Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : ne pas faire semblant.

Trop souvent on est tous plus ou moins amenés à faire semblant. On joue un rôle, on agit comme on pense qu’il le faudrait pour plaire, pour éviter les conflits. Cela peut aller loin parfois, quand on veut à tout prix être aimé et qu’on attend de tout un tas de gens ce qu’ils ne donneront pas parce qu'ils ne le veulent pas ou qu'ils ne le peuvent pas.
Hier dimanche, en regardant la cérémonie du transfert des cendres de Simone Veil et de son époux au Panthéon, l’émotion était forte.
Simone Veil fait partie de ceux qui sont forts et sur lesquels on s’appuie quand on en a besoin. On se rappelle ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont dit, comment ils ont été.
Justement, on a repensé ce dimanche encore qu’une des forces de cette femme était qu’elle ne faisait jamais semblant. Elle ne jouait aucun rôle, était elle-même ; elle l’a toujours été, avant les épreuves, pendant les épreuves, après les épreuves. Elle vivait comme du cristal. C’est ce qui transparaît dans son regard si clair.

Arrivez-vous à ne pas faire semblant ?

Commentaires

  • Je comprends cette grande dame ne jamais faire semblant, c'est ce que je fais aussi, l'important n'est pas de se faire un grand nombre d'amis, mais de se faire des amis surs
    Ne jamais se demander ce que les autres peuvent faire pour nous, mais se questionner sur la façon d'être utile aux autres, je crois que c'est ce que cette grande dame a toujours fait
    Bonne journée
    Amicalement
    Claude

  • Merci pour votre commentaire. Etre utile aux autres, une évidence pour cette femme exceptionnelle. Plutôt que de se demander comment plaire aux autres, elle s'est mise au service de ceux qui avaient besoin d'aide. C'est beau.
    Bon week end.

  • Étant en voyage, je n'ai pu suivre la cérémonie du Panthéon.
    Mais, toute la journée d'hier, mon esprit fut tourné vers
    la grande dame qui y repose...

    Oui, Bonheur du jour, Simone Veil ne faisait pas semblant d'être,
    elle était la force incarnée !
    Le cristal dites-vous, j'y ajouterais le granit sculpté par les vagues !

    Faire semblant est une attitude servile, tentons d'y résister !

  • Le granit, oui, cela va très bien à Simone Veil !

  • La question qu'il faudrait me poser à moi, c'est "Arrivez vous à faire semblant ?". J'aurai répondu "non"...je suis sans filtre, c'est plus pratique...pas de maquillage, pas de coloration, je souris quand je vois quelqu'un que j'apprécie ou que je ne connais pas...Mon sourire ne fonctionne pas quand je croise quelqu'un qui m'a fait du mal. J'essaie de me respecter en disant ce qui ne me convient pas ou alors je m'éloigne...Je suis dans la gratitude quand je rencontre des gens qui illuminent mes journées...Je ne sais pas être autrement...Enfant, j'ai passé tout mon temps à observer les adultes, je les ai sondés, enfant unique et silencieuse que j'étais...et j'ai vu beaucoup de choses...j'ai entendu beaucoup de choses...qui ont fait que je me suis dit que moi, adulte, je ne ferai pas semblant.
    Quant à Simone Veil...elle incarne la force tranquille dans toute sa puissance...une fois que l'on a survécu à l'horreur, je crois que l'on ne peut plus avoir peur de grand chose et donc, on est libre d'être soi même .

  • Merci pour ce long commentaire, très personnel et très enrichissant pour le partage qui se fait chaque lundi ici. C'est une force que vous avez d'être sans fard, dans tous les sens du terme. Bravo. On n'y arrive pas toujours. Je me permets une remarque : la force de Simone Veil, elle l'avait, j'en suis sûre, avant d'aller dans les camps. On pourrait se poser la question de savoir si on naît fort ?
    Bon week end.

  • Non, je ne fais jamais semblant, je suis incapable de tricher.
    J'ai peu de proches auxquels je tiens, mais je peux compter sur eux en toutes circonstances.
    J'ai balayé de ma vie toutes les personnes nocives, toxiques.
    Belle semaine, bisous, câlins à tes Félins

  • Merci pour ton commentaire et bravo pour une telle détermination. Effectivement, je crois que c'est en étant pleinement soi-même qu'on évite les gens nocifs. Une grande sagesse !
    Bon week end.

  • Je n'ai pas suivi la cérémonie bien que Simone Veil soit une femme que j'admire infiniment...
    Je ne fais jamais semblant mais du coup on me reproche parfois ma franchise et ma façon d'être. C'est parfois plus facile de jouer un rôle on a du coup davantage d'amis mais je préfère jouer un rôle au théâtre (ce que j'ai fait dans le passé en amateur...) et être moi dans la vraie vie :) Bonne semaine

  • Merci pour votre commentaire si personnel. Simone Veil avait-elle beaucoup d'amis ? Certainement ; je sais qu'elle avait conservé une amitié très forte avec celles qu'elle avait rencontrées dans les camps, en particulier Marceline Loridan-Ivens. Etait-elle sensible aux reproches ? Sans doute pas. Elle a du composer, c'est sûr, dans sa vie personnelle ; tout le monde le fait. Mais elle n'a jamais joué de rôle, j'en suis sûre. Arriverions-nous, dans nos petites vies ordinaires à être comme elle ? Non ; nous, on fait du mieux qu'on peut.
    Bon week end.

  • Je suis sûre qu'il a dû lui arriver aussi de faire semblant.. sauf dans ses combats, évidemment. :)
    Je crois qu'il y a des moments où l'on ne peut pas l'éviter.
    Mais je sais qu'il faut ne pas en faire son mode de fonctionnement quotidien.
    Passez une douce journée.

  • En lisant les réponses, je me dis qu'il faut que je précise.
    Je ne fais pas semblant pour ce qui est de mon apparence : pas de maquillage, jamais, pas de vêtements qui ne me correspondent pas.
    Pas de réponses qui ne soient pas conformes à mes pensées.
    Mais... il m'est arrivé de ne pas répondre pour ne pas faire de peine, ou de répondre "à côté".
    Il m'est arrivé de sourire quand j'aurais aimé pouvoir crier.
    Qui ne l'a jamais fait ?

  • Mais bien sûr, on compose tous dans notre vie quotidienne, tout particulièrement. C'est grave de faire semblant quand se nie soi-même, quand on détruit notre intégrité. Simone Veil était suffisamment forte pour éviter cela.
    Merci pour vos deux commentaires qui ont enrichi le partage.
    Bon week end.

  • Une grande dame, une belle âme en effet.
    Arriver à ne pas faire semblant ? Bien vivre ensemble nécessite parfois des accrocs à ce que l'on est vraiment, on ne vend pas son âme au diable pour autant... Douce journée Séraphine. brigitte

  • Vous avez tout à fait raison. Je pense que Simone Veil elle-même a du composer dans la vie quotidienne. Elle a su négocier dans sa vie politique. Mais elle devait sentir comme un impératif à ne pas faillir. Nous ne sommes pas comme elle.
    A bientôt. Merci pour votre commentaire.

  • Vu quelques images de ce transfert, je me réjouis de voir Simone Veil ainsi honorée.
    Pour la question du jour, il me semble qu'il y a entre "faire semblant" et "être soi-même" une zone intermédiaire, comme l'écrit Quichottine - ça me rappelle les discussions entre Alceste et Philinte dans "Le misanthrope".
    Il y a des moments où nous nous mettons en retrait, que ce soit en famille, en société, pour que les choses se passent gentiment. Mais le cap reste clair : dire ce qu'on pense et faire ce qu'on dit.

  • Je vais relire le Misanthrope. Merci pour cette culture rare !
    A très vite.

  • Quelle grande Dame ! Est ce que j'arrive à ne pas faire semblant ? Très longtemps je n'ai pas fait semblant, puis un jour par peur de perdre celui que j'aimais, j'ai fait semblant. Semblant d'être parfaite, même très parfaite. J'ai pu être comme cela durant de très nombreuses années mais ce que j'attendais ne venais pas, n'avait il pas envie, ne pouvait il pas ? Je me suis vidée à être cet être parfait. Il y a un an, j'ai décidé de redevenir moi, on m'aime ou ne ne m'aime pas, ceci n'a pas beaucoup d'importance du moment que je suis enfin moi.

  • Comme je vous comprends ! C'est très souvent qu'on sent sur soi une telle pression qu'on fait tout pour être parfait, et on s'oublie.... Merci beaucoup pour votre commentaire très personnel. Il a enrichi le partage de cette question du lundi. Cela me touche.
    Bon week end.

  • Merci pour votre commentaire. Je pense comme vous, ne jamais faire semblant, c'est difficile, quasi impossible. Mais il m'importe que ce soit le moins souvent possible.
    Bon week end.

  • Vraiment difficile de se détacher du rol de chaque jour, cependant, je cherche mes moments, et de toujours me surprendre.
    Bisous, belle semaine.

  • Être ce qu'on est ! savoir qu'on naït tel qu'on est et tout faire pour le rester ....ce n'est pas facile tous les jours car le monde est policé et pratique souvent l'auto-censure ... mais la vie nous apprend que vouloir satisfaire tout le monde est impossible ... le bonheur est dans la réalisation de soi !
    amitié .

  • Vos paroles sont pleines de sagesse. Simone Veil savait que même si elle arrivait à un compromis dans ses combats politiques, elle ne pourrait pas plaire à tout le monde. Et elle s'en moquait, je crois bien.
    Bon week end.

  • Bonjour. Je crois que je ne sais pas faire semblant et pourtant, j'ai appris une chose de mon traumatisme professionnel de l'année passée. Parfois, il vaut mieux faire semblant quand en face de nous se trouvent des gens vraiment mal intentionnés.
    Malheureusement...
    Bises alpines et belle semaine.

  • Je vous remercie de votre commentaire, très personnel et donc très touchant. Dans la vie, on fait comme on peut et, surtout, on doit se protéger du danger. Des personnalités comme Simone Veil sont exceptionnelles et même si elles nous donnent des pistes et nous envoient de la force, il faut aussi avoir la sagesse de se savoir différent.
    A très vite. Bonne après-midi.

  • Une femme d'exception, je me souviens alors jeune enseignante d'une promotion d'élèves infirmières se levant pour l'applaudir lors du vote de la loi
    Je viens d'acheter son livre d'entretien avec Alaln Genestar que je compte offrir ensuite à une de mes petites filles

  • Je n'ai pas lu ce livre d'entretiens. Je le note pour une prochaine lecture.
    Merci pour votre commentaire.

  • Bon jour,
    J'arrive par ici par le blog de Quichottine, et je tenais à venir lire cet article avant de mettre mon commentaire chez elle.
    Je suis bien d'accord, Simone Veil, grande Dame aux hommages bien mérités.
    J'ai aussi beaucoup apprécié son tempérament sans concession par rapport aux idées qu'elle défendaient et sur lesquelles elle n'a jamais transigé. Mais il est évident qu'être ainsi, sans faux semblants, implique qu'on ne se fait pas que des amis.
    J'aime cette citation : "Tout le monde adore la sincérité jusqu'au jour où on rencontre quelqu'un qui la pratique".
    Merci pour ce partage.

  • Merci pour ce commentaire. Effectivement, être toujours entier entraîne aussi de ne pas être suffisamment accommodant. Malgré son intégrité, qui était une de ses forces, Simone Veil a du accepter quelques petits arrangements, ne serait-ce que dans sa vie quotidienne. Mais cela devait lui être égal de ne pas être considérée comme facile à vivre....
    Bonne après-midi.

  • Une grande dame en effet, ils l'ont montré ici aussi au Québec! C'est tellement important d'être et de rester soi-même... Bise, bon lundi tout doux!

  • Cela a été retransmis aussi au Québec ? Ça alors....

  • Bonjour Bonheur du jour! C'est une très bonne question. Personnellement, il peut m'arriver de ne pas être vraie surtout dans une situation de peur devant une personne qui est agressive à cause d'une fermeture d'esprit. Aussi devant des personnalité pervers narcissiques. Je me mets sur le mode de protection. Il faut être très fort et affirmée pour ne pas faire semblant, jamais. Je n'aime pas les gens qui font semblant, surtout quand il le font devant nous, et qu'ils semblent croire que l'on a pas compris leur petit jeu. Cela m'est arrivé encore la semaine dernière. Pour éviter une dispute, je fais semblant à mon tour de croire cette personne. Tu comprends?

  • Bien sûr, je comprends tout à fait. Les pervers narcissiques sont très dangereux, et il faut s'en protéger. Rares sont les personnes qui, comme Simone Veil, justement, étaient quasi inébranlables. Le "ne pas faire semblant" dont je parlais à son sujet concernait les combats qu'elle a menés et ce qu'elle a fait pour y arriver : négocier, oui, se nier, non. Nous, dans nos vies anonymes, on fait du mieux qu'on peut pour que notre noyau intérieur de vie ne soit pas atteint.
    Merci pour ce commentaire très juste.
    A bientôt.

  • Il me paraît bien impossible d'éviter de faire semblant parfois . Faire semblant n'est pas que du mensonge, dans certaines circonstances cela peut-être une forme de générosité envers les autres et un peu de répit pour soi-même.
    Simone Veil a été et restera pour toujours une femme d'exception, une grande figure politique et humaniste . j'avais 30 ans quand la loi sur l'avortement fut votée , elle et Lucien Neuwirth ( on l'oublie souvent lui) qui fit la adopter la prescription et remboursement de la pilule furent les libérateurs des femmes.

  • Merci pour votre commentaire qui met l'accent sur un point important : on peut, bien évidemment, avoir des petits arrangements dans la vie quotidienne et Simone Veil l'a certainement fait aussi même si son caractère ne l'incitait pas à arrondir les angles. Mais sur les grands principes de la vie, non, je crois qu'elle n'a jamais fait semblant car cela lui tenait à coeur, et c'était ce qui la faisait tenir après tout ce qu'elle avait vécu.
    Bonne journée !

  • un personnage un grand personnage comme il en existe malheureusement peu
    bonne semaine Marie ☺☺

  • Ah zut j'avais écrit un long commentaire et il est parti, envolé !
    j'ai été confrontée à faire semblant pour sauvegarder le travail de collègues, de respecter les gens avec qui je travaillais dont certains étaient insipides sur tous les plans, avec la famille, avec des "amis es" mais un beau jour on se dit stop ça ne sert à rien et ça n'encourage pas les gens à être eux-mêmes ou à avancer dans la vie pour la plupart. L'altruisme n'avantage personne même si on croit faire plaisir ou que l'on ait sauvé quelqu'un.
    J'ai compris qu'il fallait rester soi-même malgré ce que les gens pensent et là on s'aperçoit en fait que beaucoup de choses sonnait faux, les amis es se sont volatilisés et on reste face à soi-même. Ce que je préfère de loin. Je suis déjà de nature franche et je préfère dire la vérité quitte à blesser autrui. A la limite les autres n'ont qu'à bien se tenir non ?
    Pour Madame Simone Veil oh c'était une grande Dame que j'ai connu en dialoguant avec des collègues puisqu'elle travaillait également en cie aérienne. Elle a fait de belles choses dans les bureaux et elle était très franche comme moi avec du caractère mais au moins les gens savaient à quoi s'en tenir. Je ne l'ai pas connue en ce temps là, j'étais trop jeune, mais elle était présente par les anciens en récits et écrits. Elle seule a osé parler et faire de la vie d'enfer que vivaient certaines jeunes femmes une échappatoire et une vie paisible. J'ai eu le droit à cela aussi grâce à elle. Jamais on ne pourra oublier cette grande Dame et je suis fière qu'elle soit entrée au Panthéon avec son mari. Je crois n'avoir connu aucune personne comme ces deux là.
    Voilà c'était ma petite participation amicale de ce lundi. Bonne soirée

  • Merci pour ce long commentaire que je trouve très touchant. Il me semble qu'on peut être dans l'altérité sans forcément jouer une comédie, quelle qu'elle soit. On peut avoir des petits arrangements dans la vie quotidienne pour ne pas être constamment dans les petits conflits. Mais rester soi-même doit, effectivement, comme vous le dites, être une priorité, sinon on passe à côté de soi-même.
    Bonne journée.

  • Question intéressante et ... fort difficile.
    Il y a tant de raisons différentes de faire semblant qui dépassent bien celle de se faire bien voir ou d'arrondir les angles.
    Je propose ce petit test : répondez sincèrement et vraiment à la question banale comment allez-vous? un jour où vous vous sentez patraque au lieu de votre habituel "ça va, ça va ..." (attention à bien choisir la personne de ce test pour qu'il ne prête pas à conséquence) et testez la réaction.
    Ne pas faire semblant me fait penser à un film de la fin des années 90 "Menteur menteur" ou la fait d'être dans l'impossibilité de mentir entraînait catastrophe sur catastrophe.
    Je pense aussi à l'opérette "Le pays du sourire" qu'aimaient tant mes parents, souriants et aimant la vie malgré la mort à 10 mois d'un frère que je n'ai donc pas connu autrement que par son portrait sur le buffet
    Et Simone Veil, une bien belle personne à qui on a rendu un hommage bien mérité, avec un caractère bien trempé et des opinions qu'elle a défendues avec vaillance, est une femme bien élevée dont l'on ne connait que l'aspect policé et lisse de ses apparitions en public.
    belle soirée

  • Merci pour ce très long commentaire, très personnel aussi. Je suis sûre que même si Simone Veil n'aimait pas arrondir les angles, dans sa vie quotidienne elle a du composer, comme tout le monde. Elle savait négocier, surtout en politique. Mais elle ne variait pas d'un iota, j'en suis sûre, sur les grands principes de sa vie. Je l'ai entendu dire, lors d'une interview, qu'elle n'avait aucune illusion sur qui que ce soit...
    Bonne journée.

  • J'y veille en essayant de rester le plus authentique possible mais ce n'est pas toujours évident: on veut plaire, on ne veut pas faire de peine. Mais à l'âge que j'ai je peux quand même me permettre d'être dans une certaine vérité sinon à quoi aurait servi ma vie !

  • Merci pour votre commentaire, tout à fait intéressant car il pose une question essentielle : fait-on semblant aussi parce qu'on ne veut pas être seul ?
    Bonne journée.

  • Oui, tout le temps. Le problème, c'est que ça me cause pas mal d'ennui !!! En tout cas, je compte bien lire Une vie de Simone Veil ( même si ce ne sera pas tout de suite)

  • Je n'ai pas lu le livre de Simone Veil. Je le ferai à l'occasion, certainement. Je me demande si ce n'est pas autant difficile de faire semblant tout le temps que de ne pas faire semblant...
    Merci pour votre commentaire.
    Bonne journée.

  • Voilà une réflexion où il y aurait beaucoup à commenter. D'ailleurs je reviendrai sur ce billet et les commentaires correspondants : à méditer longuement...
    Combien de fois n'ai-je fait semblant dans ma vie ? Beaucoup trop, beaucoup trop longtemps ! Pourtant je ne regrette rien des épreuves vécues, car ce sont elles qui m'ont appris, entre autres, à être ce que je suis maintenant.
    Je n'aime pas faire mal, alors, si je ne peux abonder dans le sens voulu par l'interlocuteur, je me tais. Ceux qui me connaissent bien savent ce que signifie mon silence. Pour les autres, je n'ai pas le choix : je dis les choses telles que je les voie.
    Je t'embrasse, chère Marie, et te souhaite une paisible fin de soirée.

  • Merci pour ce commentaire, long, détaillé et très personnel. Qui n'a pas fait semblant dans sa vie ? Dans la vie quotidienne, je pense que Simone Veil a du accepter les compromis, comme tout le monde. Mais ce que je voulais c'est que dans les grands combats de sa vie, même si elle a du négocier par exemple pour faire voter sa loi, elle n'a rien renié de ce qu'elle pensait. Je crois que cela ne lui faisait pas peur de casser une relation, éventuellement ; et dans sa vie personnelle, je doute qu'elle arrondissait les angles tout le temps !

  • très belle question "arrivez-vous à ne pas faire semblant ?"
    Pour moi, il y a des combats inutiles, donc je fais semblant
    Si je ne suis pas en forme qu'on me pose la question "çà va ?" ma réponse sera " mieux ne serait pas supportable" mes états d'âme je les garde pour moi.
    J'accepte et prends beaucoup sur moi, par contre lorsque le vase déborde, là je ne fais pas semblant… Il en va de même lorsqu'on s'attaque aux enfants, aux jeunes aux ailes brisés… je ne supporte pas l'injustice et là je ne fais pas semblant.
    J'aime beaucoup votre expression : elle vivait comme du cristal, je la vais recopier sur mon livre "une vie".
    merci bonheur du jour pour cette belle réflexion. une belle journée à vous.

  • Merci pour ce long commentaire, très personnel et très intéressant. Ce sur quoi je voulais insister quant à Simone Veil, c'était qu'elle ne faisait pas semblant dans les combats importants qu'elle menait, surtout en politique. Elle restait elle-même, même s'il lui arrivait de négocier avec des adversaires politiques : je ne pense pas qu'elle caressait les gens dans le sens du poil. Toutefois, elle a du, comme tout à chacun, composer dans son quotidien.
    Bonne journée !

  • Cette grande dame restera dans ma mémoire comme un modèle. Quant à votre question, il m'arrive de faire semblant pour ne pas frustrer, pour que le calme règne, notamment en famille.. je sais que ce n'est pas forcément la bonne solution mais je suis fatiguée des remous !!

  • Merci pour ce commentaire. Ce que je voulais c'était que Simone Veil ne faisait pas semblant sur les grands principes, sur des lignes de vie. Bien sûr que, dans le quotidien, commet tout le monde, elle savait composer même si je pense qu'elle était assez peu indulgente dans le quotidien.
    Bonne journée !

  • Ce qui me bouleverse le plus chez Simone Veil, c'est sa résilience si forte, si précoce et la clarté de son raisonnement (même lucidité chez Etty Hillesum, dans la même situation). Les années qui suivent sa sortie des camps, elle prône déjà un rapprochement entre les peuples français et allemands. Elle est très jeune et a déjà tout compris. Même si elle a terriblement souffert dans sa chair et dans son cœur, elle explique que le peuple allemand et les nazis, ce n'est pas la même chose alors que tant de gens dans une époque plus que troublée font l'amalgame....
    Merci Marie de l'hommage que tu lui adresses. Je t'embrasse.

  • Merci à toi pour ce commentaire. Oui, elle était résiliente ! Sa force l'a grandement aidée pendant sa déportation, sa lucidité aussi. J'aime les gens qui, finalement, ont peu de doutes. Je ne sais pas comment ils font...
    Bonne journée.

  • Pour la question du jour , je rejoins Tania, Quichottine et Zoé.
    Simone Veil, une grande dame, elle a certainement, parfois, du composer comme chacune d'entre nous, c'est humain :)

  • Merci pour ce commentaire.
    Bien sûr, elle a du composer ! Mais sans jamais nier les grands principes qui la portaient. Elle n'avait certainement pas de demi-mesures....
    Bonne journée.

  • Deux remarques par rapport à ton billet: d'abord, Simone Veil a été l'une de mes idoles, jusqu'à ce que je lise son autobiographie, je n'aurais jamais dû commettre cette erreur.
    J'ai été une ado qui refusait de faire semblant, une adulte aussi parfois. Et si je me penche sur ce que j'ai été, je n'aime pas la personne que je vois. Faire semblant, c'est aussi faire semblant d'être l'autre un moment et en éprouver parfois un peu plus de tolérance.

  • Merci pour ce commentaire très percutant. Je pense que Simone Veil, au fond d'elle-même, est restée cette adolescente entière, comme on l'est souvent à cet âge. Ce que je voulais dire, c'est que dans sa vie politique elle n'a pas mené des combats qui auraient pu la mettre en contradiction avec elle-même. Elle savait négocier, écouter l'autre, et accepter un compromis si celui-ci était finalement assez superficiel et lui permettait de poursuivre son travail. Alors, vous avez raison, elle manquait peut-être d'indulgence ? Et vous avez raison, soyons indulgents avec nous-mêmes pour tous les détours par lesquels nous sommes passés, volontairement ou involontairement.
    Bonne journée.

  • Une question qui amènerait presque chez un psy ....
    On fait tous semblant à un moment de la vie, pour éviter de répondre à une question gênante, pour éviter d'avoir à donner des explications, pour protéger, pour ... plein de raisons !
    En vieillissant, j'essaie de ne pas faire semblant quand c'est possible ... Car parfois, les personnes n'ont même pas envie d'écouter vos explications !
    Belle journée à toi.

  • Merci pour ton commentaire. Tu évoques un point essentiel : l'écoute. Si peu de personnes écoutent. Donc, inutile de se justifier.
    Bon week end.

  • Souvent on fait semblant pour ne pas faire de peine , mais c'est vrai que c'est difficile de se forcer longtemps, la franchise en général est plus courageuse et me correspond mieux.
    J'ai beaucoup aimé suivre la vie de Simone Veil, cette grande dame et toutes ses actions courageuses !
    Bonne soirée

  • Le monde dans lequel on vit n'est pas simple ! Je n'aime pas faire semblant mais hélas, parfois cela m'arrive.
    Bonne journée

Écrire un commentaire

Optionnel