Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

denisa kerschova

  • Moisson.

    Apprendre que la dame-sourire va offrir un exemplaire du Journal d’une seconde vie à sa mère pour la fête des mères. Ça alors….
    Ecouter grâce à Denisa Kerschova la chanson exaltante de Trénet, Boum, et la chanter à tue-tête dans la voiture.
    Laver le linge d’amis dont la machine à laver est en panne. Prendre plaisir à bien l’étendre, bien le plier ou repasser, c’est selon.
    Offrir quelques tiges de chèvrefeuille à quelqu’un qui en aime aussi le parfum.
    Exulter de joie devant la première capucine.
    Faire un gâteau au chocolat et le donner.

  • Moisson.


    Choisir à la mercerie Un jour à San’ des étiquettes brodées pour les coudre sur la layette qu’on va tricoter : Fait avec tendresse, Fait main, Fait pour toi. Hésiter entre les boutons en forme de chouettes et ceux en forme de chats et finalement prendre les deux paquets.
    Commencer à fixer sur la canisse les frêles tiges du chèvrefeuille qui semble bien s’adapter.
    Mettre une robe d’été.
    Ne pas avoir la force de cirer les meubles mais ne pas s’en inquiéter, car cela fait un projet pour le mois de mai.
    Récupérer La vie secrète des arbres à la Médiathèque.
    Prendre le café sur la terrasse.
    Envoyer un recueil de poésies à un éditeur. Pourquoi pas…
    Ranger les étagères pour pouvoir faire de la place à un futur rayon Botanique.
    Echanger un Asa Larsson contre un Anne Perry.
    Ecouter l’allegro du Concerto n°27 en Si bémol Majeur, K 595 de Mozart, sous la direction d’Evgeny Kissin au piano lors de l’émission Allegretto de Denisa Kerschova et suivre un lien qui permet d'en voir le manuscrit. Rester bouche bée devant des pages de notes qui fusent et des grands espaces blancs aussi, sans rien, comme si le silence était aussi de Mozart.