Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Le soleil des fleurs.


Le mois de juin se termine et ici, dans ce Sud merveilleux, les fleurs sont partout. Dans les jardins, dans les villes, dans la colline et sur les étals somptueux des fleuristes. Partout des roses, des agapanthes, des genêts, des coquelicots, des ipomées, des plumbagos, des bougainvillées, des soleils…
Justement, en parlant de soleils, on voit parfois des bouquets de fleurs dont on sait qu’ils sont nés sous d’autres soleils, ou plutôt sans soleil, et très loin…
On entend dire, à propos des légumes et des fruits, qu’il est préférable de les consommer local et de saison. Mais le dit-on assez pour les fleurs dont la quasi-totalité de celles achetées en France sont importées ?

D’où la question du lundi : Si vous achetez des fleurs, les achetez-vous sinon local du moins de saison ?

Commentaires

  • Tu as raison de poser cette question du local. Il y a peu, me posant la question de la provenance des fleurs chez les fleuristes, voici l'article que j'avais lu:
    https://multinationales.org/Mais-d-ou-viennent-donc-nos-fleurs

    Bonne journée Marie.

  • Je viens de lire cet article. C'est consternant. J'en avais lu d'autres, similaires, et j'ai vu l'autre jour un reportage sur le même sujet. Notre monde est fou.

  • En fait je dois l'avouer, je n'achète pas de bouquets sauf pour offrir et souvent je vais dans une roseraie qui est au sud du Luberon...mais lorsque j'achète des cactées par exemple, même si elles ont été bouturées dans une jardinerie qui se trouve dans le village à côté, à l'origine elles viennent forcément d'ailleurs, d'où l'impossibilité de répondre non à ta question la plupart de nos plantes d'appartement ou des jardins ne proviennent pas d'une flore locale...sauf le thym, le romarin, la menthe, la lavande :):) Bon lundi

  • Je pense qu'effectivement acheter totalement local est impossible, que ce soit pour les fleurs ou les aliments. Par exemple, nous buvons du café qui vient de loin, ou nous mangeons des bananes qui viennent de tout aussi loin. Il me semble qu'il faut seulement être vigilant, ne pas aller dans trop d'excès.

  • Il faudrait privilégier les circuits courts, malheureusement on veut des roses même en hiver!!
    Très belle journée

  • Comme je le suggérais dans le commentaire précédent, on ne peut pas être totalement "local" mais simplement être plus vigilant. Et il y a des producteurs de roses en France et en Europe. Les roses que nous achetons en France viennent pour la plupart du Kenya ou d'Ethiopie ; c'est quand même loin...

  • À la saison où l'on vend des tulipes, j'achète parfois des tulipes. Et des jacinthes en janvier. Des pivoines en juin... j'ai eu une belle sœur fleuriste, c'était une artiste. Il est quasiment impossible ou difficile d'acheter local à Bruxelles... on a plus de chances d'acheter africain, halal ou bio, tout de même...

  • C'est difficile, oui. Mais sans aller jusqu'à l'excès en se privant de fleurs, on peut être un peu plus attentif. Non seulement certaines roses viennent de loin mais leurs conditions de culture sont épouvantables et pour les ouvrières et pour la planète.

  • Mais faute d'acheter local, je réfléchis tout de même a la possibilité de diminuer le plastique... enfin ça ne joue pas pour les fleurs :-)

  • Depuis très longtemps, je n'achète plus de fleurs fraîches .
    Seuls les bouquets du jardin garnissent ma maison
    ou celles que je visite.
    Les roses, iris, hortensias, camélias, agapanthes,
    bordés de feuillages les plus divers sont comme des sourires
    offerts à l'amitié !

    Et des roses sans parfum sont-elles encore des roses ?

    Beau lundi, chère Marie, vos réflexions sont aussi les nôtres !

  • Je partage votre avis : les roses, c'est aussi le parfum ! Et puis il y a des producteurs de roses en France alors que celles qui sont proposées viennent de si loin... Parfois des milliers de kilomètres.

  • Oui, c'est dramatique quand on sait en plus que Hyères est en principe la ville de production de fleurs !!!
    J'achète rarement des fleurs. Parfois je vais les cueillir dans les prés.

  • Le Var est le premier département producteur de fleurs en France. C'est plus facile, donc, quand on habite tout près ! J'achète peu de fleurs, moi non plus.

  • Je n'achète pas de fleurs, je préfère celles que je vois dans mon jardin. Merci d'attirer notre attention sur le sujet.

  • Merci ! Je remarque qu'on parle beaucoup du local pour les fruits et légumes, mais jamais pour les fleurs, ni pour les vêtements ou les chaussures ou les meubles... Là aussi, il y a à s'informer et à réfléchir.

  • Les bouquets de fleurs fraiches qui ornent l'intérieur de ma maison sont ceux que l'on m'offre... j'ai la chance d'avoir un jardin qui au fil des saisons m'offre la décoration extérieure, la vie est belle. Ton questionnement est intéressant, je m'en souviendrai. Lumineuse journée au pays des joyeuses cigales. brigitte

  • Les questionnements sont permanents chez moi.... J'achète peu de fleurs moi non plus. Parfois sur le marché du Cours Lafayette, ou chez la fleuriste de Mar Vivo qui propose une production locale.

  • Durant tout le printemps, le magasin bio où j'achète du pain a proposé des tulipes bio (hollandaises), c'est la première fois que je voyais cette appellation pour des fleurs. Puis des pivoines. J'aime acheter des fleurs de saison, oui, et parfois d'autres qui ne poussent pas dans nos contrées.

  • Je ne savais pas non plus qu'il pouvait y avoir des fleurs "bio". Les tulipes de Hollande, ce n'est pas si loin de chez toi. Peut-on considérer que c'est "local", presque... Mais je crois savoir que les bulbes viennent de France...

  • J'ai le grand privilège d'avoir un jardin, et donc, mes bouquets sont de saison. Il m'arrive très rarement d'acheter des fleurs, pour offrir en générale j'opte pour des petits cadeaux personnels.
    Bonne semaine Bonheur du Jour

  • Comme dans tous domaines, il faut éviter l'excès et savoir se faire plaisir de temps en temps. Mais être lucide sur la provenance des fleurs (ou des légumes ou des chaussures ou des vêtements ou des meubles) est important aussi.

  • J'achète rarement des fleurs, plutôt des plantes fleuries. Notre dernier bouquet de fleurs fut envoyé pour la fille d'amis, décédée en mai, et là nous n'avons pas regardé , juste voulu témoigné de notre souvenir pour une jolie jeune femme disparue si tôt. Bises

  • Bien sûr, on ne doit pas être dans l'excès et surtout pas dans l'extrémisme. Etre informé, c'est déjà bien.

  • Avant même de lire votre question du lundi, j'avais répertorié pour un prochain billet toutes les fleurs qui m'entourent ici, dans ce sud béni des Dieux... Et ce sont bien les mêmes !
    A Paris, nous n'avons pas d'autre choix que de les acheter ! Comme Pivoine, j'essaie de suivre les saisons, en m'approvisionnant chez un fleuriste du 6e qui donne la traçabilité de ses bouquets, récoltés en Ile de France et en Provence.
    Pour le mimosa, le lilas, le muguet, les roses, les tulipes et les iris, je vais dans le jardin de ma mère, en sud Bretagne.

  • Alors, j'attends avec hâte votre prochain billet ! Avez-vous vu de beaux cannas ? Il y en a plein aussi en ce moment. Vous avez raison, la traçabilité pour les fleurs est aussi importante que celle pour les aliments ou les vêtements. Si chacun y met du sien, on finira peut-être par remettre ce monde dans un sens plus logique.

  • Je n'achète pas de fleurs pour moi , j'aime les admirer dans mon jardin et qu'elles y vivent leur vie . Il m'arrive d'en acheter pour offrir , j'essaie de faire de saison. .

  • C'est la preuve d'être déjà informée et lucide. Un premier grand pas !

  • J'achète peu de fleurs (sinon pour les amies) car je fais des bouquets de saison, du jardin quand je peux et surtout les fleurs des champs.....
    Je sais qu'elles sont importées....

  • Importées de très loin... Cultivées de façon épouvantable et pour les ouvrières (surtout des femmes) et pour la planète (consommation d'eau faramineuse).

  • j'achète peu de fleurs, me contentant de celles que m'offre la nature ... mais il m'arrive d'en offrir et alors je me laisse guider par la beauté du bouquet ...
    amitié .

  • Et c'est bien, aussi, de se laisser porter par la beauté ! Eviter l'extrémisme, surtout. Mais être lucide et informé, c'est important.

  • Je n'achète plus de fleurs sauf si j'ai la certitude qu'elles viennent de France

  • Bravo pour cette démarche !

  • N'ayant plus de jardin, j'achète des fleurs assez souvent, mais je ne sais si elles sont locales.
    Pour les fruits et les légumes j'achète toujours selon la saison, des fraises venues du bout du monde pour Noël, ne me tentent absolument pas !
    Belle journée

  • Plus de 80 % des fleurs achetées en France sont importées. Les roses viennent pour la plupart d'Afrique et voyagent jusqu'à trois jours. Je crois qu'on n'en parle pas assez. Mais c'est vraiment que parfois je vois des bouquets adorables de petites roses jaunes, et c'est difficile de ne pas craquer.

  • J'offre celles du jardin, donc locales (et bio ^_^) et de saison, et puis j'achète les chrysanthèmes...

  • Bravo ! Pour les chrysanthèmes, alors je vais voir ce qu'il en est de leur production.... Est-ce pareil que pour les roses ?

  • C'est une bonne question Marie! Je réalise qu'à cette époque de l'année, je cueille mes propres fleurs sinon des fleurs sauvages. Par contre lorsque la saison des fleurs est terminée, j'achète quelquefois des fleurs venues d'ailleurs. Il faut dire que nos hivers sont rigoureux. Bon lundi :)

  • Je comprends que chez toi, en plein hiver si rigoureux, les fleurs ne poussent pas facilement ! Il ne faut pas être extrémiste et se priver de tout. Simplement être informé tout d'abord pour agir en conséquence. Toujours faire du mieux qu'on peut.

  • Ma fleuriste n a que des fleurs du Var et même des roses superbes qui savent très bien se tenir.
    Fleurs fraîches et donc de saison avec de belles présentation.
    Nous avons la chance d habiter une magnifique région du Sud qui peut nous offrir des fleurs variées et non voyageuses.

  • Le Var.... Ses fleurs sont belles et donc locales. Donc, il faut en profiter !

  • j'achète peu de fleurs coupées car j'ai un jardin, mais c'est une bonne question.
    Bonne soirée

  • Merci. Je trouve qu'on évoque beaucoup la traçabilité et le local pour les fruits et légumes mais pas pour le reste (meubles, vêtements, chaussures...).

  • Bonjour Bonheur du jour, à Paris, les fleurs locales, bof. Mais des fleurs de saison, cela m'arrive de temps en temps. Bonne fin d'après-midi.

Écrire un commentaire

Optionnel