Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson du mercredi 25 novembre 2020.


Lire Le dernier inventeur d’Héloïse Guay de Bellissen, une histoire tendre et pleine de fraîcheur autour de Simon Coencas, un des inventeurs de Lascaux ; un livre qui rappelle l’importance de conserver son regard d’enfant pour rester fort quoi qu’il arrive. Ensuite, regarder ces peintures prodigieuses, éternelles.
Ranger la bibliothèque.
Faire du courrier et aller le poster en marchant le long de la mer.
En allant au marché, croiser une dame qui s’arrête, dit bonjour et se met à parler des espaces verts tout autour qu’elle trouve si jolis ; alors on s’arrête aussi et on parle aussi. Après un moment de papotage sur les dits espaces verts, le temps, les bienfaits de la promenade, on se souhaite une bonne journée et chacune poursuit son chemin.
Au dit marché, trouver de jolies bottes de petites blettes. Elles seront délicieuses en tarte.

Commentaires

  • Aller au marché, c'est une bonne idée aussi... il y a un petit marché le mercredi à 30 min à pied de chez moi. J'irai peut-être.

  • J ai toujours apprécié ce mot d inventeur pour celui qui trouvait un trésor... belle invention !

  • Une bien belle moisson !
    Douce journée, bisous, gros câlins à tes félins

  • N'être que positive et élever sa journée vers le haut et accompagner !
    C'est beau, c'est bien. Mais faut pouvoir !
    Merci Marie pour cet immense partage qui donne espoir.

  • Tu m'avais fait découvrir le premier roman d’Héloïse Guay de Bellissen, je lirai certainement celui-ci aussi. C'est formidable qu'elle ait rencontré cet homme.
    Rencontrer en promenade quelqu'un avec qui échanger quelques mots, c'est encore plus agréable en cette période. Bonne journée, Marie.

  • Exact, inventeur est un mot formidable, qui me fait imaginer!

  • Quelle merveille! Se balader en longeant la mer !
    Jolie moisson
    Belle journée

  • tu en fais ton marché, j'en ai fait mon menu ... et c'était délicieux de pouvoir ici à la mer, me nourrir des bienfaits de mon jardin !
    amitié .

  • Je n'arrive pas à ma rappeler où j'ai déjà rencontré ou vu cette dame Héloîse, à la Grande Librairie peut-être...découvreur-inventeur, un sujet qui retient l'attention.
    Sur notre terrain il y a en ce moment quantité de bettes sauvages, délicieuses quoique un peu plus coriaces que les cultivées. J'en fais souvent des croquettes.

  • Très jolie moisson et le bonheur de pouvoir marcher au bord de la mer.
    Bel après-midi.

  • Si cette fichue maladie a un peu fait changer certaines choses en bien, ce serait cela: les regards, les sourires (même masqués ils se devinent), et les "bonjour!" chaleureux de ces inconnus que l'on croise sur le chemin du marché ou de la poste. Comme un signe de reconnaissance dans cette même galère... Car avant , combien de fois ai-je lancé ces sourires, ces bonjours, sans rien recevoir en retour ou si rarement... Quand ce n'était pas un air suspicieux!
    Gardons cette ouverture aux autres... cela ne coute rien et peut faire plaisir...
    Bonne soirée
    Bisous de Lyon

  • Merci Marie, de répertorier si fidèlement les menus évènements de la journée. Nous pouvons toutes nous y retrouver.
    C'est rendre hommage au quotidien simple de nos existences. Et bienfaisant de mettre en lumière "les petites choses" en leur redonnant leur vrai sens de petits bonheurs.
    Belle continuation !

Écrire un commentaire

Optionnel