Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écouter ceux qui ont besoin de parler

  • Moisson.


    Éprouver beaucoup de contentement à la lecture du recueil d’Etienne Paulin, Là, trouvé par hasard à la médiathèque. « Ce poème il te regarde d’un drôle d’air et dans le blanc des yeux. » On le rendra sans regret puisqu'on pourra l'emprunter à nouveau quand on en aura besoin.
    Après le repas partagé à plusieurs, prendre le temps d’écouter ceux qui ont besoin de parler.
    Regarder le ciel, le matin, tout en fouillis comme peut l’être un lit : des nuages de toutes formes, ronds, longs ou larges et de couleurs variées, voilà du rose bonbon vaporeux, voilà du mauve bien laiteux, voilà du gris soutenu, voilà du bleu comme certains yeux.
    Amener les trois chats, ensemble, chez le vétérinaire qui fait ainsi le tarif « famille nombreuse ».
    Remarquer les premiers amandiers en fleurs, ce qui fait battre le cœur de joie.