Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sans piles.

La maraîchère, au fur et à mesure qu’elle pèse les légumes écrit à la craie blanche, dans un des plateaux en métal de la balance, le montant à payer, puis elle fait le total en comptant de tête. Une fois l’achat réglé, elle efface avec un chiffon puis elle recommence.
La libraire à qui on s’adresse parce qu’on cherche un livre dont on lui parle vaguement, c’est l’histoire de femmes, au Japon ; elle réfléchit un instant et propose le livre de Julie Otsuko, Certaines n’avaient jamais vu la mer. C’est ça. Puis, en se promenant dans les rayons de sa librairie, se met à énumérer tout un tas de livres qui pourraient nous intéresser.
La vendeuse de vêtements d’occasion, sur le marché, dont le mètre pend autour du cou. On ne peut pas essayer mais quand elle dit que la robe ou le pantalon nous ira, elle a toujours raison ; elle mesure le vêtement puis le corps avec son mètre et elle dit : « ça ira, vous verrez. »
Une amie qui cite de mémoire une phrase du monologue de Lucky, dans En attendant Godot, de Beckett.
Un Papa qui fabrique un livret de chansons pour que ses deux enfants chantent avec lui pendant le trajet en voiture.
Une famille-tribu qui joue aux petits chevaux à la lueur des bougies pendant l’orage.

Commentaires

  • Ceux qui sont restés connecté à la vie ont effectivement d'autres valeurs, c'est l'expérience qui devient mètre étalon
    Passe une belle journée
    Amicalement
    Claude

  • Ceux qu'il fait bon croiser pour que la journée soit plus chaleureuse.
    Bon dimanche!

  • Je suis toujours aussi épatée du savoir "tout simple" de certains, savoir dont ils ne se vantent pas car ils ne voient pas de quoi se vanter. Alors que d'autres.... :)

    Belle ingéniosité que ce livre de chansons. Nous, en voiture ou en promenade avec mon papounet on jouait "au cochon"... Quelqu'un démarrait avec une lettre, le suivant en ajoutait une, et celui qui terminait un mot coinçait le suivant qui ainsi devenant quart de cochon, demi cochon, trois-quarts de cochon et puis grand cochon. Ca nous apprenait l'orthographe et les "c'est pas juste" :)

  • Prises sur le vif, une série de petits bonheurs pour nous tous, si on sait les voir et les mémoriser, il suffit d'aller où sont les gens...
    Merci et bonne journée

  • Ma petite fromagerie a changé de gérants et maintenant existe une caisse enregistreuse, un terminal CB, Au lieu du grand morceau de papier où la vendeuse posait ses opérations (tandis que je calculais de tête, c'était le jeu entre nous) et ensuite paiement avec chèque ou 'vrai argent'.

  • Tout de suite je vois le vendeur de légumes (l'agriculteur), le crayon bien calé derrière l'oreille, qui va griffonner sur le sac en papier des chiffres que parfois lui seul comprend.
    Sans piles, même pour la balance. Un plaisir.
    Bon dimanche Bonheur.

  • PS: j'ai énormément aimé "Certaines n’avaient jamais vu la mer" , un roman dur, très, poétique aussi.

  • Un livret de chansons et les petits chevaux à la lueur de la bougie : de saines occupations qui font aussi de bons souvenirs pour des enfants, à préférer à la tablette et aux jeux vidéos.

  • à bien y réfléchir même sans exagérer on est tous devenus des "connectés" .... il fait bon de parfois pour un temps seulement savoir décrocher !
    amitié .

  • De belles histoires qui ne nécessitent qu'un peu d'attention, de mémoire, d'empathie , des histoires de liens, de ceux qui attachent et unissent

  • Pas besoin de piles pour tout cela, des plaisirs simples à partager.
    Merci !
    Passez une douce journée.

  • Le calcul mental se perd, et ce n'est pourtant que depuis une génération en arrière que ça se perd ....
    Comme toi, j'ai de l'admiration pour les personnes à la mémoire juste,...
    Belles vacances.

  • Le calcul mental se perd, et ce n'est pourtant que depuis une génération en arrière que ça se perd ....
    Comme toi, j'ai de l'admiration pour les personnes à la mémoire juste,...
    Belles vacances.

Écrire un commentaire

Optionnel