Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Durant l’été, relire d’anciens Bonheurs du Jour : Le monde vain.

Jeudi 22 juin 2018. Le monde vain.

Pouvoir parler à une amie écoutée longuement en puisant dans sa propre expérience personnelle ce qui est peut-être un conseil : parfois, c’est mieux de laisser tomber. Quand elle part, on ne sait pas ce qu’elle en fera, mais peu importe.
Bien trop souvent dans la vie, on se sent obligé d’être parfait ou parfaite, c’est selon. Chaque matin, on a tout à prouver. Mais c’est ce qu’on croit. En fait, on est dans une logique du faire et de l’avoir – ne rien lâcher – et surtout, accumuler des compliments, des promotions, des charges, et renforcer un statut social.
Parfois, quelque chose arrive, ce qu’on peut appeler un grain de sable. On ne doit pas s’en réjouir, non, pas du tout, mais on doit arriver à se poser un instant pour y réfléchir : ce qui se passe, là, c’est le signe de quoi ? est-ce que cela ne m’aide pas à mettre les choses en perspectives, à remettre de l’ordre dans les obligations de ma vie ? C’est loin d’être facile d’accepter alors de changer de logique. Après la logique de l’accumulation, on entre dans celle de la perte : « je ne suis plus », « je n’ai plus », « je ne peux plus », « ce n’est plus moi qui… », « plus personne ne m’appelle », « je ne fais plus ceci ou cela ». Mais si on est patient, on vivra le moment où on pourra dire : « je suis » et on regardera enfin tout sereinement ceux et celles qui s’agitent et frétillent de se croire indispensables dans un monde vain.



Commentaires

  • très juste très ...sage


    à se remémorer, méditer et ....essayer d'appliquer
    je vous souhaite un dimanche sous le signe de la sérénité grâce à l'acceptation, non" subie" mais consentie en pleine conscience

  • Merci, chère Barbara, pour ce commentaire. Oui, vivons dans la sérénité et dans la pleine conscience.
    Bonne journée.

  • Ah mais pourtant j’ai l’impression de t’avoir compris,Barbara, bon peut-être que l’excès de chaleur nous a embrouillées les idées! Nous continuerons à échanger sur le fil de notre chère Marie! Bon rétablissement à toi!!

  • pas important Nastagio
    je ne suis pas toujours très claire et pas facile parfois en 1 mot :)

    bon mercredi bon courage pour la chaleur espagnole

  • quelle belle leçon de vie et quelle belle perspective ! oui, "je suis" malgré ( ou à cause de ? ) "ce que je ne peux plus faire" et "ce que je ne suis plus". Merci, Marie, bon dimanche et j' espère que ton livre avance

  • Merci, chère Irène, pour ce commentaire. Etre soi-même, c'est un grand soulagement.
    Bonne journée.

  • C'est la sagesse même ne plus se comparer aux autres, ne plus penser à ce qu'on ne fait plus, ou ne peut plus faire, ou ce qu'on est plus...Merci pour ces conseils à méditer car nous y tombons tous dedans un jour...Bon dimanche

  • cela dit malgré mon commentaire plus haut
    ne pas être ce qu'on est
    ne pas pouvoir faire ce qu'on voudrait
    renvoyer une image qui n'est pas nous
    difficile ça n'a rien à voir avec les autres justes on est pas soi

  • juste sans s

  • Oooh que oui Barbara, on ne se fait aucun bien en voulant faire et être “comme “ j’aime beaucoup ces paroles d’une chanson de France Gall “et pour quelles raisons étranges es gens qui ne sont pas comme nous, ça nous dérange “À méditer… Amicales pensées!

  • on ne se fait aucun bien en voulant faire et être “comme “
    ce n'était pas du tout le sens de ma remarque
    ou alors je comprends pas bien ton commentaire @Nastagio
    mais c'est peut être moi:
    je suis pas au top là donc la tête non plus!!! et donc je comprends peut être mal je repasse dès que possible ....
    ça ne dépend pas de moi donc...

    quant à la citation de France Gall , oui !tout à fait
    et en effet rencontrés aussi c'est triste
    acceptons les différences signes de richesse au contraire si on prend la peine de découvrir , connaitre, aller voir derrière les apparences ...
    bonne journée bon courage pour les températures en Espagne

  • Merci, chère Manou, pour ce commentaire. Il est bon de comprendre à un moment donné qu'on n'a rien à prouver.
    Bonne journée.

  • J’aime cette manière de lâcher la bride, de laisser la vie
    s’écouler en douceur, sans chercher à monter
    les marches artificielles que la publicité impose
    aux consommateurs….de toutes sortes !

    La sagesse se nourrit souvent de calme et de simplicité :
    n’est-ce pas votre message de ce dimanche,
    chère Marie ?

  • Oui, chère Fiorenza. D'ailleurs, le mot sobriété semble devenir très à la mode !
    Bonne journée.

  • Fou, oui, car il n'a plus de sens.
    Merci, chère Chêne vert, pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Très bon texte, même si je ne suis pas certaine que ce soit un monde vain, juste un monde ou l'humain s'est cru indispensable alors que cela n'a jamais été le cas. Nous avons fabriqué une bulle humaine dans laquelle l'humain est devenu fou dans sa fuite en avant.
    Bonne journée

  • Je pense que c'est cela, oui : l'homme s'est cru supérieur à tout, et surtout à ce monde créé avant lui et globalement harmonieux. C'était un "monsieur je sais tout", hélas.
    Merci, chère Pascale, pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Avec plaisir.
    Bonne journée.

  • Être soi sans fléchir face aux astreintes, aux jugements, aux interrogations, aux difficultés… nous fait parfois traverser de longs tunnels, se retrouver isolée… mais nous sommes en paix avec nous-mêmes et cela finalement est le plus important.

  • Oui, vous avez tout à fait raison.
    Merci, chère Angedra, pour ce commentaire et bonne journée.

  • Laisser être.
    Ce poignet cassé me dit aussi que le ressenti de douleur est personnel et du jour. La douleur doit être traversée.
    Nous sommes plus sensibles quand nous souffrons de douleurs physiques ou psychologiques. Le temps ne s'écoule pas de la même façon. Cependant l'amour de proches ou pas est bienfaisant. Tu as donné ton appui. Même léger, il fera du bien. Bises

  • bon courage, et je vous souhaite vite un grand "mieux

  • @Andrée tout à fait

    bon et rapide rétablissement

  • Oui, Andrée, se câliner l’esprit et cesser de s’agiter dans tous les sens, se “pauser “. Prenez soin de vous et rétablissez vous à votre rythme, Clin d’œil virtuel depuis l’Espagne!!

  • Notre monde ne pourra que se porter mieux si chacun est attentif à autrui, si on modère cette indifférence tragique.
    Merci, chère Andrée, pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • j'aime beaucoup votre dernière phrase, elle résume tout.. merci pour vos mots toujours vrais

  • Merci à vous, chère Sedna.
    Bonne journée.

  • Votre fidélité me touche.
    Bonne journée.

  • Oui, c'est une belle réflexion, sur l'évolution inexorable de la vie vers le détachement. Car après tout il est inutile de courir après le sens de cette existence ! Elle est là parce qu'elle doit être expérimentée, puis lâchée. Elle est là pour nous obliger à voir que ce n'était qu'un jeu, une comédie dans laquelle nous avons endossé un rôle, comme beaucoup le disent (e finita la comedia). Mais c'est difficile à accepter, bien souvent !

  • Notre existence a un sens mais bien souvent, en raison des contraintes imposées par le monde ou qu'on se donne à soi-même, on ne s'en rend pas compte.
    Merci, chère Mâyâlilâ, pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Certains ont besoin de plusieurs "grains de sable" pour s'accepter autres...mais finissent par remettre les priorités en bon ordre.
    Merci.

  • Oui, c'est vrai ; mais c'est dommage.
    Bonne journée.

  • Comme j’aime vos paroles, si justes… Au lieu de courir, de se retourner mille fois sur nos “et si…”,Si on était un radar affectif, captant nos demandes… je pense souvent de quel côté me tourner, si ce n’est vers ma lumière, parfois sourde et muette aux yeux du monde… Votre message m’est arrivé droit au cœur, Merci Marie, bon dimanche à vous et à tous vos fidèles!

  • J'en suis heureuse, alors. Etre soi-même sans crainte du jugement d'autrui est moins fatiguant à vivre.
    Merci, chère Nastagio, pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Un cheminement qui ne m'est pas étranger... mais j'y replonge encore parfois, vrai petit soldat
    (mais un livre m'est tombé dessus et enfin je lâche un peu)

  • Oui, c'est un long cheminement. Il faut rester vigilant et, justement, se nourrir de livres, de rencontres.
    Merci, chère Giovinetta, pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Le perfectionnisme est souvent stimulant mais il peut aussi empêcher d'être soi-même, de s'accepter comme on est, simplement.

  • Surtout le perfectionnisme par rapport aux autres, par rapport à ce qu'on croit que les autres attendent de nous.
    Merci, chère Tania, pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Merci !
    Bonne journée.

  • Oui, il y a toujours un au-delà.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Un monde vain ?
    Pourquoi ce monde serait-il vain ?
    Vous semblez pourtant heureuse d'écrire,de publier des libres dont vous encouragez régulierement la.lecture !
    Pourquoi alors sembler mépriser les autores activités ?

  • Merci, chère Marine, pour ce commentaire. Non, le monde entier n'est pas vain. Mais parfois, face à l'adversité, quand on ne se sent pas écouté, quand on déploie des efforts démesurés parce qu'on veut prouver à certaines personnes qu'on est quelqu'un digne d'intérêt et que ces personnes persistent dans leur manque d'empathie, il est vain d'insister. C'était le sens de cette note.
    Sinon, oui, je suis heureuse d'écrire et, vraiment, si j'ai pu vous donner l'impression de mépriser d'autres activités, j'en suis désolée. Sachez qu'il n'en est rien.
    Bonne journée.

  • Qu'il est beau ce texte et tout en réalité. J'avoue parfois qu'en voulant aider les autres je me retrouve dans ce contexte qu'il faut aider autrui pour soulager ma défaillance à propos de ce qu'elle me dit là oui à ce moment précis. Je m'écarte tout en me replongeant dans un passé que j'ai vécu ou connu et l'erreur faite ne devrait plus l'être donc j'essaye par tous les moyens d'aider, mais à quoi bon selon la personne que l'on a en face de soi ? La rendre plus vulnérable en essayant de donner des conseils ou en me soulageant de ce que j'aurais dû faire à cette période ? Nous n'en saurons rien, j'avoue me faire du bien en aidant autrui et parfois ça aide de mélanger les souvenirs et les "comparer" à ceux d'aujourd'hui avec la personne dite du moment.
    C'est difficile d'y croire mais on peut se soigner à travers les autres et le monde n'est pas vain pour autant et la personne peut changer ou soulager ses maux à travers nous qui essayons de l'aider à travers eux. Ce n'est pas évident j'admets que la vie est compliquée et le mieux est de faire comme on le sent si on se sent bien et que la personne va bien.
    De grosses chaleurs sur saint Malo, chose inhabituelle mais je ne me sens pas vaine pour autant je vais me rafraîchir dans l'émeraude loin de la foule polluante qui glisse sur la covid laquelle va ressortir au galop en septembre. Bonne journée

  • Merci, chère Mamounette, pour ce long commentaire.
    Aider les autres, ceux qui viennent à nous, c'est le signe d'une belle humanité. En même temps, on ne peut pas faire à la place des autres, on ne peut pas prendre des décisions pour eux. Chacun doit suivre son chemin. Etre soi-même, dans la vérité et la simplicité.
    Bonne journée.

  • Belle et juste réflexion, mamounette.

  • A mon âge, j'ai le privilège de pouvoir rester moi-même et j'en profite !! Moins d'obligations mais aussi plus de disponibilié pour les autres.
    Par contre j'évite les conseils. Je préfère nettement l'écoute et le dialogue.

  • Effectivement, l'âge aide à se débarrasser des contraintes.
    Bonne journée, cher Daniel.

  • Comme tu as raison, j'ai longtemps voulu être comme les autres, me "fondre dans la masse" et depuis quelques temps au contraire j'essaie de me démarquer. Mais ça n'est pas toujours facile quand par exemple tout le monde s'extasie sur quelque chose ( la Sagrada Familia par exemple ), et que toi tu oses dire que tu n'aimes pas, je me suis faite "incendier" ...
    Belle journée Marie
    Cathy

  • Bravo d'avoir eu le courage de donner ton avis. Il diffère de celui des autres ? Tant pis. Il ne faut pas être atteinte par les remarques des "bien-pensants" ou des "politiquement corrects". Peut-être ont-ils tout simplement peur de sortir du troupeau ?
    Bon dimanche.

  • Merci Marie pour ce post qui me parle. Te lire est un bonheur !
    J'ai toujours trouvé qu'il était très difficile de poser un curseur entre le soutien, la compassion et la protection de soi, le détachement.
    J'ai lu l'expression sur internet "l'engagement détaché" qui je trouve est juste.
    Être dans le faire ...mais ne pas s'y noyer !
    Je t'embrasse, belle journée !

  • Un lien pour illustrer :
    https://www.yoga-ways.com/francais/engagement-et-detachement-le-duo-gagnant-pour-un-chemin-de-vie-plus-vertueux/

  • C'est très juste, cette expression d'engagement détaché. Et merci pour le lien.
    Bon dimanche.

Écrire un commentaire

Optionnel