Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

journal d'une seconde vie

  • Moisson du 20 mai 2021.

    Les acanthes fleurissent un peu partout. Elles sont belles. D’un blanc légèrement teinté de parme. On en rencontre partout où on va marcher. Sont-elles comme les cailloux d’un Petit Poucet ?

    Prendre le temps de parler avec quelqu’un confronté à un problème pour tenter de lui expliquer que, bien souvent, si on comprend d’où vient le problème, pourquoi il se pose de cette façon, pourquoi il prend autant d’importance, on a bien avancé pour arriver non pas à le régler mais à mieux faire face. Bien sûr, comprendre ne signifie pas accepter mais, vraiment, ça aide pour faire avec.

    Faire sécher le linge dans le vent. Une fois sec, quand on le plie, il sent le soleil.

    Dans la forêt, les pins eux aussi ont le parfum de la chaleur.

    Remarquer qu’il y a depuis la semaine dernière un nouveau lecteur d’Avec la vieille dame, quelque part… Merci. Et remarquer aussi que Le journal d’une seconde vie a lui trouvé cinq lecteurs en 2021… Un livre dont on a très peu parlé, publié en 2019. Merci aussi à eux.

  • Des nouvelles du Journal d’une seconde vie.

    Beaucoup d’émotion et de joie hier en lisant cet article sur un livre publié en 2019, Journal d’une seconde vie.
    Pour ce cadeau aussi, dire merci, un très grand merci.
    Il a été reçu avec joie et émerveillement, surtout qu'on ne s'y attendait pas. Et d’ailleurs, peut-être est-il sage de vivre ainsi, sans rien attendre de précis afin d’être toujours neuf à l’étonnement ?