Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tarte aux herbes

  • Moisson.

    Traverser la rade en bateau.
    Planter dans une jardinière tout un tas de boutures de crassulas données par une amie.
    Regarder la mer.
    Féliciter un petit (devenu grand…) qui vient de réussir un examen.
    Cuisiner une belle tarte aux herbes.
    Commencer à récolter les graines de roses trémières.
    Pour pouvoir écouter jusqu’au bout une magnifique émission sur France Musiques, en hommage à Joao Gilberto, prendre sur le chemin du retour, après un jour gris, de multiples chemins de traverse.

  • La recette de la tarte aux herbes.

    Pour faire une bonne tarte aux herbes, il faut une bonne pâte à tarte, de bonnes herbes et du bon fromage.
    Pour la pâte à tarte, c’est chacun selon son goût mais ici, on mélange farine de blé et farine de riz (2/3 et 1/3), de la levure, de l’huile d’olive (4 cuillères à soupe à peu près), de l’eau (autant qu’il en faut). On malaxe bien et on laisse reposer.
    Pour les herbes, cela dépend de ce que l’on a ramené du marché et de ce qui reste de verdure. En général, un bouquet de persil, un bouquet de coriandre, un bouquet de ciboulette ; mais cela peut être aussi un bouquet de persil, un bouquet de céleri, un bouquet de basilic ; voire, un bouquet de persil, un bouquet de coriandre, les feuilles d’une botte de blettes ou celles des betteraves… Bref, les herbes qu’on a (Par exemple, si on a préparé des tiges de céleri pour un apéritif, on peut utiliser les feuilles dans la tarte). On rajoute sans hésiter la laitue qui date d’avant-hier et est un peu fanée ; ça marche aussi avec la feuille de chêne ou toute autre salade.
    Les herbes doivent être coupées très très très finement, en particulier le persil – car il n’est pas question de ne pas mettre les tiges : dans la tarte aux herbes, il n’y a pas de déchets. Pour cela, on les coupe sur la planche à découper avec le couteau dédié à cet effet. Il ne faut pas hésiter à couper, recouper, couper encore : cela demande un peu d’application.
    On met les herbes dans un saladier ; on y émiette la feta.
    On mélange bien.
    On étale au plus fin la pâte qui s’est bien reposée et on fonce le moule.
    On verse l’appareil et on rajoute une lichette d’huile d’olive. Quand on constate qu’il reste aussi un tout petit peu de parmesan, ou de pecorino, on peut toujours les mettre dessus.
    On met au four à peu près 30 mn, à 200°.