Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

daniel mendelsohn

  • Moisson.

    Commander à la librairie Charlemagne Une odyssée de Daniel Mendelsohn, emprunté à la Médiathèque mais qu’on veut avoir à la maison.
    Poster une lettre.
    Recevoir deux cartes de vœux.
    Bien avancer dans la brassière blanche et rose qui sera bientôt envoyée à Tricoter Cœur avec des petits chaussons et un petit bonnet assortis.
    Alors que la pluie cesse et que le vent se lève, ranger la terrasse et la balayer.
    Faire un peu de raccommodage : recoudre un bouton, repriser une chaussette.
    Organiser une après-midi cinéma, ponctuée de rires, de chants, de chocolats chauds ou de thés brûlants, de biscuits à la cannelle ou de panettone, pour regarder pour la trois centième fois au moins La mélodie du bonheur…. « gros bol de crème fraîche ».


  • Odysseus.

    Puisqu’il faut garder la tête sur l’oreiller après les périodes natales, passer la journée à lire un livre magnifique de Daniel Mendelsohn, Une odyssée.
    Depuis toujours, on a lu L’Illiade et L’Odyssée. Petite, on avait eu les deux épopées en livre d’images. Plus tard, on avait reçu en cadeau une édition en poche. Plus tard encore, on s’était équipé de la traduction de Philippe Jaccottet dont on ne s'est plus jamais séparé et le livre est là, tout corné, tout usé, les pages sont décollées. On a eu un chat nommé Odyssée.
    Lire Une odyssée sur L’Odyssée, ça a été retrouver les membres d’une grande famille : Ulysse, Pénélope, Télémaque, Laërte, Euryclée, Ménélas, Hélène, Pisistrate, Agamemnon, Clystemnestre, Oreste, Priam, Hector, Pâris, Achille, Circé, Calypso, Nausicaa, Polyphème le Cyclope, Athéna, Zeus, Hermes, Nestor… ; on avait oublié le nom de la mère d’Ulysse, Anticlée.
    Ca a été retrouver ce qu’on aime tant : lire, lire, lire. Etre tout autant dans la fiction que dans la vie jusqu’à ce que la fiction soit la vie.
    Quand on arrive à la fin du livre, la nuit est tombée. Il a plu quasiment tout le jour.