
« A partir d’aujourd’hui, je n’attends plus la bonne fortune : la bonne fortune, c’est moi !
J’ai fini de me plaindre, j’ai fini de tergiverser, j’ai fini d’avoir besoin de ceci ou cela,
Terminé le petit monde des récriminations (…).
Sans faiblesse ni grief, j’avance à découvert sur la piste. »
Au retour à la maison, on va vers le rayon poésie et on recherche le recueil de Walt Whitman qu'on aimerait bien relire. Il faut dire que les livres de poésie ne sont pas rangés par ordre alphabétique… pas très pratique pour chercher un auteur. On les range, mais de Feuilles d’herbes, point. On sait pourtant qu’on l’a, ce livre ! On en arrive à la conclusion qu’il est ailleurs. Mais où ? On va dans le rayon Roman, à la lettre W. Rien. On va dans le rayon Biographies et Correspondances. Rien non plus. Et dans le rayon Religions et Spiritualité ? On ne sait jamais… Non. Avec les livres de Thoreau ? Non.
Il faut bien l’admettre : le livre est quelque part.
On lance ainsi un appel solennel : que celui ou celle qui a emprunté Feuilles d’herbes, de Walt Whitman se fasse connaitre !
Mais au moins, tout le rayon Poésie est bien rangé.

Commentaires

  • Votre vaillance nous galvanise, chère Marie-Séraphine !

    Arrêtons de geindre, de récriminer, de nous plaindre,
    et gardons nos larmes pour le jour où nous en aurons
    véritablement besoin comme disait la sagesse populaire !

    Retrouvez-vite la santé et...les "Feuilles d'Herbes" !!!

  • Chez moi aussi certains livres disparaissent... il m'arrive de les racheter, et de retrouver ensuite l'exemplaire caché. Une bonne occasion d'offrir à d'autres un livre qui me plaît. :)
    J'espère que vous retrouverez le vôtre.
    Merci pour cette page. Passez une douce journée.

  • Pas chez moi, hélas, mais un grand merci pour la découverte de cet auteur.
    Une belle phrase à méditer ; "c'est moi la chance"...

  • Feuilles d'herbe , ah celui-là, je sais où il est ! Avec des pages cornées : une au hasard...
    " Qui je suis, quels sont mes buts, ça vous ne le saurez guère!...
    Ne soyez pas découragés par l'échec de votre poursuite
    Vous ne me trouvez pas ici? Dans ce cas courez plus loin,
    Je suis quelque part, immobile, je vous attends."
    Tu vois, il t'avait prévenu ! lol!
    Bonne journée

  • Ah j'adore ! Ce billet plein d'optimisme et d'humour me plait bien.
    Au fait, votre livre est chez moi, mais... in English (vieux souvenir de FAC)...
    Belle journée à vous, à tous.
    eMmA

  • Merci pour votre simplicité lumineuse, votre courage, votre sobriété.... Croyez moi vous rayonnez et en dehors de votre pays. Gratitude d ouvrir votre chemin et de nous aider à suivre le nôtre....

  • la lecture va bien aux salles d'attente, c'est vrai.
    le livre introuvable, je connais... et jamais je ne me souviens exactement à qui je l'ai prêté, ce qui est très ennuyeux
    bises et bon courage!

  • Même pas un tout petit :"reugneugneu..." qu'on laisse échapper discrètement rien que pour le plaisir .... Walt est péremptoire. Du coup, tu peux laisser tomber la recherche du recueil de poésies t'en a plus besoin !
    Bises

  • Et dire que je ne connais que très peu l'oeuvre de Whitman...
    Il faut y remédier car l'envie est venue en lisant votre billet et ce poème galvanisant.

  • Ah, que de livres prêtés qui ne reviennent jamais ! En fait on ne devrait pas prêter les livres, on devrait les offrir aux "intéressés" et se les racheter immédiatement... Beau week end Séraphine. brigitte

  • Avant de déménager (il y a sept ans), je mettais la main tout de suite sur le livre que je cherchais, à sa place (si je ne l'avais pas prêté). Ce n'est plus toujours le cas à présent.
    Oserais-je rapprocher ces fameux vers du refrain d'Anne Sylvestre : "J'avance et je me bats" (Je cherche mon chemin) ? Bon dimanche, Marie.

  • Je ne peux pas vous répondre pour votre livre...

    Mais j'ai aussi un rayon poésie - il est là, à ma droite, des anthologies, des poètes, des histoires de la poésie, René Char, Poésie Gallimard.... Le premier livre de poésie, des revues de poètes bruxellois, mon frère spirituel, Odilon-Jean Périer.

    J'avais aussi un rayon spiritualités mais il s'est retrouvé dans une caisse et la caisse est restée en rade quelque part... J'ai perdu un livre qui m'avait beaucoup aidée à une certaine époque, ce qui étonnerait beaucoup de monde si je disais lequel. Mais l'esprit de la personne qui était le sujet du livre est resté - c'est le principal.

    Parmi mes livres préférés il y a "L'élu" de Chaïm Potok, et sa suite "La promesse" (qui n'était pas mon préféré) sinon, de lui j'aimais beaucoup aussi "La harpe de Davita". Mais "L'élu", c'est de ces livres qui ont fait office de "révélation".

  • quand un livre me plaît, souvent je partage et parfois il doit tant plaire ailleurs qu'il ne me revient pas ... et je me dis qu'il doit être tombé dans de très bonnes mains ... mais j'en suis triste quand-même ...
    amitié .

Écrire un commentaire

Optionnel