Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le vent dans les drisses.

Le vent souffle fort. Tout au long de la corniche de Tamaris, il froisse l’eau. Elle tremble de froid et frémit en des milliers de vaguelettes mousseuses. En traversant la plage des Sablettes, c’est le sable, alors, qui tourbillonne. On rabat sur les oreilles le chapeau blanc. C’est dès là que le concert du vent s’annonce.
Il devient plus clair quand on arrive au port de St Elme. On enlève le chapeau. On s’assied sur les pierres. On écoute les drisses tintinnabuler, le vent souffler, les vaguelettes clapoter, les galets rouler. Parfois, le vent reprend sa respiration et il y a comme un tout petit silence avant que ne débute un deuxième mouvement ou encore un troisième.
Au retour, on emporte avec soi ce concert du vent.

Commentaires

  • Depuis que j'ai le bonheur d'aller régulièrement en Normandie, j'ai découvert ce bruit... que j'adore tout simplement.... ah! le bonheur de marcher dans un port un jour de vent
    Merci pour ce rappel de petit bonheur tout simple...
    Bonne journée

  • Le concert du vent...
    Que vos mots sont jolis ! J'aime ces moments partagés.
    Passez une douce journée.

  • la musique du concert est remontée jusqu'à Lyon, hier le vent mugissait sur ma terrasse et apportait avec lui une jolie poussière dorée

  • Comme c'est parlant ! Le vent écrit parfois les plus belles symphonies comme il sait faire régner le chaos. Nous n'avons pas la même "mer" et pourtant le vent dans les drisses est toujours quelque chose de magique... ;)

  • Le vent sait être si doux comme si monstrueux .. on le voit en ce moment dans les îles qui sont dévastées. C'est en effet une vraie musique qu'il sait nous offrir au gré de ses envies.

  • Oh! Comme j'aimerais aussi être assise sur les pierres en écoutant le vent et le clapotis des vagues, cette harmonieuse mélodie.

  • Au jardin, j'aime beaucoup écouter la musique du vent dans les bambous . Mais il peut aussi se déchaîner et devenir terrible.
    Belle soirée !

  • comme j'aime ta façon de décrire le vent et ses fastes ... l'espace d'une lecture j'étais en ta compagnie cheveux flottant au rythme de tes mots au sein de tes paysages !
    amitié .

  • Le concert du vent continue aujourd'hui encore, le ciel est d'une incroyable pureté, un bleu d'azur dont il faudra se souvenir lors d'un jour gris... Bel après midi Séraphine. brigitte

  • Tiens, quelqu'un aurait dû écrire "le concert du vent" ...................... C'est très inspirant je trouve... Si j'étais musicienne (et compositrice), je le mettrais par écrit ..........

  • En lisant votre article, on entend le vent. Merci pour ce moment. Élisabeth D du blog toutenfildeparis

Écrire un commentaire

Optionnel