Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : cesser de tuer le temps.

Après avoir cité ici ces quelques mots de René Char,

« si tu dois repartir »
on poursuit les citations, bondissant de l’une à l’autre comme l’écho :
« Il y a des vies blanches sans autre signe extérieur de leur destruction que d’appartenir à l’absence – à soi, aux autres, au monde »
écrit Anne Dufourmantelle dans Puissance de la douceur.

Cela a pris des années, ici, pour ne plus être absent à soi-même, aux autres, au monde. Des années pour cesser de tuer le temps. Et, au moment où il faut repartir encore une fois sur un nouveau chemin inattendu, on a conquis la certitude d'être au présent.

Et vous, êtes-vous encore en chemin pour acquérir cette présence à vous-même ou l’avez-vous trouvée pour en faire la compagne de votre quotidien et ainsi construire chaque moment du temps ?


Commentaires

  • Je l'ai trouvée.
    Etre au présent est devenu, inhérent à mon être.
    Toujours prête pour de nouveau chemin inattendu...puisque que c'est la seule certitude que l'on peut avoir dans la vie "Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement"...Une belle journée à vous et vous souhaite de belles découvertes sur votre nouveau chemin inattendu.

  • J'ai mis beaucoup de temps, et je ne suis pas sûre d'y être totalement arrivée.
    La présence aux autres est plus facile à assumer que la présence à soi. :)
    Douce et belle journée à vous. Merci pour ce partage.

  • Depuis très, très longtemps, je déguste chaque jour avec délice.

    La raison ? Une grand-mère philosophe au sens épicurien du terme
    qui interdisait à sa tribu de se plaindre pour des raisons futiles !

    Je tâche de suivre son exemple avec mes petits-enfants et...
    ça marche !

    Le temps est une denrée qu'il nous faut cultiver avec amour !
    Soignons bien nos journées....comme vous soignez vos nouvelles
    plantes, chère Marie-Séraphine !

  • Je n'ai jamais lu Anne Dufourmantelle, mais je commence à comprendre l'urgence de découvrir ses écrits....
    Je suis toujours sceptique lorsque l'on m'oppose un manque de temps pour répondre à une offre quelle qu'elle soit. Je pense que cela n'est qu'un prétexte et que lorsque l'on veut vraiment (je dis bien vraiment) s'impliquer, échanger, aimer, donner, on en trouve toujours la possibilité aussi infime soit-elle. Ce sont souvent les êtres qui disent n'avoir pas le temps qui passent leur temps à le tuer en s'adonnant à des tâches sans importance véritable....
    Bonne semaine à vous, à tous.
    eMmA

  • J'essaie juste de faire du mieux que je peux.. Et bien souvent l'impression de courir après le temps,
    Bonne journée !

  • en vieillissant, j'essaie de faire mienne la formule "carpe diem" mais tellement difficile le lâcher prise

  • "Construire chaque moment du temps" je ne sais pas mais en profiter pleinement avec le sourire... ça, je m'y efforce ! Bonne journée

  • Cela demande de la réflexion... Vivre de son mieux... En mettant de l'intéressant dans cette vie... Et en étant attentive à ceux qui nous entourent.

  • Je pense l'avoir trouvée ; après, il ne faut plus la lâcher, il faut rester vigilante, tant de choses cherchent à nous distraire.

  • Cela fait des années et des années que je vis le moment présent. Offrir, donner, partager est source de bonheur. Faire du sur place ne me satisfait pas, il y a tant de belles choses à découvrir.

  • sur ma ligne du temps je me sers du présent pour préparer l'avenir en tenant compte du passé qui m'a nourri ... car si rien n'est éternel, tout peu durer tant que nous sommes ...
    amitié .

  • Actuellement je relis des pensées de Léonard de Vinci

    En voici 2 pour tous "collant" à la réflexion du jour:

    " Le mouvement est la cause de toute vie"
    " Une journée bien remplie donne un bon sommeil.
    Une vie bien remplie donne une mort tranquille."

  • Je m'efforce de vivre dans le moment présent...Tout doucement, j'y arrive un peu mieux, un peu plus spontanément et cela est très apaisant et permet demieuxentrer dans la joie de vivre

  • Je pensais y être parvenue, à scruter tous les petits bonheurs minuscules du jour et à les déguster et puis...un cataclysme a bousculé mon présent , J'avoue que j'ai du mal à revenir en toute sérénité pour le moment ...mais quand certains parasitages auront disparu, et même s'ils sont encore là je ne les aborderai pas de la même façon selon ma volonté d'être présente à ce monde...

  • vivre le moment présent, en préparant l'avenir: oh! pas l'avenir lointain, mais les jours qui suivent...

  • J'ai connu une personne, un "sage", qui conseillait, pour apprendre à «revenir à soi», de faire retentir une alarme (réveil, smartphone, ordinateur, etc,...) aléatoirement plusieurs fois dans la journée. C'est un test étonnant : le signal nous surprend souvent loin de soi, alors que les meilleures intentions étaient manifestées au début du jour.

Écrire un commentaire

Optionnel