Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Brassens, cyclamen et bruyère, recette des pommes au four.

Ecouter Brassens. Chanter Brassens. Centenaire de sa naissance. Eternité de ses chansons.

Installer un cyclamen rose pâle sur le rebord de la fenêtre près d’une bruyère dont les teintes violines toujours émeuvent.

Préparer de nouveau des pommes au four : dans le plat en verre ovale, déposer quelques tranches de pain de mie qu’on aura pris la précaution d’aller chercher chez le boulanger qu’on connaît. Déposer sur chaque tranche une pomme ; le mieux, c’est la Reine des reinettes sinon une bonne grosse Canada grise est parfaite aussi. On aura au préalable évidé chaque pomme, déposé au cœur du fruit un fond de miel de châtaigne ou de bruyère, ou du moins un miel un peu fort, ainsi qu’une lichette de beurre (celle qui faisait des pommes au four divinement adorait le beurre, le beurre fermier, jaune, qui transpirait et qu’elle aimait prendre à la motte chez le crémier – sa notion de « lichette de beurre » était très personnelle). Mettre le plat au four et laisser cuire gentiment le temps qu’il faut soit à peu près trente minutes, avec un thermostat qui va de 200° pour les dix premières minutes à 180 pour le temps restant.

Commentaires

  • j'ai fait des pommes au four hier ... et 2 beaux nouveaux cyclamens ( un rose pâle et un rose fuschia) viennent embellir la porte fenêtre et égayer l'entrée (on les voit de la rue) ...
    quant à Brassens- outre les souvenirs de chants partagés - on ne s'en lasse jamais
    bon week end Marie
    bon weekend à tous

  • J'aime beaucoup l'idée qu'on puisse se délecter de la vue des cyclamens en passant devant chez vous. Je remarque souvent de beaux rebords de fenêtre et d'autres qui sont, hélas, bien tristes.

  • merci Marie
    oui j'essaie
    de même qq décos sur le portail et petit portillon dans le chemin qui varient au fil des saisons moulins à vent de couleur ( en été) déco boules en décembre, petit escargot ou champignon en automne ,oiseau au printemps
    juste une petite touche mais pour marquer le coup, dire bonjour, attirer l'attention mettre du ☼dans la vie , le quotidien...
    et quel bonheur quand je vois un enfant s'arrêter et s'extasier comme récemment (ma plus belle "récompense"

    les fenêtres aussi sont décorées au fil des saisons
    un souvenir d'instit et son dazibao et déco en classe !on ne se refait pas vous en savez quelque chose !

  • Oui, on réécoute Brassens, parfois avec émotion, parfois en rigolant aussi, tout en se demandant si certaines de ses chansons ne seraient pas censurées de nos jours, ce qui serait un scandale doublé d'une grande perte.
    On pourrait aller mettre cyclamens et bruyères sur la tombe maritime....

  • Tu as raison. Il faut dire que notre époque se caractérise non seulement par la bêtise mais par l'ignorance.

  • pommes au four je ne suis pas fan...mais Brassens si, je connais plein de chansons par coeur ( merci papa, merci maman de m' avoir bercée avec lui ). Et quant aux cyclamens, j' en ai dans le jardin ( entre le "blanc bordé de rose" et le mauve ) qui refleurissent depuis des années - au moins 25 ans si ce n' est + - après la floraison les feuilles se fanent puis disparaissent...et reviennent à partir de septembre; aujourd'hui les feuilles sont belles, les fleurs vont suivre, c' est un petit bonheur du jour de septembre et octobre ( pour les feuilles ) puis de novembre et décembre, pour les fleurs

  • Mais quelle chance non seulement d'avoir un jardin mais d'y voir pousser des cyclamens ! Cela m'arrive d'en trouver quelquefois à la bordure d'une forêt et je les trouve tellement charmants.

  • ♥♥merci

  • Ecouter Brassens, une vraie joie et déguster des pommes au four, quelle gourmandise!!
    Très belle journée et bon week-end

  • Je ne me lasse jamais d'écouter Brassens. Comme Ferrat ou Brel, d'ailleurs. J'ai regardé l'autre soir un concert de Brel datant de 1963.... Très émouvant et très exaltant.

  • Certains utilisent du pain brioché. Je préfère ce pain de mie, moins sucré. Il caramélise en cuisant, c'est délicieux.

  • Brassens, je ne l'en lasse pas...
    Belle journée Marie, bisous

  • Moi non plus. Même en dehors de cette période d'anniversaire de son centenaire !

  • Ah les pommes au four, et le souvenirs remontent à la surface...Merci pour ce petit moment de bonheur
    Bon wee end

  • Pour tous, je crois, les pommes au four c'est toute l'enfance ! Des souvenirs de grand-mères quand on a pu en avoir une qui aimait cuisiner.

  • les pommes au four, les bruyères.... des petits bonheurs de l'automne à savourer !
    Les pommes four seront au menu demain, avec du bon beurre bien sûr et aussi quelques raisins secs dans le coeur évidé avec un peu de sucre roux de canne sous le beurre . Pas de pain ( j'essayerai cette façon la prochaine fois ) mais un fond d'eau additionné de beurre , de sucre roux et de raisins secs aussi ...
    bon week-end à vous chère Marie
    amitiés

  • Il m'arrive parfois de m'éloigner de la recette transmise en mettant des petits raisins secs aussi. Mais je reste discrète ces jours-là et je n'en parle pas....

  • Quelle poétique description de la recette des pommes au four ! Que je fais très souvent... Avec cannelle et miel. Et pommes "chipées" dans le verger collectif du village.
    Bon temps libre sur ces 2 jours.

  • La cannelle ! Un parfum incomparable ! Je l'utilise surtout sur la tarte aux pommes.

  • Avec les doigts.... qu'on lèche ensuite, bien sûr. Le pain est mou au milieu, caramélisé sur les côtés.... Incomparable. Je redeviens petite, rentrant de l'école....

  • Oh la belle idée, peut-on ajouter une lichette de chantilly aussi ? miam miam miam... Doux week end Marie, à bientôt. brigitte

  • Mais bien évidemment ! La gourmandise ne doit en aucun cas être bridée ! A titre personnel, je ne l'ai jamais fait mais pourquoi pas ? A tester, donc. Ne mégottons pas sur les expériences gourmandes.

  • je confirme ou une lichette de glace vanille !

  • J'ai acheté des pommes hier, je crois que je vais faire des pommes au four, j'ai aussi la même recette avec miel et beurre salé... que je mangerai en écoutant Brassens chanter !
    Mer
    Belle journée

  • En toute discrétion, il m'arrive aussi de mettre du beurre salé...

  • Pommes au four…suite :
    je les aime posées sur une tranche de pain brioché beurrée
    et emplies, après évidement à l’antique ustensile idoine,
    d’une petite enroulade de…beurre demi-sel, bien sûr,
    recette simple, à la bretonne !

    Hier, passage sur le Pont de Lézardrieux au pied duquel
    Georges Brassens vécut heureux pendant une vingtaine d’années,
    régalant ses voisins de sa générosité.
    À Paimpol, le bistrot où il avait ses habitudes demeure,
    il porte le nom des « Copains d’abord » : Brassens
    serait ravi de cette continuité !

    Pour rester dans l’esprit de votre billet du jour, chère Marie,
    un mot sur les cyclamens qui envahissent le pied des arbres
    en cette saison, c’est la variété naine qui pousse ses inflorescences
    loin des endroits où elle fut plantée : un spectacle charmant !

    Bon week-end de premiers vrais frimas,
    les écharpes de laine en sont ravies !

  • Je mets aussi parfois du beurre salé, mais en toute discrétion car mes ancêtres étaient plutôt du côté du beurre doux.... Je ne veux pas les choquer, où qu'ils soient.
    Les petits cyclamens au ras du sol, dans les bois, sont ravissants et tellement émouvants par leur fidélité à l'automne.

  • Ecouter Brassens, c'est évoquer mon père et les moments heureux, donc profiter de ces commémorations pour savourer à nouveau l'intelligence et l'impertinence des textes de ses chansons...
    Quant aux pommes au four, j'en ai fait récemment, fourrées avec de la crème de spéculoos trouvée en Belgique.

  • Fourrées avec de la crème de spéculoos ? ? ? ? Mais je vais en chercher immédiatement pour tester cela, mais sans rien dire évidemment pour ne pas donner l'impression de ne pas respecter les traditions familiales.

  • un plat que sa simplicité même transforme en un plaisir total
    Brassens c'est du permanent, moi cette semaine c'était Brel chacun sa sucette de souvenirs

  • Brel aussi. Je suppose que vous avez regardé ce concert à Knotte le Zoute de 1963 retransmis sur Arte ? Deux fois de suite pour moi.... Emotion et exaltation.

  • Oui ! Oui ! C'est comme ça que ça se fait, et avec des pommes de Reinette, mes préférées ! Miam ! (Et je vois que toi aussi, hihi, tu laisses passer des fôtes d'étourderie , hihi ! Je pense que tu as dû modifier une phrase et oublier de corriger en conséquence, comme cela m'arrive aussi).

  • Merci de m'avoir signalé qu'il y avait une faute ! Je l'ai corrigée, ouf.

  • J'ai l'impression que nous sommes nombreux à avoir les mêmes !

  • Pommes au four pour l'odeur et le goût , Brassens pour l'écoute et fleurs pour les yeux , un festival pour les sens ! Il ne reste plus qu'à caresser le chat pour le toucher!
    Belle soirée!

  • Oui ! surtout qu'ils prennent leur poil d'hiver, encore plus doux !

  • Sommes aussi dans les pommes. On a cueillit les dernières cette semaine. Alors, après la compote, ce sera une tarte pour le dessert au souper. Je viens aussi de nettoyer mes chères géraniums d'un rose très doux. Alors, il y a un peu de similitude dans notre journée. :)

  • Oh oui ! Je raffole des géraniums qui m'évoquent toujours tendrement ces femmes qui ont entourés mon enfance et qui en mettaient sur leurs rebords de fenêtres. Nettoyer les géraniums étaient une occupation d'une grande importance.

  • Merci pour la recette, je ne connaissais pas avec le pain de mie... Quant aux lichettes de beurre, pourquoi se rationner? ^_^

  • Celle qui m'a appris à faire les pommes au four (et tant d'autres choses) avait été rationnée de beurre. Elle n'imaginait plus cela possible....

  • Brassens et les pommes au four, je les aime toujours. :)
    Moi, je mets de la gelée de groseille au milieu. Je testerai avec du miel...
    Passe une douce journée.

  • On peut laisser libre cours à son imagination et à sa gourmandise pour garnir le coeur des pommes ! Effectivement, cela doit être délicieux avec de la gelée de groseilles. J'y penserai !

  • je confirme aussi pour faire parfois
    excellent

  • Merci pour ces réponses... je confirme aussi que sur une tranche de pain, ou de brioche, c'est délicieux. :)
    Passe une douce journée. Bises.

  • J'ai été éduquée avec Brassens avec des parents inconditionnels, et forcément je le suis devenue.
    Sympa cette recette avec le pain, je vais l'essayée.
    Bonne journée

  • C'est délicieux. Le pain absorbe le jus, caramélise sur les bords... Je me permets un conseil : le manger avec les doigts.

  • Merci ! Bonne semaine !

  • Voici des gourmandises de la vie ! On ne sait vers lesquelles se pencher... les chansons, les pommes, le miel, la lichette de beurre ou les nuances violines des bruyères ou les fleurs toniques des cyclamens.... Belle journée à toi.

  • Comme ça, on en a plein les yeux et plein les oreilles tout en dégustant des gourmandises. Il n'y a pas de mal à se faire du bien !

  • Quel joyeux billet, tout pour plaire et se faire plaisir. J'adore les pommes au four, écouter Brassens et admirer mes trois petits cyclamens d'un rose différent devant la fenêtre de la cuisine.
    Bel après-midi Bonheur du Jour

  • Cette année, j'ai mis un cyclamen sur le rebord de la fenêtre mais c'est vrai que bien souvent j'en ai mis trois d'une même teinte mais avec une nuance claire, un peu plus soutenue et encore un peu plus. C'est si joli, cette plante.

  • Oh j'aime les pommes au four ! Voilà que tu me fais saliver...
    Gros bisous, Marie.

Écrire un commentaire

Optionnel