Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Rien de neuf.

En lisant un article du Monde sur le défi Rien de neuf, lancé par l’ONG Zero Waste France, on a eu envie d’en reparler ici : il s’agit de faire son maximum pour n'acheter du neuf que quand il n’est pas possible de faire autrement et de privilégier surtout l’occasion. Le défi porte sur le matériel électro-ménager, les vêtements..
Ici, on participe dans la mesure du possible à ce projet. Pour s'aider, on a recopié sur un petit carnet une phrase de Erich Fromm : « Le consommateur est un éternel nourrisson pleurant pour avoir son biberon. »
Il arrive qu’on échoue quand on a envie d’avoir un livre qui vient de paraître mais là encore, on limite, en allant à la Médiathèque, bien sûr, mais aussi au marché des Sablettes rendre visite à la marchande de livres d’occasion ou en échangeant un livre contre un autre.

Et vous, participez-vous déjà ce défi ? Si non, seriez-vous tenté de le faire ? Avez-vous un avis sur ce sujet ?

Commentaires

  • c'est depuis toujours que je n'achète du neuf que si j'en ai vraiment besoin, une paire de sandales parce que les précédentes ont rendu l'âme, par exemple... ce qui fait que j'ai toujours mon vieux nokia et les meubles de ma grand-mère ;-)

  • Je fais durer le plus possible, et il m'arrive aussi d'acheter de l'occasion quand c'est possible.
    Mais... car il y a toujours un mais, je me dis que je ne suis pas vraiment gentille, car, si tout le monde fait ainsi, la consommation baissera et ce ne sera pas forcément bon pour l'économie.
    Par contre, lorsque j'achète, j'essaie au maximum que ce soit des produits fabriqués en France.
    Passe une douce journée.

  • Depuis toujours je n'achète neuf que lorsque je ne peux pas faire autrement...Le problème c'est l'obsolescence programmée de nos appareils ménagers...comment expliquer que ma première machine à laver ait duré plus de 20 ans alors que mon fils aîné était bébé quand je l'ai acheté ?? Et depuis c'est tout juste si j'arrive à en garder une au-delà de la garantie alors que les lessives se sont énormément espacées...ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres :) Quand j'achète j'essaie au maximum d'acheter français...bon lundi

  • J'ai beaucoup de mal à l'idée de porter des vêtements qui ne sont pas "les miens" et j'aime avoir "mes" livres. Si j'ai décidé une fois pour toute de ne pas me freiner dans ce domaine, pour le reste j'achète peu, car je n'ai besoin n'y d'armoires pleines de vêtements ni de beaucoup d'autres choses. A l'exception de quelques livres, c'est du neuf. Demie mauvaise élève, donc, pour ce projet ! Bonne semaine à vous.

  • Oui, on a déjà soulevé cette question. Je ne sais pas si ce défi existe chez nous... Mais je pratique beaucoup plus le marché d'occasion qu'avant. Pour les livres, cela tombe sous le sens - mais parfois c'est difficile, alors, je privilégie une petite librairie, où je commande ce que vraiment, je veux acheter (et c'est rare). Pour les vêtements, c'est parfait, mais du coup, j'ai trop peu d'armoires... Les chaussures, il vaut mieux acheter du neuf, car il faut qu'elles se fassent "au pied". Ma machine à laver a rendu l'âme et j'essaierai peut-être d'en trouver une d'occasion (ou alors, où il y a un petit éclat, ce qui est déjà le cas pour la chasse o;) pour la cuisinière o;) et le sèche-linge... Mais j'ai peur que je sois davantage motivée par la question économique (pour les vêtements en tout cas) que par la question écologique... Encore que, Mais d'un côté, j'essaie de diminuer mon empreinte écologique et de l'autre, on va raser tout un bosquet en bas de chez moi, avant de faire, soi disant, un nouveau jardin... Cela me tue .......................

  • Cela me fait penser qu'au lieu d'acheter un sèche cheveux neuf, je pourrais voir chez Emmaüs ou équivalent. En tout cas j'achète rarement du neuf en livres ou vêtements... Voir rétrécir des vêtements neufs, ça m'est arrivé, alors, avec l'occasion, au moins pas de souci. Et comme je ne cherche pas à être 'à la dernière mode'...... Pour les livres, un peu de patience, avec la médiathèque...

  • On nous fait croire que la consommation est seule possibilité pour vivre, je n'y crois pas. J'adhère à l'idée de communauté décrite par Gandhi pour se suffire.
    L'occasion et l'emprunt surtout pour les livres. J'ai acheté des vêtements d'occasion mais ce n'est pas une règle. Notre voiture est d'occasion. Nos animaux de la spa ou pour griselle petite réfugiée d'un couple divorcé.
    Notre maison est aussi très vieille. Bises

  • Par nécessité, j'avais acheté un frigidaire et un lave-linge d'occasion, mais le matériel était défectueux, le frigidaire ne produisait pas de froid et le lave-linge pas de propre, alors je ne recommencerais jamais....En revanche, je suis plus attentive à acheter un produit moins sophistiqué mais de qualité, et à le garder jusqu'au bout, plutôt que remplacer régulièrement les objets... Et aussi à ne pas acheter tous les gadgets inutiles vus en magasin... Cela me semble tout aussi judicieux.
    Et en matière de vêtements, j'ai des goûts plutôt classiques, en terme de forme et couleurs, et là aussi, je garde longtemps..,

  • le troc et l'achat d'occasion s'est totalement enraciné chez moi y compris parfois pour faire des cadeaux dont on sait qu'ils feront plaisir

  • Je suis bien tentée de le faire ! Je vais essayer même si je sais d'avance que ça va être difficile (surtout que je dois me racheter 2 nouvelles paires de chaussures .... bouuuuuh !!!!)

  • Ah oui, la question qu'on se pose. Je crois que "l'entre deux" est la meilleure option.
    Acheter peu, rien de superflu et si possible à des petits commerçants, artisans, qui doivent vivre et puis recycler le plus possible. Comme dit plus haut, pour une glacière ( à moins de connaître l'ex-propriétaire) n'est pas vraiment intéressant , par contre pour les meubles c'est super de leur donner une seconde vie, les vêtements aussi.
    Cette économie parallèle est très amusante voire excitante.
    Bonne journée Bonheur.

  • La question du réemploi ou de la seconde vie pose la question de la qualité des produits. C'est particulièrement vrai en matière de vêtements, puisque au fil des lavages, les pulls boulochent, les couleurs ternissent, les tissus déteignent... Aujourd'hui, une bonne part des articles mis en vente n'est pas conçue pour durer dans le temps. Et je ne crois guère aux vrais changements en ce sens, au delà des effets d'annonce, car la consommation à outrance est le moteur de l'économie. Pourquoi tuer une vache sacrée ????

  • La question du réemploi ou de la seconde vie pose la question de la qualité des produits. C'est particulièrement vrai en matière de vêtements, puisque au fil des lavages, les pulls boulochent, les couleurs ternissent, les tissus déteignent... Aujourd'hui, une bonne part des articles mis en vente n'est pas conçue pour durer dans le temps. Et je ne crois guère aux vrais changements en ce sens, au delà des effets d'annonce, car la consommation à outrance est le moteur de l'économie. Pourquoi tuer une vache sacrée ????

  • Ancien et de qualité, et surtout dans les commerces traditionnels
    où les échanges sont si chaleureux, voilà ma manière de "consommer ",
    pour utiliser ce mot que je n'aime guère !

    Belle journée de paix !...

  • Je fais durer et parfois j'achète d'occasion mais le problème reste l'incertitude de l'occasion et n'entretenons-nous pas aussi le marché lié au vol d'objets ? Notamment sur eBay, le bon coin... J'aimerais m'acheter un appareil photo d'occasion, je souhaite une marque bien précise et je m'aperçois que ce n'est pas facile d'acheter d'occase. Il manque souvent l'objectif et trouver un objectif d'occasion n'est pas évident etc...

  • Nous appartenons à cette génération qui "tient" à ne pas surconsommer ... ayant vu nos parents faire durer les biens si durement acquis qu'ils réparaient à tour de bras, à coup d'aiguilles, tout ce qui pouvait l'être et qui entassaient aux caves et greniers (pour le cas où) les choses dépourvues d'usage sur le moment ...
    Contrairement à eux, je dois avouer faire des "tris" régulièrement pour donner à qui veut ou qui aurait besoin ce que je juge superflu ... jeter n'étant pas ma tasse de thé !
    amitié .

  • Je crois qu'il faut éviter les attitudes trop rigides. Il faut simplement être responsable et veiller à consommer intelligemment.; De l'occasion oui bien sûr mais du neuf aussi.

  • Quel beau projet, superbe! J'aime beaucoup faire les puces, on y trouve des trésors!!! Cool, je reçois tes com. maintenant, ils ne vont lus dans les spams, c'est super!!! Bise, bonne journée toute douce!

  • Je serais très tentée et j'essaye déjà un peu. Je vais souvent voir ce qui reste dans les armoires chez ma mère et j'ai récemment trouvé une ceinture noire alors que je voulais en acheter une. J'emprunte des livres dès que je peux, que je trouve. Mais je suis aussi parfois tentée de remplacer certains objets comme par exemple mon robot de cuisine, il fonctionne encore très bien mais je le trouve top lourd et encombrant. J'hésite.....
    Je donne ou revends tous les vêtements de mon fils. Et j'en reçois souvent d'un ami.
    Pour moi, j'ai du mal avec le seconde main sauf si ça vient de quelqu'un que je connais.
    Mais c'est une très bonne initiative !

  • Je vais participer au 2ème vide-grenier de mon village. J'y vends des livres, des puzzles, des 45 tours, des bijoux et d'autres choses encore. Cela permet de faire tourner ce que l'on possède et qu'on ne veut plus, cela fait de la place dans les armoires aussi. Et permet de faire plaisir à des acheteurs adultes ou enfants. J'ai par ailleurs vendu, au mois de février, la petite guitare classique de ma petite fille qui est grande maintenant. Cela a fait le bonheur d'une petite de 6 ans qui commence l'étude de la guitare avec un jeune professeur. Bon après midi.

  • Abat le consumérisme , qui va étouffer nos enfants. Dans mon coin , je suis la championne du second hand :) J'ai beaucoup a dire mais une idée, je vais en faire un billet :) Merci Bonheur du Jour

  • Comme les autres,, je fais de mon mieux... Le trottoirs parisiens regorgent de petits meubles et autres objets en parfait état de marche, et ici, personne ne s'offusque de voir les bobos "faire les poubelles" ! J'ai peu de matériel électro-ménager (ni micro-ondes, ni lave-vaisselle, ni-sèche-linge, ni robot-machin) et côté nourriture, j'aime le simple et adore par-dessus tout accommoder les restes ;-) Dévoreuse de bouquins, je me partage entre l'achat neuf (j'adore, j'adore les librairies !!!) et les ressourceries à 1€. Côté fringues, j'adapte les très belles pièces pour lesquelles je me ruinais il y a un peu plus d'1 an lorsque j'étais active, et pour le quotidien, vive la panoplie Birkin : Jean usé et pull en V !

  • Personnellement j'achète en général du neuf mais je n'abuse pas, j'achète uniquement si j'ai besoin et pas pour avoir le dernier appareil à la mode ! Mais je me pose une question ... si plus grand-monde n'achète du neuf ... un jour on ne trouvera plus d'occasion ...? Il faut bien que ce soit neuf au départ pour qu'un jour ça devienne de l'occasion ...
    Belle soirée !
    Cathy

Écrire un commentaire

Optionnel