Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La cigale du dimanche matin.

Parce que c’est dimanche matin, on s’occupe de la maison : on aère, on balaie, on range les papiers qui traînent. On sort la nappe blanche qui est un peu froissée. On prépare la cuisine aussi. Mais cela tombe au moment où l’émission Musique Emoi commence. L’invité est Christophe André. On met plus fort, pour ne rien perdre et on prend deux décisions importantes : on ne passera pas l’aspirateur et on va préparer des macaronis au gratin plutôt qu’un gratin dauphinois puisque les pâtes ont l’avantage de ne pas avoir à être pelées ni coupées.
On pèle quand même les asperges et on les met à cuire. On nettoie la mâche. On prépare la vinaigrette. Le poulet crépite maintenant dans le four et il est temps de repasser, activité particulièrement propice à l’écoute de la radio. On repasse consciencieusement, en s’arrêtant encore et encore pour écouter la radio, le revers du drap plat et les bordures en dentelle des taies d’oreillers car le lit est en train de s’aérer et il va falloir le faire. On va pour prendre la nappe quand Bach, déjà très présent dans l’émission, s’impose avec le Concerto Brandebourgeois n°3. On a tenu jusque-là dans la succession des tâches, mais le fer se transforme alors en baguette de chef d’orchestre et on fait quelques pas de danse autour de la planche à repasser. Quand viendra le moment d’écouter Marias Callas dans le fameux air de la Norma, on n’hésitera pas à chanter en même temps, faisant fi des fenêtres ouvertes.
Avec tout ça, on a pris du retard, mais tant pis. On expliquera aux invités qu’on a dansé et chanté puisqu’on est devenu cigale.


Commentaires

  • Ton billet est adorable Bonheur du Jour,.... j'ai lu tes mots, dansé et chanté avec toi, et humé l'odeur du poulet rôti crépitant dans le four de ta cuisine ! merci pour cette joie matinale.
    Je t'embrasse.
    Den

  • C'est avec allégresse que j'entre dans votre danse !

    La musique, que j'aime symphonique ou alors carrément
    légère et divertissante, accompagne également mes séances "ménagères",
    mêlant ainsi l'utile à l'agréable :
    Vive Epicure et ses lointaines disciples !

  • Quel joli moment et quel grand bonheur de se faire cigale et fourmi ! J'y repenserai en m'acquittant de mes prochaines "taches repasseuses" !!! Beau mardi Séraphine, à tout bientôt. brigitte

  • Ça donne tellement envie que je me mets La Callas entre les oreilles. Je ne chante pas encore, il est trop tôt dans la matinée - peut-être plus tard.
    Quelle merveille !
    Des bises

  • j'adore, j'adore, j'adore!!!! et puis les macaronis au gratin, hein quel festin!!! si simple et si bon.......comme de chanter et danser avec son fer à repasser :-)
    à défaut de cigale, un azuré de ma champagne: https://observerlavie.files.wordpress.com/2017/04/p3270584.jpg

  • C'est chouette de pouvoir être cigale au moins un moment.
    J'ai adoré ce récit.
    Passez une douce journée.

  • chanter en même temps que Callas je m'y suis essayée Aie ce ne fut pas concluant
    une belle matinée

  • Ah ! Je comprends changement de programme.... Christophe André .... Fais de ton mieux... Mais n oublié pas d être heureuse. J adore ce billet tout en légèreté. TOut simplement merci.
    Bises

  • Super , quel beau moment , c'est si bien raconté , on y est ! Mais le fer à repasser en guise de baguette , hi , hi , un peu lourd !
    Merci , bonne journée !

  • Bonsoir Bonheur du jour, j'ai envie de danser avec vous avec le fer à repasser et j'imagine d'ici le bon repas dans la bonne humeur. Merveilleux moments.
    Douce soirée.

  • Ta note est toute légère. Je n'ai jamais vu ma mère danser en repassant, elle écoutait la radio et c'était souvent Ménie Grégoire. Moi, je faisais mes devoirs pendant ce temps là. Quand je repasse maintenant, c'est le dimanche matin et je mets un CD (je les prends à la suite les uns des autres, comme ça je n'écoute pas toujours les mêmes chansons). Bonne soirée et bisous.

  • Toutes les tâches deviennent agréables sous votre plume...quel plaisir de vous lire

Écrire un commentaire

Optionnel