Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

belles-de-nuit

  • Etre ce qu’on est, offrir des graines.

    Ecouter quelqu’un parler de sa peine et de ce même questionnement qui dure depuis des dizaines d’années, à savoir comment se faire reconnaître enfin d’une certaine personne auprès de laquelle elle voudrait bien compter, ne serait-ce qu’un tout petit peu. Lui redire encore une fois qu’hélas, c’est l’indifférence qui règne bien souvent dans les relations familiales ou amicales ou professionnelles. Lui conseiller de s’appuyer sur ce qu’elle est et non pas sur ce que cette personne incapable d’empathie voudrait qu’elle soit ou imagine qu’elle est.

    Offrir des graines de roses trémières, de belles-de-nuit et de nigelles à quelqu’un qui défriche un grand jardin et l’imagine tout fleuri.

  • Moisson du 26 juin 2021.


    Laver les draps le matin, les étendre avec soin sur la terrasse car linge bien étendu est à moitié repassé, les remettre secs le soir. Ils embaument la chaleur.

    Renouveler l’abonnement au blog.

    Admirer les premières belles-de-nuit qui poussent tout près du portail.

    Ecrire plusieurs cartes et lettres et aller poster ces courriers en marchant le long de la mer.

    Commencer à relire l’Odyssée, tout d’abord dans la version de Philippe Jaccottet.