Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : premier livre de poche.

Au cours d’une visite, quelqu’un qui n’était pas venu dans la région depuis longtemps et ne connaissait pas la nouvelle maison, s’exclame au cours de sa visite : « Il y a quand même beaucoup moins de livres qu’avant ! ». On explique qu’on a simplifié aussi la bibliothèque et qu’on n’a gardé que ce qui comptait. « Comme celui-ci », reprend-elle en pointant du doigt le Journal d’Anne Frank posé de face. On explique qu’il fut, aussi, le premier livre de poche qu’on a lu, tout enfant. La couverture, bleu ciel, reproduit la page d’un cahier à petits carreaux. Anne Frank est en photo devant ce qu’on suppose être son journal, les bras pliés, les mains bien à plat. Elle sourit.

On a donc eu envie de poser cette question aux chers lecteurs de ce blog : et vous, quel est le premier livre de poche que vous avez lu ?

Commentaires

  • J'ai lu tellement tôt et tellement de livres qu'il m'est impossible de me souvenir quel est le premier livre de poche que j'ai lu
    Amicalement
    Claude

  • Bonjour,
    Merci pour tes chroniques.
    Mon premier livre de poche a été « Le pain noir », de G.E Clancier, offert pour Noel, avec « Les justes », d’H.Troyat. Deux auteurs tombés dans l’oubli aujourd’hui. Dommage...Que de souvenirs reviennent avec ces premiers livres de poches!!

  • Des brumes évoquées à l'instant, surgissent les deux tomes
    d' "Autant en emporte le vent "...
    Souvenir ardent et délicieux !

    L'odeur des livres de poche serait-elle le parfum des
    jeunes années ?
    Ma petite-fille de bientôt 11 ans vient de réclamer
    "Le journal d'Anne Frank" à ses parents :
    Elle est arrivée hier soir à la maison, ce sera donc
    la première question du petit-déjeuner !

    Beau lundi dans l'amour des livres !

  • Merci d'abord à la magnifique initiative du Livre de Poche qui nous permettait alors , dans les années cinquante , je crois , , d'avoir accès à des ouvrages de qualité , à petit prix . Dans les kiosques où l'on peut déposer les livres dont on ne veut plus , je retrouve avec émotion leurs couvertures d'origine bariolées .
    Je cois que le premier livre de poche que j'ai lu était un roman de Jean de La Varende : ",Le centaure de Dieu " , ou alors Elisabeth Goudge et son "Auberge du Pélerin " . C'est vrai , le papier dégageait une odeur reconnaissable
    entre toutes ! Chers souvenirs que vous nous évoquez là ...

  • Et bien je crois que c'est le "Journal" d'Anne Franck dont je garde aussi le souvenir de la couverture que vous décrivez si justement. Le "Journal" est pour moi un double souvenir : d'un côté une lecture que je n'ai jamais oubliée et qui m'a certainement poussée à m'intéresser particulièrement à l'histoire de la Shoah, de l'autre un souvenir comique et navrant à la fois : j'avais 18 ans et travaillait pour l'été dans une libraire de la banlieue parisienne récemment reprise par un couple. Un homme est entré et a demandé le "Journal" d'Anne Franck. Le nouveau "libraire" d'un ton un peu supérieur lui a répondu : "Ici, Monsieur, on ne fait pas les journaux". J'ai rarement eu aussi honte de ma vie !

  • Je pense que c'était un Daphné Du Maurier prêté par la seconde épouse de mon père, La crique du Français :) J'avais 14 ans...

  • Mais quelle jolie surprise cette question ...Vous m'avez fait me replonger des années en arrière, jusqu'à me rendre compte que le premier vrai livre de poche "d'adulte" que j'ai lu est "Le Petit Prince". D'un coup je me suis revue 26 ans en arrière, un jour de vacances de Noêl où je m'ennuyais chez une amie de mon père...j'ai vu un livre avec des jolis dessins et j'ai commencé à lire...d'une traite ce petit bijou qui m'accompagne encore . Une belle journée à vous.

  • Ma mémoire de plus en plus volatile fait des efforts... en vain. Je me souviens d'auteurs ou de livres aimés dans mon enfance, particulièrement de "Il est minuit Docteur Schweitzer", un éblouissement , mais était-ce un livre de poche, je ne sais plus... À bientôt Séraphine, belle journée. brigitte

  • Bonjour Bonheur... du Jour.
    Ce fut, contrainte et forcée, Le lion, de Joseph Kessel (Je n'aimais pas les histoires souvent tristes d'animaux ), pour ma première année d'humanité.

    Puis un vrai choix, le Journal d'Anne Frank. Le même livre que vous décrivez.

    Il paraît que l'éditeur de Fallois, récemment décédé, était à l'origine du Livre de Poche. Avec d'autres peut être.

  • Impossible de me rappeler... sauf que je n'ai jamais cessé de lire depuis !
    Belle semaine, bisous, câlins les Félins

  • "Paroles" de Prévert… en couverture, un graffiti de Brassaï… il trône tout vieux tout sourire dans ma bohême… ce livre, j'étais allée l'acheter toute seule pour mes 13 ans avec mes 3 sous de longue économie !!… livre/doudou, j'y tiens tout fou !!…….

  • Un des premiers, et que connaissez vous, je n'ai lu quelqu'un des auteurs de chez nous avant, je crois qu'étais Vent e l'Est, Vent de l'Ouest de Perl SA. Buck. Merveilleux. Je le garde, bien sûr.

  • Vent d'est et Pivoine… je devais avoir 12 ans quand J'ai découvert Pearl Buck ! La bibliothèque de mon école avait toute une collection de ses livres que j'ai dévoré. Après, bien sûr, je voulais devenir missionnaire en Chine !!!
    Je me souviens de cette citation recopiée et gardée précieusement dans mon cahier de belles pensées (d'une écriture encore enfantine…):
    Savoir lire, c'est allumer une lampe dans l'esprit, relâcher l’âme de sa prison, ouvrir une porte sur l'univers. (Pavillon de femmes - 1946)

  • Le premier ?
    J'hésite, mais ce doit être "Jody et le Faon"
    Il faudra que je vérifie.
    Bonne question. :)

  • Que de souvenirs me remontent à la mémoire. A cette époque je n'avais pratiquement pas le droit de lire et j'ai "emprunté" le livre que maman venait de lire, en pleurant souvent… L'Impure de Guy des cars. Je devais avoir 9 ans, j'ai adoré ! Surtout et même si ce n'est pas une livre intellectuel, je découvrais avec stupeur que la beauté en tant que telle pour une femme n'est rien, Que l'infamie est tout. Que la lèpre n'est qu'une maladie, mais que la lèpre de l'âme est pire que tout.
    Merci Marie pour ce moment d'enfance !

  • Ooooh Pearl Buck, moi aussi, je suis tombée dedans avec délice...moi, aussi je me rêvais aller vivre en Chine. Je n'avais pas le réflexe de recopier les jolies phrases à l'époque des livres que je lisais. Par contre, maintenant que je me replonge dans les souvenirs heureux de ces lectures...Je suis en train de me demander si Pearl Buck ne m'aurait pas influencée plus que je ne pouvais l'imaginer. Je me forme à la naturopathie depuis des années....Merci pour ce rappel de bon souvenir et je vais de ce pas noter les mots tellement vrai que vous avez partagés.

  • De la bibliothèque verte ou rose, j’en aurais cité des dizaines. Par contre du livre de poche, je pense que c’est Paroles de Jacques Prévert qui figure toujours sur mes étagères et qui est certainement le livre que j’emporterais sur une île déserte...

  • J'ai également lu le journal d'Anne Frank, un livre qui avait appartenu à ma maman étant jeune ! Pour répondre à ta question, mon premier livre était "Bonjour Tristesse" de Françoise Sagan. Je l'ai lu beaucoup de fois car j'adore ce livre. Il y a de cela quelques années j'ai vu le film. La version de 1958. Bon lundi, bises

  • Je m'en souviens comme si c'était hier. Mon premier livre de poche, acheté avec mon argent, un peu au hasard. C'était "Vipère au poing" d'Hervé Bazin.

  • Je dirais Notre prison est un royaume de Gilbert Cesbron, sans certitude absolue, car Le Grand Meaulnes, la Maison de Claudine et le si souvent cité Paroles datent aussi de cette époque. Cet écrivain tombé dans l'oubli m'aura fait passer de délicieux moments de lecture, car enfants et adolescents avaient un rôle important dans ses romans.

  • Il y en a eu tant et tant !!!! je les dévorais tous...le 1er livre de poche, peut-être, l'étranger d'Albert camus...d'ailleurs je n'ai pas le souvenir d'avoir lu d'autres livres que ceux-là... oui peut-être ceux de la bibliothèque rose....

  • J'ai un peu honte, après ces belles énumérations, mais après avoir dévoré la bibliothèque rose, puis la verte, avec en parallèle une collection à tranche fuchsia de la Comtesse de Ségur, j'ai cherché et les plus anciens livres de poche que j'ai encore sont ceux d'Agatha Christie :) Je ne me souviens plus du premier lu, mais j'adorais cette atmosphère "so british" et souvent exotique avec le si talentueux Hercule Poirot ! Ces lectures m'ont apporté tant de plaisir que, la machine une fois lancée, rien n'a arrêté cette passion des livres avec, depuis, un répertoire plus ... ambitieux :D Belles lectures à vous !

  • bonjour Marcel Pagnol " le château de ma mère " pour ma part , puis un cadeau lors de mon séjour en clinique une BD " Tintin au Tibet ",bonne journée ,amicalement Martine

  • Coïncidence amusante ,:Le journal d'Anne Franck est aussi mon premier livre de poche , offert par une de mes tantes pour mes 16 ans . Puis acheté avec mon argent , Parmi les 1ers il y eu les Bazin : Vipère au poing et Lève-toi et marche . Puis tant d'autres suivirent , boulimie très ancienne!

  • Merci, tu me permets de replonger dans un merveilleux souvenir....C'est "Climats" de Maurois. Adolescente, j'ai eu un véritable coup de foudre pour ce livre, surtout pour sa construction, son écriture à deux voix. Je ne l'ai jamais relu depuis...et ton article me motive à le reprendre. Je vais peut être le trouver un peu désuet....

  • ne pas en rire ... c'était "Gaz Oil sur le tarmac" d'un auteur complètement oublié par moi ... mais dont l'histoire de routier en proie à des intrigues me laisse encore quelques frayeurs de gosse ...
    chouette d'être à nouveau informée !
    amitié

  • Le tout premier livre de poche que j'ai lu, impossible de m'en souvenir avec certitude.

    Par contre dans les premiers que j'ai acheté en librairie il y avait "La Mandarine" de Christine de Rivoyre : https://pmcdn.priceminister.com/photo/christine-de-rivoyre-la-mandarine-livre-836335035_L.jpg
    Cette "Mandarine" pourrait bien être le premier livre de poche que j'ai lu, mais je n'en suis vraiment pas sûre : ça remonte à 1964, l'année de mes seize ans !
    Ensuite je revois la couverture des Julien Green : "Mont-Cinère" "Léviathan" "Miniuit" "Moïra". Il y avait aussi "Le fil du rasoir" de Somerset Maugham, et l'inoubliable "Madame Solario" : http://next.liberation.fr/culture/2009/11/07/madame-solario-tout-un-roman_592310

    Merci pour cette très bonne question qui a fait travailler ma mémoire et bonne journée

  • Merci aussi pour l'écho déposé dans mon grenier :-)

  • Ah! Il y avait la Bibliothèque verte, les Marabouts Mademoiselle, tous ces petits livres à faire rêver... mais le vrai LP, c'était Anne Franck, bien sûr!

  • Je ne m'en souviens pas. Mais je garde précieusement juste à côté de mon bureau "Thérèse Desqueyroux", livre de poche 1957, chargé de souvenirs.

  • Deux livres émergent de ma mémoire "Les cornichons au chocolat" écrit sous un pseudo par Philippe Labro et "J'ai 15 ans et je ne veux pas mourir" de Christine Arnothy

  • Je ne me souviens pas du 1er mais je lis énormément.... je ne garde, effectivement, que quelques livres que je veux partager, je donne les autres à la bibliothèque du village dont je m'occupe :)
    @ très bientôt, bonne lecture
    Nelly

  • Je ne m'en souviens plus du tout. Cela remonte à tellement loin. De toute façon je ne lis plus depuis bien longtemps.

  • Incapable de dire quel était le premier livre de poche ....
    Avant, j'aurais peut-être dit Fantômette, ou le Club des 5 dans la collection livre Rose ou verte ...
    Anne Franck a bien sûr été lu, mais quand ? Et était-il en poche ?
    Peu importe, l'important étant de lire !

  • Je réponds en retard mais votre question de lundi dernier a suscité mon enthousiasme. Sans aucun doute mon premier livre de poche fut "REBECCA" .... C'était en 1964 .....Je l'avais encore dans le grenier. Je vais le relire....Je m'y mets ce jour. Qu'y retrouverai je 54 ans plus tard ?
    Bonne journée à tous.

  • Ah l'étranger, j'avais 13ans et j'étais chez un oncle dans le sud et je ne savais pas quoi lire
    le passé composé me surprit
    ainsi l'on pouvait écrire aussi simplement!
    après les contes de Perrault et les fables de la fontaine : ce n'était pas des poches
    suivirent dos passos, steinbeck, pagnol, anne franck,daphné du maurier...................

Écrire un commentaire

Optionnel