Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

moisson

  • Le parfum du soleil.

    De bon matin, enlever les draps du lit et les laver.
    Laisser le lit s’aérer.
    Etendre les draps en les lissant bien du plat de la main : le linge bien rangé sur le fil ou sur l’étendoir est source de satisfaction. On a toujours entendu dire : linge bien étendu est à moitié repassé.
    Avant le déjeuner, tâter le tissu : encore trop cru par endroit.
    Déplier et replier pour que ce qui est moins sec soit sur le dessus.
    Tout laisser ainsi jusqu’après la sieste.
    Une fois les draps bien secs, refaire le lit.
    Quand la dernière cigale s’arrête de chanter et que la nuit est profonde, s’installer sur le lit pour lire. Tout autour de soi, on sent le parfum du soleil.

  • Moisson.

    Faire le point ; se dire que le plus dur est derrière soi et qu’il est fort possible qu’on aille vers du meilleur ; garder toutefois sa tranquillité d'esprit et, donc, ne rien attendre de précis.
    Lire quelques poésies de Hopkins.
    Nager.
    Ne pas faire les soldes.
    Préparer du pesto avec des graines de courge, du basilic frais, du persil frais, et de l’huile d’olive.
    Aider une amie tricoteuse à apprendre le point turc.
    Rester tranquille en écoutant de la musique dans le calme de l’après-midi l’été, volets fermés ; la pièce est pourtant claire car le soleil est fort.
    Ressortir le chapeau de paille.
    Admirer chaque matin les nouvelles fleurs offertes par l’ipomée.
    Faire l’inventaire des pelotes de laine.