Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Premiers muscaris. Premiers iris violets qui rappellent avec fulgurance, tout autant que la clarté vive d’un jour de mistral, Vincent Van Gogh.
S’asseoir sur une pierre au milieu d’un maquis de romarin bruissant d’abeilles enjouées.
Ecouter une férue de botanique parler des chênes – le chêne vert, le chêne pubescent, le chêne liège – montrer leurs différences en tenant dans ses mains leurs feuilles ; celles du chêne pubescent sont pour l’instant marrons, fanées et ternes car il est marcescent c’est-à-dire qu’il garde ses feuilles tout l’hiver - " mais, dit-elle en s’avançant vers une branche qu’elle attire à elle pour mieux montrer, là, on voit arriver les nouvelles, celles du printemps qui feront tomber les anciennes" ; et leurs bourgeons seront «d’un rose merveilleusement tendre quand ils vont poindre, et les petites feuilles…» La regarder sourire à ces promesses de feuilles.
Regarder les petits jumeaux délicatement emmitouflés dans les couvertures qu’on leur a tricotées.
Brosser les chats.


Commentaires

  • La tendresse de cette promenade est communicative,
    une sorte de réveil en douceur !

    Hier, j'étais également "perchée" dans les arbres,
    plaisir toujours renouvelé !

  • On n'habite pas la même région, mon forsythia démarre à peine. Mais je brosse le chat (il aime)

  • braves jumeaux, vous êtes en de bonnes mains, bien protégés du froid dans ces mailles perlées d'amour, au seuil de la nature qui vous ouvre ses portes, aux sourires éblouis des "adultes" sachez prendre aux arbres la sève source de vie !
    amitié .

  • Il y a de belles promesses dans ta moisson Marie, promesses de renouveau, de simplicité, de vie. Merci pour ce doux moment ! Belle journée. Claudie.

  • Je vais me mettre immédiatement à la recherche d'un chêne pubescent pour pouvoir admirer ce "rose merveilleusement tendre". Connaissez-vous le rose, au contraire si vif, des fleurs femelles du mélèze ? Une joie de chaque année..

  • Embellir sa vie en sachant s'émerveiller de tous ces petits riens que la vie nous offre et qui nous offrent tendresse et douceur
    Et découvrir un mot dont j'ignorais même l'existence..".marcescent"

  • Quel plaisir de vibrer avec les autres,, grands, petits, animaux et nature. Bises

  • Une jolie moisson ! J'ajoute mon livre du jour : "les passeurs de livres de Daraya" une merveille! je suis sûre que ça vous plairait.
    Bon week-end !

  • Ai eu l'occasion de vivre ces moments d'explications pour les chênes, avec une personne passionnée ... ce sont des moments merveilleux et instructifs !
    Dommage que nous ne puissions voir les, certainement très jolies) couvertures des jumeaux ...
    Belle soirée.

  • bonjour Marie
    les petits bonheurs les plus simples sont les meilleurs
    doux dimanche bisous ☺

  • J'aime tous ces petits bonheurs partagés.
    Passez un doux dimanche.

  • ici c'est premières jonquilles mais les petits bonheurs du jour sont finalement les mêmes partout dans le monde :-)

  • Un chêne pubescent, c'est bien la première fois que j'en entends parler....je pars à sa recherche, partout, n'importe où!!!
    Ici on a planté oignons et laitues et j'ai préparé une carte originale à envoyer demain.

  • Je viens de me faire une tisane du gros romarin qui fleurit en ce moment dans le jardin, excellent pour la santé !

  • La nature nous offre tant de belles choses qu'il faut en profiter au maximum.
    Très joli billet, merci et douce fin de journée.

Écrire un commentaire

Optionnel