Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Préfaces, postfaces, introductions, notes…


Alors qu’on est plongé, ça y est, dans Le comte de Monte-Cristo, on décide cette fois-ci de ne pas négliger les notes. On reprend depuis le début et on s’en va lire celle de la page 7 : « On sait que comte Bertrand (1773-1844) suivit Napoléon à l’île d’Elbe, puis à Sainte-Hélène. Il était grand maréchal du palais depuis la mort de Duroc (1813). » Ah bon… « On sait que… », non, on ne savait pas. On ne savait pas non plus que Duroc avait été grand maréchal du palais jusqu’en 1813…. C’est bien riche d’érudition, tout ça… D’ailleurs, on n’a pas lu la préface ! On repart en arrière encore une fois (peu importe, on ne perd jamais son temps avec Dumas). Elle est longue de … XXVIII pages (28 pages, c’est ça ?) mais à la phrase « Il a pris l’Histoire pour masque de sa subjectivité et de vie contemporaine », on s’arme de courage pour poursuivre mais on s’en va butter sur « Tantôt il oppose à la prose du monde louis-philippard (le nôtre) les héros des temps révolus, tantôt un tout-puissant redresseur de torts, où il se reconnaît lui-même ».
On s’en va retrouver Edmond, vite fait, bien fait.

D’où la question du lundi : Lisez-vous les préfaces, les postfaces, les introductions, les notes, etc ?

Commentaires

  • Oh là, là, bonne question. Je lis rarement les introductions, parfois (très parfois!) après lecture du livre/roman, mais elles sont si souvent pompeuses, flatteuses, trop techniques....tu en donnes de bons exemples!!!
    Par contre, si les préfaces/postfaces sont écrites par l'auteur lui- même, souvent.

  • La seule que j ai trouvé intéressante ce sont LES PREFACES écrites par George Sans elle même à chaque nouvelle édition de son premier roman INDIANA... il faut voir, ou plutôt lire, comme cette femme n était pas dupe des "critiques", hommes et leurs écrits, et comment elle argumente pour chaque piqué lancée. Er ceci sur plusieurs dizaines d années. ... en tant que femme j ai beaucoup apprécié.
    Je lis parfois les préfaces mais toujours à posteriori... par contre les post faces, conclusions, épilogue j aime.
    Bonne semaine Marie
    Et les autres....

  • Oui, Marie, je lis tout mais en diagonale si les notes sont
    fastidieuses !
    Préface et postface sont lues avec application et,
    si ces ajouts deviennent trop pesants ... j'abandonne
    pour un ouvrage plus léger !

    Je vous souhaite une riche semaine, chère amie du Sud !

  • Je lis tout en effet !!!!!!!!!
    Belle journée Marie, bisous, gros câlins à tes Félins ;)

  • moi aussi, je lis tout pour parfaire mon opinion et parfois découvrir des pépites supplémentaires

  • Tout cet appareil critique s'adresse surtout à des spécialistes , à des étudiants et des chercheurs en histoire littéraire . Il a son utilité . Pour moi, lecteur lambda , je parcours surtout la préface , parfois après avoir lu l'ouvrage ! Pour les notes en fin de page , c'est selon ... Lire " les Mémoires d'Outre Tombe " , ou " La Divine Comédie", nécessite parfois quelque éclaircissement . Mais en général , j'opte pour la diagonale !

  • La réponse, cela dépend. Parfois, les préfaces sont longues et fastidieuses. Les notes sont sûrement toujours intéressantes, cela dépend aussi du livre... dans le roman, on a parfois envie d'avancer. Dans un livre d'histoire, c'est différent. L'appareil critique est inséparable du corps de la publication. Des notes sont sûrement intéressantes dans le cas d'Alexandre Dumas. La société sous Louis Philippe me passionne. La France était tout à fait divisée entre les légitimistes, qui considéraient Louis Philippe comme un usurpateur et à la limite presque un regicide... enfin, fils de... les Orleanistes bourgeois (au sens littéral du terme), les bonapartistes et les républicains... le plus drôle est que c'est encore palpable... dans des groupes sur l'histoire. Quand le château de Versailles a fait une grande exposition sur Louis Philippe, les lecteurs (de la page sur le château...) se moquaient encore de Louis Philippe. Bref...
    Beaucoup de livres mériteraient des notes... rien que deux exemples, Elisabeth Barbier et Jeanne Galzy. Passionnant...
    Dans le genre, Marguerite Yourcenar a tout prévu, tout organisé... le soin (la manie) qu'elle prenait à tout contrôler laisse peu de choix aux interprétations fantaisistes...
    Bref, c'est un sujet passionnant.
    Allez vous regarder le téléfilm avec Depardieu dans la foulée? Il est sur YouTube, je crois. Je l'avais regardé avec mon fils et j'ai adoré... même s'ils ont un peu adouci la fin ;-)
    Bonne semaine Marie :-)

  • Rien qu'a lire le terme "le monde louis philippard..." je me dis que ce n'est pas pro Louis Philippe. Peut être que les "mauvais" ennemis d'Edmond Dantès sont les caricatures de la grande bourgeoisie financière sous Louis Philippe, ce qui a mon sens, n'atteint pas le degré d' amour de l'or du Second Empire... donc, je trouve qu'entre l'ancien régime et ses injustices criantes, le premier empire et le Second, sans parler de la Restauration... ce n'était pas si mal que cela.
    Enfin, jusqu'à la République qui, finalement, aurait dû réconcilier tout le monde...

  • Je lis toujours les préfaces quand il y en a c'est très instructif.
    Belle journée

  • Tout dépend du livre... mais j'ai découvert que certaines préfaces étaient à lire, absolument. :)
    Je lis rarement les notes en cours de lecture, sauf lorsqu'il s'agit de livres prescrits à l'école. :)
    Passe une douce journée.

  • Quasi jamais avant de lire le texte, mais souvent après, pour approfondir, à condition que la lecture m'ait vraiment intéressée. Je vais lire certaines notes au fur et à mesure, je les parcours volontiers par la suite pour y lire les plus longues. En règle générale, je privilégie toujours le texte. Bonne semaine, Marie.

  • C'est ce moquer des gens de faire des phrases pareilles, ceux qui écrivent comme ça sont incapables de se mettre à la portée du lecteur et parfois on peut se demander s'ils savent ce qu'ils écrivent. ça s'appelle du "maniérisme".

  • Cela dépend… Certaines préfaces sont si fastidieuses et si hermétiques qu'elles vous donnent envie de refermer le livre avant d'en avoir lu une seule ligne. J'aime bien les lire souvent...après ! Ce que je déteste en revanche, c'est la prolifération des mentions explicatives en bas de page qui parfois sont plus longues que le texte lui-même.

  • Pour tout dire, je viens d'abandonner les 48 premières pages de la préface des carnets de Krishnamurti et de fait, le livre tout entier, c'est incompréhensible, abscons et verbeux. On ne m'y reprendra plus !

  • préfaces et postfaces après avoir lu le livre pour me faire une idée un peu personnelle parfois d'ailleurs cela a entrainé une relecture ! les notes cela dépend de leur nombre et de leur pertinence, dans certains livres elles n'apportent que peu de chose mais parfois aussi elles éclairent totalement un passage, le choix de l'auteur ou un personnage

  • En toute honnêteté les pré et postfaces, je ne les lis que lorsque j'ai terminé totalement ma lecture et j'ai toujours fait ainsi. Par contre je lis les notes si je ne comprends pas une explication... Parfois la préface ne nous donne pas envie de poursuivre notre découverte de l'auteur et c'est bien dommage.

  • toujours, et les préfaces et les notes en bas de page par contre toutes celles qui sont référencées en bout de livre passent à la trappe ....elles rendent trop lourde la lecture ...
    amitié .

  • Cette question n'est pas pour moi. Je ne lis plus depuis longtemps......Comme un blocage sans doute !

  • Les préfaces, souvent je les lis après la lecture du livre. Les postfaces presque toujours.
    Quoique si je les trouve un peu pompeuse, surtout celles faites après la mort de l'écrivain, je ne vais pas jusqu'au bout.
    Bises

  • Les préfaces sont souvent ennuyeuses donc j'en lis rarement par contre celles de Georges Sand sont au top. Je viens de relire "la Mare au Diable" et ce fut un bonheur :)

  • Ah ces préfaces plus compliquées que les livres eux-mêmes... Les préfaces qui racontent le contenu du roman in extenso... ^_^
    Mais je lis tout, quand même, en général

Écrire un commentaire

Optionnel