Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : défaire les nœuds.

Au cours d’un après-midi tranquille, les fils du tricot ont fait des nœuds. Les deux pelotes se sont entremêlées et on s’est mis à les démêler tout aussi tranquillement qu’était l’après-midi. C’était long à faire. Mais n’a-t-on pas passé sa vie à défaire les nœuds, qu’ils soient de laine ou autres !

Et vous, avez-vous défait tous les nœuds ?



Commentaires

  • Pas du tout, il me falte toujours le temps, même en vacances, cela doit être ma façon de faire, j'admire comme toi sais vivre chaque moment, un après l'autre...

  • Je veux bien défaire les noeuds d' une pelote de laine mais les autres noeuds souvent ne se laissent pas défaire.... Alors que faut il faire?

  • Il en reste toujours à dénouer malgré toute la bonne volonté que l'on puisse avoir... c'est une bonne initiative de commencer à s'atteler à la tache... Belle journée Séraphine, à bientôt. brigitte

  • Pour les réels, j'adore cela, c'est même ma spécialité dans la famille, on me les confie !
    Pour les virtuels (bien réels pourtant) on s'y emploie, ils cèdent peu à peu avec le temps mais les vieux schémas ont la vie dure...Belle semaine à toi !

  • Oh ! Combien de fois ! Et les pires sont ceux des fils des chalos des chevaux qui sont souvent très coupants lorsqu'ils commencent à se dénuder .... Bonne journée !

  • Ces nœuds; parfois on finit par les couper quand c'est vraiment trop inextricable, autrement un vrai plaisir je trouve, même les tensions du corps se dénouent peu à peu...
    Bonne semaine Bonheur.

  • Oooh, quelle belle métaphore...Avoir défait tous les nœuds ? Avec de la patience, oui, encore et toujours sans relâche, car c'est aussi grâce à eux que l'on apprend, que l'on grandit...que l'on pousse et repousse les limites...nos limites...jusqu'à l'acceptation de ce qui est ...ou pas. Une belle fin de journée à vous.

  • C'est comme cela que l'on s'aperçoit que l'on devient "sage" dans sa 2ème partie de vie; prendre patience.
    Défaire tranquillement les noeuds....
    Accepter les noeuds de son existence et apprendre à les défaire calmement pour se retricoter à l'endroit. Un des avantages du vieillissement ?
    J'ai appris à faire, je sais faire maintenant.... j'aime les noeuds défaits...

  • Non, pas encore... mais cela viendra sans doute.
    Pour parler tricot, j'ai dans mes cartons une pelote bleue, que le chat de ma fille a tant emmêlée que je n'ai pas encore réussi à la récupérer.
    ... mais je ne l'ai pas jetée, malgré les encouragements de ceux qui étaient autour de moi.
    Au pire, je la mettrai un jour à l'intérieur d'un autre ouvrage, pour qu'elle ne soit pas perdue.

  • j'aime me concentrer et calmement défaire les noeuds. Il y a une forme de connaissance du noeud,.
    J'ai toujours aidé à défaire les noeuds. Bises

  • Cela ne m'étonne pas....

Écrire un commentaire

Optionnel