Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson du 8 octobre 2021.


Se rendre compte qu’on n’est plus du tout affecté par cet entre-soi dans lequel certaines personnes vivent avec délectation au point de décider qui peut être coopté pour rejoindre leur cour. Leur enfermement les maintient dans des certitudes stériles. Or, être soi, c’est d’abord être libre.

Faire la première soupe de légumes de l’automne : pommes de terre, potimarron, oignons. La teinte rousse de la soupe dans l’assiette est un hommage à ce bel automne.

Offrir à quelqu’un une pierre d’argent qui est bien pratique pour nettoyer.

Commentaires

  • Être libre !
    Comme votre exclamation me plaît !
    Les enfermements « villageois » m’ont toujours été étrangers
    ayant entendu mes grands-parents en dénoncer les errements
    lors d’événements graves : garder ses distances avec
    les tyranneaux ….la vie est trop courte et trop passionnante
    pour s’encombrer de leurs palabres !

    Hier, une amie est venue déposer un carton empli de grappes
    de tomates bios, d’un potiron éclatant et….
    d’un pot à confiture débordant de basilic :
    voilà ce que j’appellerais le parfum de la véritable amitié !

    La « pierre d’argent » me laisse rêveuse,
    j’en ignore tous les usages…et même son existence !

    Votre moisson est une belle entrée dans l’automne, Marie !

  • J'aime beaucoup le commentaire du chêne vert!
    Et la recette du potage, j'attends une citrouille ou autre pour m'y lancer. Perso, quand je n'ai pas grand chose sous la main, j'ajoute pois cassés ou lentilles dans le potage qui bout, et hop, ça veloute! En fait je ne sais jamais ce que vont donner mes potages...

  • Je déteste les "entre soi"; j'aime élargir les horizons, voir autre chose que le petit cercle...........En fait, je déteste qu'on m'enferme et qu'on me réduise!
    Je ne comprends pas les femmes qui acceptent d'être voilées; j'en ai vu en Inde, c'est une prison. Vraiment. Ressentie de la pire manière par les femmes que par les hommes!

  • Une bonne soupe qui réchauffe à l'approche de l'hiver.
    "Vieillir c'est aborder les choses, les évènements avec abnégation et courage"
    Bonne journée Bonheur du Jour.
    Venir lire vos billets fait partie de mes petits plaisirs au quotidien !

  • dans toutes mes soupes, en toutes saisons, il y a des lustres que j'utilise courgettes ou potirons pour les lier en place ses patates ... quels que soient les légumes qui les accompagnent au gré des récoltes du jardin ...
    amitié .

  • chacun trouve sa liberté comme il l'entend. avoir un blog c'est aussi avoir une cour... sourire..

  • ah oui, merveilleuse pierre d'argent, économique, écologique, polissante et abrasive, Je ne compte plus les fois où elle sauvé un carrelage, une casserole, rattrapé les sièges en mélanine blanche... Oui, trois fois oui, à la pierre d'argent !

  • s'il y a "entre soi" et comité d'admission, ça fait déjà deux bonnes raisons de ne pas vouloir en être ;-)

  • Entièrement d'accord sur la pierre d'argent ; lorsqu'on l'a utilisée une fois, on ne s'en passe plus. Je pense que je n'en connais d'ailleurs pas forcément tous les usages tellement ils sont nombreux. Je ne peux plus manger de potimarron, mais que j'aime les voir partout sur les marchés. C'est beau.

  • , Je suis tout à fait d'accord on est plus libre si on sort des apartés, Rester entre soi, c'est une étroitesse d'esprit.
    Bonne journée

  • Ouvrir notre monde est essentiel, je déteste me sentir enfermée, c'est comme si je devais tenir un rôle dans un groupe trop fermé. Je privilégie toujours la sincérité des échanges...Hum les bons potages, je ne peux pas m'en passer, j'en fais tous les jours dès les premiers froids ! Bonne fin de semaine

  • J'ai utilisé fut un temps la pierre d'argent, et il est vrai que c'est miraculeux. Actuellement je découvre le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude qui réunis font des prodiges dans la maison...

    Quant au vivre entre-soi c'est comme être enfermé, ne plus vraiment être libre de décider, d'agir...

    Pour la soupe de légumes, et/ou au potimarron, j'y pense. Ce sera pour bientôt.

    Merci Marie.

  • J'adore les soupes quasiment toute l'année! Et celle de l'automne au potiron sont délicieuses!
    Belle soirée!

  • La soupe au potimarron est un délice et j'en ai déjà fait en septembre.
    Douce fin de semaine Bonheur du jour

  • Des certitudes stériles, qui tournent en rond, c'est bien ça. Et c'est à fuir à toutes jambes.....courir libres.

  • Tu ne parles pas de partage mais bien d'entre soi. Cela peut sembler rassurant au premier abord, pourtant cela se transforme souvent en enfermement.
    Je ne connais pas la pierre d'argent, je vais regarder sur le net.
    Bises et bon week end

  • Je souris au grand écart entre la petite colère des premiers propos, et la description réconfortante d'une soupe de légumes, une façon d'annoncer "voilà, c'est dit" et on passe à autre chose.
    J'ignore ce qu'est l'entre-soi, mes relations sont très éclectiques et je me suis toujours enfuie des moules dès qu'on m'imposait d'y entrer. Mais il y a des choses sur lesquelles je ne pourrai pas transiger : aucun chasseur ne fera jamais partie de mon monde, même s'il est vaste.

Écrire un commentaire

Optionnel