Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La musique de la semaine : … Tu les emporteras.

Quand la vie nous amène là où on n’avait pas prévu d’aller, si on est bien attentif à ce qui se passe dans ce lieu nouveau et improbable, on se rend compte qu’il n’y a pas de hasard car on reçoit quelque chose. Un petit rien, ou beaucoup, peu importe : c’était ce dont on avait besoin.
Ainsi, dimanche, pour rendre service, on a accompagné quelqu’un à un repas d’anciens ; certains avaient combattu sur les mers, d’autres avaient été mari, femme, fils, fille, frère d’autres combattants disparus maintenant.
On a déjeuné. Très bien. On a parlé. Beaucoup. On a dansé. Un peu. On a chanté. Beaucoup aussi. Des chansons « d’avant » dont les interprètes s’appliquaient à rouler les « r » et à articuler impeccablement les paroles. Celles-ci, on ne s’en souvenait pas toujours, alors on fredonnait, on chantait quelques mots qui revenaient brusquement en mémoire, on reprenait le refrain d’une voix plus assurée. Parfois, cette voix s’étranglait. L’émotion.
Ces textes sont venus par-delà les mers et les limbes comme une ancre qui plonge jusqu’au tréfonds des eaux et permet de ne pas se laisser emporter, deçà delà, au vent mauvais, pareil à une feuille morte.

…Ton image est la plus forte…
…Quand reviendra l’hirondelle...
…J’attendrai …
…J’attendrai le jour et la nuit / J’attendrai toujours ton retour…
…Je crois entendre ton pas…
…J’écoute en vain…
…Plus rien ne vient…
…C’est aujourd’hui dimanche…
…Elle aimait les fleurs / Les roses surtout…
…Voici des roses blanches / Toi qui les aimes tant…
…Tu n’as plus de Maman…
…Et quand tu t’en iras / au grand jardin là-bas / ces belles roses blanches tu les emporteras…


Commentaires

  • toutes ces chansons qui ont bercé mon enfance, et d'autres encore ... maman nous les chantait si bien, si souvent, qu'il me semble à te lire entendre sa voix !
    merci !
    amitié .

  • Bonjour...
    Merci de venir fidèlement sur mon blog.
    ces chansons j'en ai entendu petite par ma grand-mère.
    "J'attendrai" chanson des épouses vers leur mari prisonniers;
    " Les roses blanches" sur la maladie et l'hospitalisation, et la ... mort.

    Pour quoi ces chansons résonneront-elles dans une vingtaine d'années, quand....
    Bon vendredi à toi

  • Ah, oui, c'est si important la musique, les chansons aussi pour les anciens. J'ai lu que la partie "musique" du cerveau est la dernière à être atteinte chez les malades d’Alzheimer.
    Plus qu'important, vital donc!
    Et le sourire qui apparaît sur les visages ridés, les souvenirs...
    Bonne journée Marie.

  • Vous avez dû passer un beau moment de convivialité et d'émotion.
    Je vous comprends bien car depuis six mois ma maman de 94 ans vit chez nous et la moindre chanson ravive des souvenirs un peu flous parfois, vivaces la plupart du temps.
    Pour elle, et pour moi, la chanson "Les roses blanches" de Berthe Sylva est immanquablement liée à sa maman qui à chaque écoute ne pouvait s'empêcher de verser des larmes...
    Agréable journée.

  • Quels jolis clés pour ouvrir le coffre des souvenirs que ces titres. La musique revient immédiatement en tête en même temps que les visages de celles et ceux qui les aimaient. Merci à vous !

  • "Les roses blanches"... la chanson préférée de ma grand-mère !
    Douce journée, bisous, câlins

  • Vous me touchez, chère amie, car vous me rappelez les dernières années
    de mon père : ayant perdu totalement la conscience, il ne réagissait
    que très peu à nos conversations.
    Et, un jour, j'ai fredonné devant lui des chansons de notre enfance...

    Le miracle s'est produit immédiatement :
    "L'eau vive, Marjolaine, Le chant des partisans"..., il reprenait
    tous ces refrains avec un sourire retrouvé !

    Maintenant qu'il n'est plus là, le lien musical demeure,
    plus fort que jamais : je crois que cela s'appelle la TENDRESSE !

  • Cela me fait penser à papa. Quand il est décédé j'ai lu une chanson de Rina Ketty qu'il chantait souvent.
    Bises

  • J'ai connu cet atmosphère en rendant visite à ma mère en Maison de Retraite , un jour de Fête : un accordéoniste jouait et chantait à la fois toutes ces vieilles romances , "Etoile des neiges " , " La Madelon " , Mexico , Mexiiico ! Elles ont bercé ma jeunesse . Il fallait voir le visage radieux de beaucoup de vieillards ! Tout leur passé avait ressurgi , intact !

  • un monde musical qui pendant longtemps a été à la garde d'une marraine et de grand-parents mais aujourd'hui c'est à moi que revient cette mémoire là

  • Quel beau texte ! J'aime particulièrement votre dernière phrase. Merci aussi à vous, avec qui les échanges ne peuvent être qu'agréables et chaleureux.

  • Cela me fait penser à mes parents et mes jeunes années car mon papa chantait très bien toutes ces chansons . Et maman adorait Berthe Sylva et ses roses blanches. je me sens aussi un peu la gardienne de toutes ces chansons .

  • C'est un bien joli récit ... Rouler les R, tout un art ! J'ai plutôt découvert ces chansons par un autre biais que celui de mes parents. Assez étrangement. Je les entends encore discuter, le dimanche après-midi, en disant que dans leur futur "home", ils ne voudraient jamais entendre (les cent violons d'Helmut Zacharias), mais plutôt du Pink Floyd... Enfin... Leur musique à eux, c'était le jazz, la musique de la Libération et des clubs où sortaient les soldats alliés en permission. Puis, ma mère, par exemple, s'est pris.e de passion pour Joan Baez. Mais je ne dirais pas qu'elle était fan de Pink Floyd, contrairement à moi... Ni de Léo Ferré ni de Brel (mais de Brassens bien, elle l'adorait).

    N'empêche. Il est possible que j'aurais aussi essayé de chanter à l'unisson o::)))

  • Avant il y avait beaucoup moins de chanteurs et dans les familles on chantait , ces textes restent forts dans l'inconscient collectif ! Un joli moment partagé, une richesse acquise... À bientôt Marie. brigitte

  • Je les ai entendues dans mon enfance ces chansons-là et je ne les ai pas oubliées. Je suis toujours heureuse de les entendre parfois à la radio, ou ailleurs.

  • Il y a des chansons anciennes que je ne peux pas chanter, car les sanglots viennent irrémédiablement. C'est le cas pour les "roses blanches". Elle porte en elle trop d'affect.

  • La chanson que ma mère chantait parfois et qui me faisait immanquablement pleurer ou avoir peur c'est celle de la jeune fille qui va danser avec sa robe blanche et sa ceinture dorée... et qui meurt.
    Mais il y en avait d'autres beaucoup plus gaies.
    On chantait beaucoup à la maison.
    Un jour sauf exception je n'ai plus pu chanter...
    Dommage. Je le regrette.
    Mon frère sifflait toujours et à la perfection, ce que je n'ai jamais pu faire.

  • "comme une pierre que l'on jette
    dans l'eau vive d'un ruisseau
    et qui laisse derrière elle
    des milliers de ronds dans l'eau"...….

  • Ces chants créaient un lien. Lien à la vie. Lien entre les personnes. J'allais une fois par an, au foyer de personnes âgées situé près de mon école. Une classe était invitée à venir manger la galette avec les aînés et la seule classe volontaire était la mienne. Echange de dessins, poésie, chants... Les aînés qui avaient tant de mal à arriver dans la salle (mon petit monde devait savoir faire preuve de patience), une fois partis à chanter ne pouvaient plus s'arrêter. Après notre départ nous les entendions encore longtemps chanter avec enthousiasme ! Savons-nous encore chanter ? C'est ce que je me demande maintenant que je ne chante plus avec mes élèves.

  • Force de la musique, des mots mémorisés.... force de ces souvenirs qui tressent des liens entre des générations avec la tendresse pour fil conducteur.... Force de l'émotion.... QWue la journée te soit belle et douce.

  • J'avoue que je ne connais pas la majorité de ces chansons, ou pas assez bien pour les reconnaître rien qu'avec le refrain sans les entendre ^^ Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il faut prêter attention à pourquoi la vie nous envoie à certains endroits où on n'avait pas prévu d'aller, c'est même une de mes philosophies! J'y pense à chaque fois que je me perds ou qu'une panne de métro m'oblige à faire un détour à pieds, et en général il y a toujours une jolie découverte à la clé ^^ bisous!

  • oh je me souviens de cette chanson petite elle me faisait pleurer me rendait très triste..
    bon dim Marie ☺☺

  • C'est touchant, peu de personnes prennent le temps de donner un peu du leur. Certaines chansons me touchent, je les connais. Merci pour ce témoignage, ça permets aux émotions de resurgirent. merci et bonne soirée, bises

  • oups cette chanson !!

  • Des chansons que l'on n'oublie pas... en sera-t-il de même pour celles d'aujourd'hui ? Je ne sais pas.
    Passez une douce journée, merci pour cet émouvant partage.

  • Il y a dans ses chansons toute une nostalgie, celle des dimanches après-midi quand mes grands mères venaient à la maison et regardaient Jacques Martin, je crois que l'émission s'appelait Thé Dansant….

Écrire un commentaire

Optionnel