Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. De l’orthographe.


La règle de l’accord du participe passé suivi d’un verbe à l’infinitif précédé du complément d’objet direct a donné lieu ici, il y a quelques jours, à quelques discussions. On accorde, non on n’accorde pas, si on accorde, mais non on n’accorde pas… Après avoir consulté un livre de grammaire, on penchait pour la solution « on accorde » mais on a voulu avoir confirmation et on a interrogé une dame qu’on connait bien, ancienne institutrice. Sa réponse a été immédiate : on accorde. Et elle a donné la règle en l'expliquant très clairement. On l’a remerciée et elle a ajouté : « C’est très important de ne pas faire de fautes d’orthographe. Cela montre qu’on a bien compris et qu’on se fait bien comprendre. » Un instant, on a regretté de ne pas l’avoir eue comme maîtresse d’école !

D’où la question du lundi et sa question subsidiaire : Pensez-vous que « c’est très important de ne pas faire de fautes d’orthographe » et prenez-vous le temps de toujours bien vous relire ?


Commentaires

  • Absolument ! Et c’est une précaution nécessaire lorsque ce fameux «  correcteur d’orthographe » se permet d’intervenir de façon totalement fantaisiste dans nos écrits digitaux. J’ai la chance d’avoir pour maman une ancienne institutrice très à cheval sur le respect de cette discipline si malmenée.

  • Pri-mor-dial !

    Un écrit sans fautes devient de plus en plus rare...
    mais c'est un "bonheur du jour" que nous dégustons
    comme un nectar !

    Vive la langue française et ses chausse-trappes !

  • Etant orthophoniste, j'aime voir des textes sans fautes (quand il y en a trop, je ne vois que ça). Je connais très bien la règle du participe passé suivi de l'infinitif. En effet parfois on accorde
    "Les blés que j'ai vu semer" non car les blés sont COD de semer et non de voir.
    Celà ne veut pas dire que je ne fais jamais de fautes !!!!!

  • Les 2 orthographes sont possibles mais la phrase n'a plus le même sens..
    Ne pas dissocier l'orthographe du sens..
    Les blés que j'ai vu semés.
    ou
    Les blés que j'ai vu semer. ( là on voit le semeur et cette action est antérieure à la phrase du dessus..)

  • Ah. Merci. Je le pensais bien aussi (j'allais demander un exemple à Bonheur du Jour.)

  • En effet, les blés que j'ai vu semer et les blés que j'ai vus semés, ça n'a pas le même sens mais dans le deuxième cas, il n'y a pas d'infinitif donc ça devient un autre problème. l'adjectif (ou participe passé) et l'infinitif sont les fautes les plus fréquentes en français. De toutes les façons, même en parlant les gens ne font plus l'accord (prise est toujours pris en parlant: "elle l'a pris" en parlant d'une chaussure par exemple).

  • Important pour moi l'orthographe, nous avons été tellement conditionnés. Nos enfants le sont moins. Ont-ils raison ? Merci Marie pour cette question du lundi et belle journée à toi.

  • Petit PS: Plutôt bonne en orthographe, je m’aperçois avec les années que certains automatismes ne se font plus si systématiquement, et surtout que j'ai toujours besoin d'une double lecture. Une pour le sens, la musicalité de la phrase. Et la deuxième pour l'orthographe, je suis incapable de faire les deux ensemble ! En est-t-il de même pour vous ?

  • Voilà une question très importante et sérieuse.
    D'abord je suis ex institutrice et j'ai enseigné ces règles, les ai appliquées, les ai corrigées...
    Mais, mais...
    la langue évolue et a toujours évolué donc évoluera.
    Que le principal doit rester la communication, l'expression ( hier dans le RER en allant à l'hôpital, j'ai lu "Paroles de détenus". Les auteurs n'ont pas hésité à imprimer les "fautes" d'orthographe de ceux et celles qui avaient envoyé des lettres.)

    Comme relectrice dans notre bulletin municipal , je m'attache à ne laisser aucune erreur. cela nous serait vite reproché !
    Mais, mais...
    Par l'orthographe impeccable ne cherche-t-on pas à exclure certaines personnes ? Pour de "bonnes" raisons ? Personnes qui n'ont pas eu la chance d'abord des enseignants bienveillants, des parents qui pouvaient les épauler, les rectifier en douceur, tous comme tuteuts afin de leur donner confiance pour rentrer en douceur dans la langue.
    Petite-fille d'émigrés tchèques et ayant vécu à l'étranger, je sais ce que réclame comme efforts et motivation de parler et d'écrire une langue qui n'est pas la notre.

    C'est dans les livres que l'on rencontre les mots, qu'on les apprivoise. Avant-hier j'ai rencontré "apéritif" comme adjectif en lisant les qualités des boissons jus de légumes.

    Oui j'ai fait corriger les "erreurs" d'orthographe en dictée, les ai signalées lors des "copies", elles me font toujours sursauter ( on ne se refait pas) et j'ai encore tendance à les corriger quand je les rencontre. Mais pas forcément à les signaler; cela rompt le dialogue. Mais toujours avec bienveillance, sans critiquer, avec tolérance...

    Bonne journée à tous
    Car la communication existe

  • A propos de l'adjectif "apéritif" j'ai eu un ami qui parlait de la vertu "apéritive" du texte... je ne sais plus s'il l'avait lu quelque part ou si c'était son invention.

  • Mais aux époques antérieures aussi il y avait des gens qui écrivaient mal, pourquoi toujours être tiré vers le bas. Les règles d'orthographe dans notre langue ont une valeur de sens, ne l'oublions pas . ça ne veut pas dire sa, ce ne veut pas dire se etc... Je pense qu'on n'enseigne plus l'orthographe de la même manière, c'est moins rigoureux et aussi les moyens d'écriture sont nombreux, il y a le langage SMS... Mais pour moi, notre cerveau est suffisamment performant pour apprendre de multiples langages écrits (je ne parle pas des dys qui sont la base de ma profession).

  • Rien ne me choque davantage qu'un texte bourré de fautes d'orthographe et de grammaire , à moins que l'auteur ne soit un étranger, bien sûr !
    Mais je fais souvent des fautes d'étourderie , dues à ma hâte de communiquer , et le texte envoyé , je meurs de honte , en me promettant de relire , la prochaine fois ...
    P.S Je viens de me relire !

  • Oui, c'est important !
    Quand je prends le temps de me relire, je me corrige...
    Douce semaine Marie, bisous, gros câlins à tes 3 Félins

  • Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Jo-Elle.
    L'orthographe, c'est important, d'accord mais ce que l'autre veut exprimer est tout aussi important et ce n'est pas parce qu'il une mauvaise orthographe qu'il faut refuser de l'entendre, ,de le comprendre
    .Pour certains, l'orthographe est très facile à acquérir, Pour d'autres, tout aussi intelligents et désireux d'apprendre,cela leur demande d'énormes efforts. Ils ont quand même aussi le droit de s'exprimer

  • Pour moi, c'est primordial . Venue d'un milieu très modeste, c'est l'Ecole publique qui m'a apporté ce goût pour la lecture et l'écriture , et bien sûr l'orthographe . Et j'ai eu à cœur de lui rendre puisque je suis devenue ...prof de français!

  • Je suis bien d'accord avec toi mais quand je vois quelquefois celles que je laisse passer j'ai honte. Pourtant j'ai eu 10/10 en dictée toute ma scolarité. Le problème est de se relire, en étant dans la forme, plus que dans le fond ! Et comme tu le dis de vérifier les règles, la langue française n'est pas facile :) Belle journée

  • combien je m'émeus quand je lis des articles cousus de fautes impardonnables. Il est vrai que la langue française est bourrée de pièges mais c'est notre patrimoine. A nous de le perpétuer !

  • Ma réponse n'en est pas une. Pour échanger, il est nécessaire de se comprendre le plus facilement possible. Et apprendre et réapprendre l'orthographe est utile. Mais ces accords peuvent changer au fil du temps. La langue est vivante. je me souviens des courriers faits et refaits par chaque supérieur jusqu'au jour où le point central, le jour de l'événement fut complètement faux. Bises

  • J'ai été prof de Lettres certifiée; alors je ne dirais pas que ce n'est pas important! J'adore les règles du participe passé; il y a des tas de cas très particuliers; pour moi, c'est un jeu et une règle rationnelle,. J'ai connu des matheux qui jouent avec les chiffres et s'amusent à résoudre des problèmes complexes, il m'est arrivé de faire des exercices d'accords du participe passé avec gourmandise. Chacun sa passion!

  • PS je pense que Jo- Elle fait une faute: Les blés que j'ai vu semer, ….car les blés ne se sèment pas tout seuls….Exemple La chanteuse que j'ai vue chanter (elle fait l'action de chanter) mais Les pianos que j'ai entendu jouer...ne font pas l'action……..Maintenant, les médias sont terribles; les sous-titres parfois semés d'erreurs; le pire étant pour moi ce qui et ce qu'ils;...……..

  • Pas une faute; une erreur.
    Là est toute l'appréciation. Une faute est morale. Pas une erreur, normale quand on est en apprentissage. Ce que l'on est toute sa vie. Et heureusement.

  • C'est pour moi primordial ! C'est un respect que l'on doit aux autres, et notre langue est un si beau patrimoine, précieuse dans toutes les ressources de raffinement qu'elle permet.
    Bien écrire est un plaisir de choix.
    Je rougis quand je laisse passer une faute, et je pleure quand je lis celles des autres...

  • Bonjour,
    Je suis très pointilleuse sur l'orthographe tout en sachant que bien sûr, la langue évolue. Beaucoup pensent aujourd'hui que ce n'est pas trop grave de faire des fautes d'orthographe. Dans ma pratique professionnelle, j'ai des secrétaires qui rajoutent des fautes à des rapports que je leur donne à relire pour la mise en page. Cela m'énerve au plus haut point! :-))
    Je travaille dans le domaine de la réinsertion professionnelle et je sais que nombre d'employeurs ou de service RH accordent toujours beaucoup d'importance à l'orthographe dans les CV et les lettres de motivation. Il y a des gens qui sont recalés dans les procédures de sélection parce qu'il y a des fautes dans leur dossier de candidature. Certes, la langue évolue mais certaines pratiques et mentalités un peu moins, ce qui peut créer des problèmes au quotidien.
    Bonne journée

  • Oui, c'est important, même si nul n'est à l'abri d'une distraction. Dans ce cas précis, je pense que l'hésitation vient du cas de "fait" et "laissé" suivis d'un infinitif ; la nouvelle orthographe préconise de les considérer comme invariables.
    Je me relis toujours et j'ai constaté que je me corrige mieux sur papier qu'à l'écran.
    Comme toi, je pense que c'est très précieux d'avoir reçu un bon enseignement de l'orthographe et que ce n'est pas le cas de tout le monde. Mais je peste contre les fautes laissées dans des courriers ou sur des sites professionnels. Il y faut de la volonté aussi : prendre le temps de se relire, ouvrir le dictionnaire ou la grammaire, ou encore vérifier à l'aide des ressources en ligne.

  • La langue, c'est la richesse d'un pays ou d'un ensemble de pays, d 'une civilisation..... L'orthographe en fait partie, elle nous renvoie à ses racines (et aux nôtres), à la subtilité de la pensée. Quand on veut soumettre un peuple, on détruit sa langue (d'une façon ou d'une autre), en l’interdisant, en massacrant l'orthographe, donc la pensée...

  • Être soucieux ou soucieuse de bien écrire est de l'ordre d'une bonne hygiène pour communiquer avec l'autre et d'une fierté pour soi. Mais, mais...
    J'ai été ravie de lire Jo-Elle : "Par l'orthographe impeccable ne cherche-t-on pas à exclure certaines personnes ? Pour de "bonnes" raisons ? "
    L'empressement du crayon rouge pour rentrer en action me fait parfois sourire. Bien-sûr il faut donner à l'autre l'occasion de corriger son orthographe, encore faut-il veiller à la bienveillance de la démarche.

  • C'est très important de ne pas faire de fautes d'orthographe, j' ai laissé passer une ou deux fautes d'inattention et beaucoup de censeurs m'ont reprise très moqueusement, je les en ai remercié, mais cela m'a agacée prodigieusement.
    La règle dont vous parler j'étais en 7e cela remonte pas mal et l'institutrice m'avait fait copier cette règle 100 fois, il fallait que les parents signent, et quand mon père a vu cela il m'en a collé 100 de plus! Du coup cette règle est restée gravée dans ma mémoire!
    Belle journée

  • Tout le monde a bien répondu. J'aime la belle orthographe, parce que j'aime ma langue, mais je suis soucieuse de l'orthographe dans les quelques langues que j'ai apprises... ceci dit, je ne suis pas puriste comme certains... et il m'est arrivé (et c'est encore le cas pour certains blogs) d'apprécier des lettres de correspondants littéraires, mais qui étrangement, n'avaient pas une bonne orthographe.

    Ceci dit, c'est tout le temps à réétudier. J'ai toujours été plutôt bonne en orthographe, sans doute est-ce une chance... donc, j'étais assez dépitée quand je me plantais! Je ne suis pas infaillible et d' ailleurs j'ai des doutes avec ce p.passé suivi d'une infinitive...

    Un jour, un de mes dirlo m'a demandé de taper le rapport de stage de son fils (stage fait dans un vignoble). Je me suis bien amusée et le gars a eu une mention spéciale pour l'orthographe ;-)

    Ceci dit, la correction professionnelle est très ardue. Cela demande une attention soutenue et de préférence, à plusieurs.

  • J'essaye d'écrire sans faute mais cela m'arrive parfois aussi suis-je indulgente vis-à-vis de ceux qui en font ... l'essentiel étant d'oser s'exprimer ...
    Amitié

  • Je ne me relis jamais et m'aperçois, après coup, que je fais des fautes par étourderies !!

  • Je ne me relis jamais et m'aperçois, après coup, que je fais des fautes par étourderies !!

  • J'essaie d'éviter les fautes / erreurs mais suis moins au point que lors de mes études... Quand j'en vois, je ne corrige pas, histoire de ne pas vexer la personne (qui peut-être n'a pas eu l'occasion d'apprendre longtemps). Sauf s'il s'agit d'un document qui a intérêt à être sans faute, pour le bien de la personne.
    Mon actuelle cause de gros soupirs, car ça se trouve partout, libraires, romans, etc. c'est la confusion passé simple/imparfait et conditionnel/futur. Bataille que je sens perdue... ^_^

  • Coucou Marie,
    Ton billet est une superbe "mise en jambe" pour la semaine et j'ai trouvé grand plaisir à lire tous les commentaires : quelle richesse !
    Je suis stricte avec l'orthographe et la grammaire, mais je reconnais humblement faire des erreurs ces dernières années. Est-ce l'âge, le manque d'attention ? Pourtant, je lis beaucoup.
    En tout cas, merci beaucoup pour cette question du lundi, elle a inspiré beaucoup de lecteurs/lectrices de ton blog ;-)
    Gros bisous et bonne semaine à toi.

  • Nous en parlons avec mes sœurs ... et nous trouvons qu'en vieillissant, nous avons des doutes qui arrivent ... sommes obligées de prendre dictionnaire ou Bes...lle ... On a beau essayer de faire au mieux, de lire quand même beaucoup (je trouve que ça aide sans que l'on se rende compte), on arrive toujours à faire des fautes, qu'elles soient d'orthographe ou de grammaire ... d'où, comme tu le dis, il est très important de relire !
    Quel bonheur d'avoir une ancienne institutrice bienveillante auprès de soi ...
    Belle soirée.

  • Ohla ! Épineuse question ! Alors oui, je pense que l'orthographe est important, j'essaye au maximum de faire attention, mais j'ai conscience de mes lacunes... nombreuse !
    Avec le blog, j'avoue que je travail plus, et ce n'est pas un mal, mais je laisse passer des fautes, souvent ! Par étourderie la plupart du temps, et il n'est jamais trop tard pour les corriger, heureusement. Ce qui est sur c'est que si j'en trouve, je corrige. Mais après corriger les autres, c'est tout de même gênant, on ne connait pas le cursus de chacun, je trouve qu'il peut y avoir une forme de jugement que je ne souhaite pas appliquer aux autres. Surtout si ça reste compréhensible ! Par contre je lis, sur certains forums notamment, des fautes tellement aberrantes ! Ce n'est plus ni compréhensible ni rien du tout, ça ne sonne pas correctement non plus, ces gens là ne savent pas écrire, mais ne savent pas parler non plus, j'hallucine devant le côté phonétique en fait ! Qu'on ne fasse pas la différence entre le son "in", "an", "on", ou bien entre "é" et "è" (ce qui donne des "et, est, et autres joyeusetés mélangés, qui n'ont plus aucun sens!) ça me dépasse ! Sans compter les "se" "ce" "sa" "ça", etc.... on a de quoi se régaler :P
    Mais je pense surtout que l'orthographe, mais même le "bien parler" si je peux m'exprimer ainsi, se perd, de plus en plus, et probablement irrémédiablement, donc oui, je veux essayer de participer à sa survie, au moins pour le temps qui m'est imparti !
    Et puisque je suis de passage ici, je te propose la même chose que j'ai mis dans les commentaires de mon blog, mais sans certitude que toi y sois abonnée, donc voila la proposition : puisque les ocas du Pérou semblaient t'intéresser, souhaites tu que je t'en envoie ? Je suis actuellement en train de préparer des envois nombreux, donc je peux t'y ajouter si tu le souhaites ! Bises Marie, et belle fin de journée !

  • "lacunes nombreuses" et voila, je ne me suis pas relu,
    "joyeusetés mélangées" alala, je suis vraiment irrécupérable !

  • Je n'avais pas lu tout les commentaires, et je rebondit donc tardivement sur celui de Capucyne, qui dit que le langage fait partie de la richesse d'un peuple, et qu'on cherche à le détruire pour détruire le peuple. Je pense qu'au delà des problèmes actuels d'orthographes bâclés, à peu près partout, y compris sur les chaines d'infos (quand je vois un bandeau de une ou deux lignes avec des fautes, je me dis que ce n'est pas possible !), il faut aussi prendre garde à ce que l'on peut appeler la Novlangue, qui est de plus en plus présente, et cherche non pas à détruire des mots, mais bien des idées ! Et n'est ce pas encore plus grave ? Notre gouvernement d'en est fait le grand spécialiste, et méfiez vous, ce n'est que le début !!! Orwell avait tout prévu, s'en est effrayant !
    cette fois c'est bon, j'arrête mes "tartines", et j'espère ne pas y avoir fait de fautes ! Pardonnez moi si vous en trouvez malgré tout. Belle fin de journée à tous !

  • Bien souvent je me pose des questions sur les accords, c'est bien d'avoir une spécialiste convaincue sous la main ! Même si je ne suis pas la plus douée en matière de grammaire, à l'école ce n'était pas mon fort (mais les devoirs de français en revanche me plaisaient beaucoup) c'est affreux de voir dans un texte beaucoup de fautes !
    Bonne soirée

  • je fais des fautes et plus des fautes de grammaire que de vocabulaire, j'ai une bonne mémoire donc le vocabulaire ça va mais la grammes je manque de patience pour me relire et en plus je fais des fautes sur écran que je ne fais pas sur papier grrrrrrrr
    mais oui l'orthographe c'est important ne serait ce que pour le plaisir de celui qui lit et c'est une forme de gentillesse et de politesse

  • Cela me semble important de se relire, c'est si bien de ne pas faire de fautes d'orthographe, mais quelquefois, hop ! on se fait avoir par trop d'impatience.
    J'ai travaillé avec une jeune handicapée "sociale" qui ne supportait pas le langage SMS et qui voulait envoyer des messages sans la moindre faute. Beaucoup de gens riaient d'elle mais elle persistait, je l'ai toujours soutenue, j'appréciais cette "élégance". Douce journée à toi. brigitte

  • Je fais tout mon possible pour éviter les fautes. Adolescente j'ai été longtemps chez une orthophoniste pour de la dyslexie. Cela a été difficile.
    Lorsque je vois des textes truffés de fautes ou des jeunes (et même des moins jeunes) avec un langage SMS cela me fait mal.
    Sinon, que la langue française est ardue !

  • J'étais aussi professeur des écoles, chargée de formation et j'ai souvent été surprise, pour ne pas dire horrifiée par l'orthographe approximative d'étudiants pourtant déjà bardés de diplômes.
    J'ai eu souvent des discussions à ce sujet avec des collègues qui laissaient s'installer une orthographe non maîtrisée chez les enfants, privilégiant l'expression spontanée... on voit ce que cela peut donner.
    Il m'est souvent arrivé de faire des corrections d'ordre professionnel ou pour aider des personnes avec le Petit Robert à portée de main et la grammaire n'était jamais loin non plus.
    La langue française est ardue et je me dis que malgré les années, je ne ferai jamais le tour de toutes les connaissances. Pire, avec l'âge, je commence à douter.
    Mais je souhaiterais disparaître dans un trou de souris lorsque je m'aperçois de mes fautes, souvent d'étourderie et je peste contre le langage intuitif des sms à l'origine parfois d'un message opposé à ce que nous avons écrit sans faute.
    Comme élève, j'ai adoré apprendre la grammaire et appliquer les règles d'orthographe. Je souhaite ce plaisir à tous les élèves présents et à venir.
    Merci pour ce fil de discussion où le dialogue s'avère d'une grande qualité.

  • Merci à vous pour ce long commentaire, enrichissant tout autant que les précédents !
    Je pense également que l'approximation ne permet pas une réflexion fine.

Écrire un commentaire

Optionnel