Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Avancer chaque jour un peu.
Faire découvrir à une amie venue prendre le thé qu’un gâteau à l’eau peut être délicieux.
Admirer le mimosa des quatre saisons d’une voisine.
Continuer à écrire sereinement quasiment chaque jour de la poésie, en dépit d’une nouvelle réponse négative d’un éditeur.
Brosser les chats.
Prendre le temps de discuter avec une bibliothécaire elle aussi très intéressée par le zen.
Admirer les lauriers-rose désormais tout en fleurs.
Aller marcher sous la pluie.
Tricoter, pour l’envoyer prochainement à Tricotez Cœur, une petite robe taille trois mois avec de la laine marron récupérée chez une vieille dame, de la laine rose qui attendait dans le panier des pelotes entamées, et des boutons roses en forme de cœur qui étaient enfouis au fond de la boîte à boutons.

Commentaires

  • Peut-être aurons-nous le privilège de lire ici et un jour des bribes poétiques de votre cru...
    Les lauriers roses et blancs sont en fleur ici aussi, de même que les jacarandas qui bleuissent des rues entières.
    Bon week-end Bonheur.

  • Il y a aussi ces arbres bleus superbes. Je ne me souvenais plus du nom ! Merci et bonne journée.

  • Que de jolis bonheurs... sur une journée il y en a tant à chérir, qui donnent leur couleur spéciale à cette journée précise. C'est le jour où... Et pourquoi pas, un gateau à l'eau... Je préfère de loin les crêpes à l'eau qu'au lait...

    Bon week-end!

  • Merci pour votre commentaire. Mes moissons de petits bonheurs s'étalent sur plus d'une journée, en fait.
    Bon lundi !

  • Un gâteau à l'eau ?...La recette m'intéresse...à l'occasion n'hésitez pas à la partager...Une nouvelle réponse négative d'un éditeur...Sachez en tous les cas, que j'apprécie chacun de vos mots, ici, sur ce blog (qui devrait être entre nous soit d'utilité de santé publique)...Votre blog porte bien son nom. Etre auteure et être publiée ? Je me suis longtemps posée la question. L'essentiel n'est il pas d'être lu ? C'est la question qui m'apaise aujourd'hui. Gagner de l'argent grâce à ces écrits ? est une question que je ne me pose plus. Quand on aime écrire, les mots débordent de notre être, aujourd'hui, nous vivons dans un monde où l'on peut partager nos écrits sur plein de plate forme...Cela permet de se vider de ses mots, afin de les partager, afin de les parsemer...Cela laisse la place aux autres mots qui arrivent en nous et je me dis que cela peut aussi faire du bien à ceux qui tombent par dessus par hasard ou pas...Une belle journée à vous Séraphine emplie de mots et de moisson.

  • oui oui… semer des graines de mots zens au hasard des vents… et lire les songes amis en merci…….

  • Merci pour votre gentil commentaire. Oui, j'essaie de faire publier mes poèmes, mais pour le plaisir, comme une cerise sur le gâteau, comme un "pourquoi pas", mais aucunement en y investissant plus que de raison. Fondamentalement, ceci n'a pas d'importance. En plus, je ne crois pas qu'aucun poète ait gagné sa vie avec ses poèmes. Il ne faut donc rien attendre ; ce qui ne signifie pas qu'il ne faut pas essayer.
    Bonne journée !

  • singing in the rain !! comme un résumé de ma joyeuse échappée dans les valleuses normandes……. entre mer et falaises :zen et à l'aise !!

    oh oh… un gâteau à l'eau ??… un biscuit à la pluie ??… racontez-nous tout dame Marie !!

  • Je vous envoie la recette.
    Bonne journée.

  • c'est fou ce que nous avons dans nos fonds de tiroirs et qui peuvent nous servir ... il fait bon d'y jeter parfois un coup d'oeil !
    amitié

  • Les éditeurs qui refusent vos manuscrits sont des cuistres ou des inconscients.
    Never give up ! Pour paraphraser un de vos récents billets.
    Belle journée
    Dominique

  • C'est trop gentil ! Merci pour votre soutien. Comme je le disais plus haut, j'essaie cela pour le plaisir, sans y investir plus que de raison. De toute façon, je ne connais personne dans le monde de l'édition, alors.... Mais il vaut mieux essayer plutôt que d'avoir des regrets.
    Bonne journée.

  • Bonjour Marie. Comment faites vous ? Quel est votre secret ? C'est une façon de parler. Chez nous il est difficile d'arracher une parole aux bibliothécaires... à part une amie, il m'arrive de passer des journées entières sans entendre une voix humaine. A part les bruits de télévision du voisinage... une de mes amies vient de rencontrer quelqu'un. Elle a disparu de la circulation. Tout le monde reste chez soi... ce n'est pas toujours gai...
    Est-ce une question de pays ?

  • J'ai toujours eu un contact facile avec les gens et je parle volontiers. Je vais vers les autres, et ils viennent aussi vers moi.
    Bonne journée.

  • Les lauriers roses commencent à fleurir, oui. J'ai des pelotes de laine dépareillées, il faudra que j'en fasse quelque chose aussi. J'écris des poèmes juste pour moi et mes lecteurs des blogs, je ne cours plus après les éditeurs. Bon week end.

  • Merci pour votre commentaire. Je ne cours pas après les éditeurs, vraiment. Comme je le disais plus haut, j'essaie, au cas où, sans m'y investir plus avant. Je n'imagine pas du tout qu'être éventuellement éditée soit une reconnaissance, mais cela me ferait plaisir, tout simplement.
    Bonne journée.

  • Petits et brefs instants riches comme un rubis .... ou un coquelicot. Bises

  • Avancer un peu chaque jour ... oui, c'est le mieux à faire ... vivre comme si ça allait s'arrêter là ... et profiter de chaque instant !
    Jamais entendu parler de gâteau à l'eau .... cela ouvre ma curiosité !
    Les éditeurs ... doivent être des gens submergés ... prennent-ils seulement le temps de lire tout ce qu'ils reçoivent ?
    Bon dimanche, bonnes promenades sous la pluie ou pas, bon tricot pour le plus grand bonheur des autres, bonne vie, tout simplement ...

  • Les véritables éditeurs de poésie sont peu nombreux, et il faut un coup de coeur pour que l'un d'entre eux se décide à publier un nouvel auteur... mais ne désespérez pas. :)

  • Vous avez raison, il y a peu d'éditeurs de poésie. Je ne désespère pas des réponses négatives car je fais cela uniquement pour le plaisir, sans imaginer que cela soit un signe de reconnaissance. Je peux vivre sans être éditée et ce genre de réponse ne m'attriste pas outre mesure. Je ne connais personne dans le monde de l'édition alors, c'est vrai, j'ai peu de chance.
    Bonne journée !

  • Je ne brosse pas mon gros matou, je passe les doigts dans le pelage, récupère des mottes de poils... (dont j'espère que les oiseaux s’empareront pour les nids?)... et il adore, prenant cela comme du câlin 5 étoiles.

  • Ah les lauriers rose... quelle beauté ! Et puis j'ai envie de dire pour vous consoler ; qu'importe que l'on soit publié ou non, l'essentiel c'est de pouvoir écrire ce que l'on a en soi. Bises

  • Mais bien sûr, vous avez tout à fait raison. Tout simplement, cela me ferait plaisir d'être éditée, mais si cela ne se fait pas, fondamentalement, ce n'est pas grave.
    Bonne journée.

  • Bonjour,

    Un passage pour vous dire le plaisir que j'ai à vous lire, fidèlement, même si je ne commente pas.......Merci pour le partage de tous ces bonheurs quotidiens.

    Bonne journée.

  • Dire qu'il y aurait moyen de 'faire' votre livre avec du matériel infographique... je reconnais que l'étape de la reliure est cruciale. Cela demande quand même pas mal de manipulations. Mais finalement pas si difficiles que cela avec du bon matériel. Le livre d'artiste est un plus...

    J'ai réalisé-pour reprendre l'exemple de nos bibliothécaires- que depuis qu'elle est informatisée- le contact se limite à demander où se trouve tel ou tel livre... ou à trouver ses références exactes...

    Mais vous avez raison bien sûr.

  • Je comprends tout à fait oui, vous savez mon rêve à moi cela serait aussi d'être éditée un jour ;0) Mais pensez que vous êtes beaucoup lu déjà ici et c'est un beau partage :0)

  • Il est pourtant si plaisant de vous lire... un poème calligraphié sur un beau papier ou juste une jolie écriture puis une reliure artisanale ferait sans doute un recueil plein de charme en attendant...
    Belle journée,

  • Il est fort possible, si vraiment aucun éditeur ne m'agrée, que je me lance moi-même dans une auto-édition....
    Merci pour votre commentaire. Bonne journée.

Écrire un commentaire

Optionnel