Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

moisson de bonheur du jour

  • Moisson.

    Se promener dans une campagne vallonnée où les champs de blé déjà moissonnés alternent avec des vergers de noisetiers ou des champs de maïs, ou encore des champs de tournesols souriants au milieu desquels il est bien plaisant d’aller faire quelques pas. Mais peut-on se mesurer à un tournesol ?
    Beurrer les tartines de quelqu’un.
    Prendre un téléphérique pour admirer de plus haut un paysage magnifique.
    Rester sur la terrasse, regarder le paysage, dire parfois quelques mots sans importance, écouter d’autres mots tout aussi simples, ne pas s’inquiéter du silence, ne pas voir le temps passer, ne rien faire de particulier.
    Aller à la librairie Mondadori faire provisions de quelques carnets.


  • Moisson.

    Aux puces de la Seyne sur mer, trouver une jolie petite assiette bleue anglaise, très ancienne et l’avoir pour un euro.
    A la fabrique de pâtes, prendre des gnocchis à la semoule. On fera une bonne sauce tomate pour les accompagner.
    Faire un énorme clafoutis à l’abricot pour la grande tablée d’un repas familial.
    Ecouter une gentille petite fille de douze ans donner sa recette de meringues car elle sait qu’on aime aussi faire la cuisine.
    Se baigner de bonne heure aux Sablettes et nager loin loin loin.
    Terminer Mrs Dalloway et écrire longuement.
    Se plonger dans le dernier roman de Peter May, Les disparus du phare.
    En faisant les courses, passer voir une dame qu’on connait et qui est très seule, pour voir si tout va bien, et accepter le verre de sirop qu’elle propose.
    Dans la forêt crissante de cigales, respirer le parfum de la chaleur.