Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pistes pour le mois de septembre.

Ne pas se décourager.
Cela fait longtemps qu’on voulait parler de cela ici. En effet, combien sommes-nous guettés par le découragement qui peut advenir d’un instant à l’autre ? Ne le laissons pas gagner et dès l’instant où nous l’avons reconnu, où nous en avons été la proie, chassons-le. Il est advenu parce qu’on a baissé la garde et qu’on a cessé de continuer à faire ces tout petits pas vers soi-même. Il ne faut pas croire qu’admirer un ciel étoilé le matin au moment où on ouvre les volets, qu’écouter les sonates de Beethoven, qu’observer les pétales mouchetés des belle-de-nuit, envoyer çà et là des coussinets de lavande ne sont que des pis-aller face à l’adversité du monde. Non. C’est dire oui, dire non, dire « je ». Cela, et d’autres choses encore, minuscules, petites, moyennes, grandes, énormes, signifie aussi qu’il n’est pas envisageable de laisser qui que ce soit décider à votre place en tenant en permanence un langage négatif genre « ce n’est pas possible, tu n’y arriveras jamais », ou dépréciatif genre « c’est ridicule, à ton âge » ou « ça ne sert à rien » ou encore culpabilisant genre « mais pour qui te prends-tu ? ».
On se prend pour soi-même, en fait.
En septembre, semons les oui et les non de notre vie courageuse.


Commentaires

  • et
    oui !

  • transmis vos mots ont beaucoup plu et je pense aussi une commande de livre avec la vielle dame bientôt (dont j'avais parlé) d'un de mes correspondants
    bon mercredi ☼

  • Excellent programme! A relire lors des périodes de découragement…..

  • Merci. C'est toujours pratique d'avoir des petits textes sous la main pour diverses occasions, ou des citations.

  • MERCI Marie......vos mots sont un baume.....ne pas se décourager, ne pas se diviser, s'entraider, se soutenir, s'aimer.....

  • C'est moi qui vous remercie. Je suis touchée que vous considériez mes paroles comme un baume. C'est un compliment magnifique.

  • Alors, c'est tant mieux. Je suis contente de pouvoir être là quand il faut.

  • Ah! ces petites phrases... Combien de fois les ai-je entendues et les entends-je encore? Et souvent de gens qui me sont proches. Mais parfois j'entends aussi "Tu as du courage, c'est bien, a ton âge j'espère que je pourrai en faire autant". ça fait du bien d'entendre ça.

  • Mais bien sûr, et heureusement !

  • Merci vous êtes mon petit bonheur du jour à moi et aussi à tant d'autres !

  • C'est moi qui vous remercie. Je vais continuer, alors !

  • Merci. C'est toujours bien de prendre le temps de méditer, surtout dans notre monde où ce qui est mis en valeur est d'être toujours en mouvement.

  • il est des moments où quand même, on est complètement dépassé ... quand le tunnel est trop noir, trop long ...
    et pourtant il faut continuer
    amitié .

  • Courage, Marie Claude::-)

  • Etre dépassé n'est pas forcément être découragé. Je sais ce qu'il en est pour toi et je te redis toute mon amitié.

  • oh comme ce billet me fait du bien, comme toujours les ennuis arrivent en escadrilles comme disait les Tontons flingueurs et ces jours j'ai accumulé, problème technique du blog, problème de plomberie pas drôle du tout, problème d'envahissement d'insectes en pleine ville !! pas des piqueurs heureusement
    je ferai bien de lire et relire votre billet et de dire non, je ...peux faire face à tout ça
    merci à vous Marie

  • Une pensée pour vous, Dominique, la tempête d'été
    commence-t-elle à s'éloigner ?
    Vos ennuis en cascade nous touchent et nous privent
    de vos conseils si éclairés ...

    A bientôt !

  • Oui, il faut parfois relativiser mais surtout, je crois qu'il faut tenir sur le chemin qu'on s'est choisi et ne pas laisser qui que ce soit choisir à votre place.

  • Avoir le courage de dire non aux phrases négatives et dépréciatives pour réussir à être soi, c'est un programme énergisant et constructeur, bravo de le formuler ainsi, même si quelquefois les corbeaux noirs du jugement nous incitent à baisser la garde et à subir les influences néfastes...; belle journée à toi.

  • On vit dans une telle pression du "qu'en dira-t-on" et du politiquement correct. Etre soi-même demande de l'énergie, c'est vrai. Et du courage. Tu en as, je le sais.

  • Je vous en prie. Heureuse de pouvoir être là au moment opportun.

  • Merci Bonheur du jour pour ce beau billet et je suis tout à fait d'accord avec vous.
    Restons soi-même. Merci pour ces sages conseils.
    Bon début de septembre avec mes amitiés ♥

  • C'est moi qui vous remercie. Je suis ravie de vous revoir ici régulièrement.

  • En effet, si le moindre petit nuage qui passe au dessus de nos têtes nous déprime , nous aurons tôt fait de nous écrouler sous l'orage. En revanche si autour du même petit nuage, nous savons voir le petit coin de ciel bleu, il éclairera tout le restant de la journée. Merci Marie d'être venue marcher sur mes pas en Provence.

  • Je suis aidée aussi par ces ciels bleus de la Provence !

  • oh oui, grand merci ! C'est souvent quand on ne voit pas fin , heureuse ou non, d'une période difficile comme nous en connaissons tous parfois, qu'on se décourage, et oui dans ces moments -là, un vide nous envahit. Pourtant, tu as raison, au fond de nous il y a tant de forces portées, par la lumière du matin, l'odeur du café ou même les chats aigus des coqs trop matinaux, les amitiés et tant et tant... Gracias María.

  • C'est vrai que c'est bien souvent dans ces matins soit calmes soit lumineux soit silencieux que je trouve de l'énergie pour la journée.

  • Merci, chère Marie, pour ces encouragements !
    Une personne m'a dit : "pourquoi encore se lancer dans un tel projet ?" ..... Il était question de mon casier d'imprimeur. Ce mot "encore" m'a dérangée... avant quoi ? avant la mort ?
    Je t'embrasse très fort et te souhaite de voir et entendre de belles choses chaque jour.

  • Ah ! ce mot "encore"... Comme il révèle aussi de la jalouse face à la vitalité qu'on peut déployer en dépit de tout....

  • Bravo Marie, et merci pour tes encouragements.
    Oui, on sent toujours en septembre de toutes façons (ou du moins "je sens toujours") un nouvel élan qui pousse vers la reprise d'activités qui subitement paraissent légères et attirantes. L'air est plus vif, plus clair, il rend l'énergie perdue sous des ciels orageux et chargés. Oui, comme disait Paul Valéry : "Le vent se lève ! Il faut tenter de vivre !" Mais si le vent est effectivement bien présent en ce moment, je n'ai plus besoin d'être poussée pour repartir du bon pied. Bon courage à toi aussi, qui peut-être vas pouvoir de nouveau marcher sur les collines de l'Estérel ?

  • Merci ! Quant à pouvoir repartir marcher dans les collines, il faut attendre encore un peu que le mois de septembre soit plus avancé.

  • Bonjour Marie,

    Un billet empli de positif..... Qui remonte le moral, qui fait du bien,...
    Que septembre soit un mois qui permette à chacun, chacune d'oser s'affirmer, suivre son chemin en toute sérénité, sans se laisser influencer par les esprits chagrins....... Et que cela continue les mois suivants....
    Bonne soirée

  • Voilà, c'est bien cela qu'il faut faire : éviter les esprits chagrins !

  • Que du positif .... oui essayons de ne pas se décourager malgré tout ce qui peut nous arriver (en 10 mois j'ai ma dose aussi). Septembre est souvent un mois de bonne résolution, au moins essayons de sortir de notre torpeur et ... soyons zen et serein !!!
    violine

  • Je le crois, oui, qu'il faut rester positif dans ce monde de Cassandre. Il est vrai que les choses ne sont pas toujours faciles mais ce n'est pas une raison pour laisser tomber.

  • Septembre est le mois que je préfère, il fait encore bon, on a l'impression que le temps s'arrête, profitons de sa douceur pour "nous" rester fidèles.

  • C'est tellement important, cela, d'être fidèle à soi-même. On est ainsi fidèle à la vie, à ceux qui nous aiment aussi.

  • Alors c'est tant mieux. Une lettre partira pour toi aujourd'hui.

  • Il y a des moments cruels dans la vie où c'est bien difficile quand même.

  • Ce n'est jamais facile, jamais. Cela ne le sera jamais, en fait. Mais je crois, au plus profond de moi, que la vie - bien que je ne sache pas toujours quelle forme elle pourra prendre - gagne toujours.

  • Bonjour. L'été n'a pas été de tout repos et voilà que le mois de septembre arrive déjà. Rester soi-même et garder confiance, coûte que coûte. Un programme qui n'est pas facile à tenir et pourtant ô combien sain pour son mental. Bises alpines.

  • L'important c'est cela, arriver à rester soi-même et ne pas dévier de son chemin. Bises provençales.

  • encore merci je crois que je vais faire suivre cet article( ce weekend ) )à plusieurs contacts /amis /famille
    bonne journée

  • Vous savez de quoi je parle !

  • Merci ! Heureuse que ce texte vous plaise.

  • Bonjour Marie
    j'aimerais mettre votre texte sur mon blog "petites médits" (mais je comprendrai que vous n'y teniez pas)

    C'est un blog que j'ai fait pour moi, en fait, pour me rappeler des choses inspirantes :-)
    http://ptitesmedits.canalblog.com/

    et sur votre espace, j'en lis souvent :-)

    Belle journée à vous, Marie

  • Votre force, chère Marie, c'est de décider de parler,
    de réaliser aussi bien sûr, mais vos paroles sont toujours
    si "pures"...
    Qu'importe le quand dira-t-on, oser s'exprimer est
    un atout majeur dans la vie !

    Ne changez pas, ne vous découragez pas,
    vos "bonheurs du jour" comptent pour nous !

  • Comme je suis touchée par votre commentaire ! Merci.

  • Je vous ai répondu en privé.

  • Un magnifique billet que je vais m'empresser de recopier dans mon petit carnet du jour, si vous permettez.
    Merci.;;

Écrire un commentaire

Optionnel