Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

regarder le ciel

  • Moisson.

    Le matin, regarder le ciel.
    Traverser la rade en bateau pour retrouver des amies et prendre le temps de parler de tout et de rien, donc de l’essentiel.
    Faire la cuisine pour quelqu’un qui est malade.
    Rempoter ensemble les deux asparagus (un plumosus et un sprengeri) en leur expliquant les contraintes du réchauffement climatique : dans un seul pot, on arrivera peut-être à mieux y faire face pour les arroser. L’ensemble est du plus bel effet près du grand caoutchouc.
    Chanter.
    Sur des chemins, grappiller des mûres, récolter des graines de belles-de-nuit, chiper un grain de raisin.
    Recevoir du courrier. Y répondre.

  • La question du lundi : regarder le ciel.

    Au milieu de la nuit, on a bien cru qu’il faisait jour ; c’était la lune qui brillait comme un grand soleil de la nuit. Tout autour, des étoiles tellement nombreuses. Tellement brillantes.
    Ainsi, même la nuit le mistral apure le firmament.
    Plus question de dormir : il est urgent de se lever, de descendre et d’ouvrir les volets.

    Et vous, vous levez-vous parfois la nuit pour regarder le ciel ?