Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Recevoir.

A Aix en Provence, comme il est agréable de se promener sur le Cours Mirabeau, un samedi matin ensoleillé ! Un petit tour à la librairie Goulard fait partie du circuit qu’on aime faire. Comme souvent maintenant, le rayon botanique est visité. On remarque un très beau livre, un herbier méditerranéen. Un grand livre d’image avec, à gauche, un texte bien complet qui présente la plante mais, surtout, surtout, en face, le fac-similé de la même plante extraite d’un herbier ancien. Ainsi, la page du romarin : c’est un herbier de 1890. Ou la page de la coriandre : la photo de la plante est extraite de l’herbier de Henri Mue dont on apprendra plus tard qu’il fut membre de la société botanique de France en 1897. L’étiquette est écrite à la plume, d’une belle écriture penchée. On repose le livre dans le rayon, car on en a déjà pris un. On reviendra un jour, c’est sûr.
Quand on rentre à la maison, entre les amis de la journée, il s’agit de répartir les achats un peu mélangés dans les sacs. On trouve le sien un peu lourd. Effectivement, une amie y a glissé l’Herbier méditerranéen parce qu’elle avait envie de nous l’offrir en remerciement pour cette belle journée à Aix en Provence.
On est plus que touché.

Commentaires

  • Une belle surprise en souvenir d'une belle journée, que demander de mieux ?
    J'aime bien aussi ce cours Mirabeau. :)
    Passez une douce journée.

  • Ah oui, la librairie Goulard, si je l'ai fréquentée autrefois, ainsi que chez Makaire (ou Macaire?) et la librairie de Provence... Je me souviens que lorsque j'habitais Aix, je me répétais souvent que j'avais de la chance d'habiter dans un ville aussi belle. J'y suis retournée elle est toujours belle mais "mon" monde a disparu, bien des choses ne sont plus accessibles de nos jours, ou devenues hors prix...

  • Effectivement, tout change, hélas. La librairie de Provence a fermé. C'est bien triste. Mais malgré les changements, je continue à aimer Aix en Provence et à profiter de ce qu'elle continue à offrir. Et puis les expositions à l'Hôtel de Caumont sont toujours très intéressantes.
    Bon dimanche !

  • nous avions à cet âge d'ouverture que sont nos jeunes années, à nous pencher aussi sur ces fleurs vivantes, à couper et à faire sécher entre deux buvards le temps nécessaire à ce qu'elles puissent être collées dans notre herbier ...que nous pouvions agrémenter par nos reproductions artistiques ... doit être quelque part dans une caisse au grenier ...
    amitié .

  • faudrait que je retourne à Aix-en-Provence pour me débarrasser d'un très mauvais souvenir ;-)

  • La librairie Goulard fait toujours partie de mes circuits aixois. Un vrai plaisir mais certainement moins grand que celui de recevoir ce cadeau de cette si discrète manière.

  • Ah ! Je comprends comment tu as fait pour en reproduire quelques notes !! En effet tout cela, respire, comme toujours, une vie si chaleureuse et si éloignée de la nôtre - pourtant campagnarde - en Berry. !

  • Un joli cadeau, délicat. Ce billet me rappelle aussi de jolis souvenirs à Aix, la visite de l'hôtel de Caumont durant l'exposition consacrée à Turner.

  • Aix la belle serait-elle toujours aussi plaisante ?
    Apparemment oui, chère Marie !
    Les boutiques vulgaires, les tags et la saleté ne l'ont-elle pas
    submergée comme beaucoup d'autres villes ?

    Le cadeau de votre amie résume parfaitement les sentiments
    que nous éprouvons à chacune de vos interventions dans
    notre vie quotidienne...

    Belle nouvelle journée de printemps !

  • D'après mes souvenirs Aix est une jolie ville... qu'on a vue récemment dans Meurtres à Aix-en-Provence...
    Vous vous entendriez bien avec mon frère. Il a fait des études d'horticulture et d'architecture de jardin et du paysage. Moi je confonds les lys orangés et les azalées, c'est dire. Toutefois j'ai une passion pour les plantes médicinales.

    Tiens hier, je suis tombée sur une recette de salade de chicons et pétales de roses jaunes et cela m'a fait penser à vous.

  • Les belles librairies sont des lieux de perdition,: on y découvre d' inattendus centres d'intérêt , d'anciennes amours également , sous forme de réeditions , et malgré nos bonnes résolutions , sort-on jamais indemnes de tels paradis ?
    Dans le Livre de l'Apocalypse (20, 12) apparaissent subitement ces mots :
    ... « on ouvrit des livres ...» , dans la Jérusalem future il y aura des livres ! Alleluia !

  • Magnifique attention de ton Amie !
    Belle journée ensoleillée Marie, bisous, câlins à tes Félins

  • Quelle discrète et délicate attention...Il est doux de parcourir une belle ville accompagnée d'amis si précieux. Belle journée Marie, je t'embrasse. Claudie.

  • Beau cadeau. Je viens de faire un tour sur le site de cette librairie d'Aix, je me promets d'y faire un tour la prochaine fois que je me trouverai dans cette ville.

  • Quel beau cadeau ! Bien envie d'ailleurs d'aller passer des moments à Aix en Provence... J'aime bien cette ville que je ne connais pas très bien... Belle journée à toi.

  • C'est un beau cadeau et une délicate attention! Merci pour le partage de votre belle journée.
    Mes amitiés.

  • tu as vécu une belle journée. Ce sont des moments qui nous apportent du bonheur, de l'énergie aussi. Bises

  • Je pars à Aix dans une petite quinzaine ! Hâte... Le passage par la librairie Goulard est une tradition, ainsi qu'une visite à l'hôtel de Caumont.
    Beau week-end,
    Dominique

Écrire un commentaire

Optionnel