Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Rester vigilant.

Pendant le confinement, nombreuses ont été les initiatives pour s’assurer que les personnes isolées allaient bien, en particulier par des appels téléphoniques ou des envois de petits mots, voire pour ceux qui pouvaient le faire, portage de courses ou de repas. C’était beau cette vigilance aux autres, n’est-ce pas ? Continue-t-elle ? Ou a-t-elle sinon cessé du moins diminué comme les applaudissements pour le personnel soignant à 20H car il semble bien que l’épidémie après avoir rendu malades et/ou tués tant de personnes ait aussi des conséquences terribles sur l’économie. On nous répète à longueur de temps la nécessité des gestes barrières pour contrecarrer l’épidémie ce qui, bien sûr, est aussi une façon de prendre soin des autres. Mais reçoit-on des messages télévisés pour nous inciter à poser des actes pour limiter la pauvreté et l’isolement ?

D’où la question du lundi : Pensez-vous que nous allons savoir continuer à rester vigilant aux autres et est-ce que nos capacités de partage et d’attention se sont accrues pendant cette période du confinement ?

Commentaires

  • pour l'instant encore, ces solidarités persistent, je reçois régulièrement un coup de téléphone de contact solidaire, et si progressivement la vie reprend des libertés les consignes restent de mise, à savoir la distanciation et l'hygiène ... je suis fière des peuples qui ont si bien géré la situation, soucieux du bien-être des individus et pour répondre à ta question oui, je pense que cette prise de conscience va continuer .
    amitié .

  • Je n'ai jamais applaudi les soignants, non pas parce que je ne les admire pas, ils ont fait un très bon boulot mais parce que j'aurais préféré prendre des casseroles et taper dessus pour montrer à ceux qui nous gouvernent depuis leur petit bureau confortable que ce n'est pas en faisant des économies sur le bien-être des gens qu'on résout les problèmes alors qu'eux-mêmes ne pourraient pas se passer de leur opulence. Ceci dit, je ne crois pas que dans l'ensemble les choses vont changer. les gens (du moins ceux qui auront encore du boulot) vont être repris par leur vie tumultueuse. Ce qui est bien c'est de pouvoir constater qu'en cas de choses graves, certains sortent d'eux-mêmes pour aller vers les autres, mais ce n'est pas la majorité. pour la petite histoire, j'ai vu l'autre jour à l'entée d'un village une affiche demandant des couturières bénévoles pour fabriquer des masques en tissu. je trouve ça scandaleux: se substituer à l'état incapable de garder notre économie à la maison.. C'est un peu facile: travaillez mais vous ne serez pas payés, vous êtes un ou une héro ou héroïne.

  • Pas trop de changement avant pendant après, même si j'ai eu plus de papotage avec les voisins ou les passants.

  • Pour l'instant la chaîne de la solidarité ne s'est pas interrompue, c'est vrai qu'avec la reprise du travail les disponibilités ne sont plus les mêmes, mais il y a des besoins qui étaient ignorés avant la crise qui maintenant sont identifiés et suivis, espérons que ça ne s'essouffle pas avec le temps.
    Amicalement
    Claude

  • Bien, honnêtement je pense que ceux qui y étaient déjà sensibles et plein d'empathie vont bien-sûr continuer... et longtemps
    Les autres pas sûr... on ne change pas profondément en 8 semaines...
    J'espère que ceux qui étaient sur la frange, vont basculer du côté aide.

  • Je ne pense pas qu'on puisse changer les mentalités en 2 mois , alors ce sera pareil .
    Et espérons qu'on n'en restera pas à 'l'héroïsation" des soignants ,du côté des politiques qui doivent reconstruire un système qu'ils se sont ingénié à détruire et revaloriser les salaires mais aussi du côté des gens en manifestant à leurs côtés si besoin est .

  • J'approuve entièrement ce que dit CHêne vert et ne crois guère à l'instauration d'une société "bisounours", Tous nous avons de beaux élans , mais ils durent peu !

  • Particulièrement sensible et ne sachant pas bien par où commencer-continuer en vue de la détresse économique de tant et tant...autour de moi beaucoup y pensent et ont payé par exemple les femmes de ménage pendant le confinement, pris divers RV dont des maçons ou plombiers et autres...Combine de temps faudra-t-il pour que tous retrouvent un salaire normal? Combien de "petits" vont-ils faire faillite? Comment les aider vraiment?
    Tu vois, j'ai plus de questions que de réponses...

  • Nous avons arrêté d'applaudir à 20h, en même temps que les Espagnols, en entendant les soignants demander autre chose : plus de recrutement, une revalorisation financière qui attire les jeunes dans le métier, et d'abord du respect à leur égard en annulant deux arrêtés royaux qui avaient été pris en pleine crise pour permettre des réquisitions de personnel et des soins infirmiers par des personnes non qualifiées. La menace de grève a réussi à les faire retirer ou suspendre, au moins.
    Est-ce que nos capacités de partage et d’attention se sont accrues ? Certains ont pris de belles initiatives, d'autres ont continué comme avant. Comme tu l'écris, les messages télévisés ont mis davantage l'accent sur la façon de se protéger soi-même que sur la manière de prendre soin des autres. La communication sur le port du masque, par exemple : on a trop dit que cela ne protégeait pas forcément du virus et pas assez que cela protégeait les autres.
    Bonne journée, bonne semaine, Marie.

  • Je ne crois pas que les gens changent; je ne sais pas ce qu'il faudrait pour qu'ils changent (en mieux) Ceux qui ont fait attention à leurs vieux voisins, aux amis ont toujours été comme ça. Ceux qui prédisent des changements les souhaitent, mais sont de doux rêveurs; si chacun, dans son ensemble, nous étions meilleurs...S'occuper d'abord de soi, de sa propre évolution...Vaste sujet!

  • Si seulement les gouvernants pouvaient comprendre, cette fois,
    qu'ils n'ont qu'une mission : PROTÉGER les populations
    qu'ils ont l'honneur de SERVIR !
    Vaste programme ... pourtant si essentiel !!!

    Quant à nous, nous poursuivrons notre chemin,
    tantôt confiants, tantôt plus sceptiques car notre réflexion
    s'est sérieusement approfondie sur nos "îlots" respectifs...

  • Il est nécessaire de rester vigilant comme le gardien de phare. Ce qui ne veut pas dire affairé.. L'attention trop présente peut être aussi lourdeur pour l'autre. Apprendre à danser la vie.
    Bises

  • Je ne crois pas aux changements. Ceux qui sont généreux le resteront, les autres continueront à penser à eux seuls...C'est ainsi depuis toujours et souvent fonction de l'éducation que l'on a reçu. Belle journée

  • Ma chère Marie, tu dois savoir que penser ne sert à rien car les choses se produisent d'elles-mêmes par nécessité interne... Et en l'occurrence, comme tu t"adresses à des personnes sages et cultivées il est évident qu'elles vont penser que nous devons être toujours vigilants et protéger de plus en plus la planète et ses habitants. Cependant de nouvelles générations affluent en permanence et tous les problèmes se reposent systématiquement avec les nouveaux venus qui n'ont pas encore acquis notre expérience. Par conséquent, comme cela a toujours été, rien ne changera jamais. Nos capacités se sont-elles accrues pendant les confinement ? Non, chacun est resté vigilant comme il avait déjà l'habitude de l'être.

  • Les bonnes idées vont s'effondrer peu à peu.. nous connaissons trop bien l'humain et ses travers.

  • Je voudrais répondre par une belle réponse pleine d'enthousiasme... mais je n'ai pas constaté de grand changement autour de moi. Les personnes dévouées le sont restées, les attentives aussi. Je ne sais pas si les numéros verts sont toujours en activité, j'y ai recouru un jour que c'était particulièrement difficile. Les media ne sont pas miraculeusement devenus intelligents dans l'affaire, bref, pour moi, rien ou pas grand-chose n'a changé, hormis des contraintes supplémentaires dans la vie sociale.

  • A ta question, je réponds non, c'est fini hélas, les gens ont passé à autre chose et déjà font un peu n'importe quoi!
    Belle journée

  • C'est peut être un peu trop tôt pour le savoir. Je le souhaite de tout mon coeur. Ce que nous venons de vivre est une leçon pour l'homme. En sera-t-il tirer les conséquences ? Beaucoup en doute , mais moi je veux le croire.

  • Bonsoir Marie. Je ne suis pas sûre que les choses changent : il y a moins de gens masqués dans les magasins. Comme le dit Livia, j'ai l'impression que les gens sont passés à autre chose, et ne respectent pas ou plus les consignes...

Écrire un commentaire

Optionnel