Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Recevoir une lettre joliment décorée, unique en son genre.
Ramener de chez le producteur une belle botte de petites blettes bien tendres dans laquelle il n’y a rien, mais rien à jeter ; du persil aussi, des carottes tordues, de fins poireaux et des fenouils échevelés.
Préparer le repas du partage : blanquette de veau, riz, salade verte, crème caramel.
Poursuivre la lecture de la correspondance incomparable entre Albert Camus et Maria Casarès et rêver de recevoir de telles lettres d’amour, ou, mieux, de pouvoir en écrire de si belles car de plus belles, cela ne doit pas être possible.
Aller au cinéma et ensuite dîner dehors.
Prêter un catalogue de tricot à quelqu’un qui se lance dans le tricotage de brassières.
Ecouter pendant deux heures la belle émission de Philippe Cassard, Portraits de famille consacrée à Mozart et avoir les larmes aux yeux pendant la diffusion de Et incarnatus est chanté par Nathalie Desaix.
Marauder une branchette d’amandier et la ramener telle un trésor pour l’avoir tout près de soi quelque temps.
Ecrire trois pages.
Faire brûler du papier d'Arménie pour parfumer la maison.

Commentaires

  • Quelqu'un qui parle aussi bien de la couleur du ciel, des émois d'une messe de Mozart, de l'éclosion d'une fleur ou d'un cabas de retour de marché, doit sans aucun doute savoir écrire de très belles lettres d'amour. Mais ceci est votre jardin secret, chère Bonheur du Jour...

  • A te lire, tout paraît bonheur et joie de vivre, l'impression que pour toi la "vie et un long fleuve tranquille" et c'est bien ! En tous cas, tu nous montre combien on peut se satisfaire des choses simples de la vie et y trouver beaucoup d'apaisement. Merci !

  • Très belle moisson !
    Moi je rêve de savoir narrer chaque moment comme vous le faites si bien et qui nous fait tant de bien, chère Bonheur du Jour. Je m'imprègne de chacun de vos billets, lorsque je lève la tête de mon écran, je scrute le ciel, et cela plusieurs fois par fois ; la réflexion du lundi, m'accompagne plusieurs jours durant.... Votre modestie me touche profondément, mais le rêve çà fait du bien aussi !
    Mille mercis, je vous souhaite un beau dimanche.

  • Des moments vecus toujours riches... et les partager, et nous les pouvoir découvrir...

  • Un long fleuve tranquille, je ne sais pas, mais en tout cas une vie où chaque instant compte.
    Merci pour tout cela.
    Passe un très beau dimanche.

  • Un vraie bonheur que ces lettres entres Camus et Casares, qu'il est bon d'êtres voyeurs pour lires d'aussi jolis mots :-)
    Quelle plume que ces deux là !

  • dimanche tout triste où la couleur du ciel même le jour ressemble à celle de nuit, légèrement pâlie ... il y aurait de quoi avoir le cafard si l'esprit n'était fécond de solutions ... car à chercher il y a toujours un coin de ciel bleu dans nos pensées ...
    amitié .

  • Quelle jolie moisson colorée et j'aime bien les "fenouils échevelés"!
    Douce fin de dimanche.

  • Tout cela en une seule journée? Magnifique journée, d'une richesse personnelle incomparable. Vous savez capter comme personne les moments et les transformer en trésor. Une très jolie source d'inspiration :-). Merveilleux dimanche soir.

  • Tu as l'art de nous décrire des moments très simples, que nous connaissons tous.
    Et tu sembles être dans l'ici et le maintenant avec une telle intensité, que te lire est extrêmement apaisant ! Merci Marie pour cela, et belle semaine.

  • Quel bonheur de te lire Marie, de s'apaiser avec toi avec toutes ces petites choses qui construisent notre ravissement, nos essentiels !. Merci...
    Amitiés.
    Den

  • A défaut de ne pouvoir écrire de si belles lettres d'amour, j'ai offert le livre la semaine dernière.

  • Voilà un programme qui pourrait me convenir. Culture, récolte et gourmandise mêlées en un bouquet de mots.

  • j'ai renoncé au papier d'Arménie (cancérigène). J'en utilisai plutôt pas mal.
    Qu'il est bon d'écouter, voir ce qui est autour de nous. Le temps est bien gris mais la musique nous enchante toujours. Bises.

Écrire un commentaire

Optionnel