Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La musique de la semaine : Schubert.

Parce qu’on a l’écoutée dimanche matin dans la belle émission d’Elsa Boublil sur France Musique, avoir envie de passer la semaine avec le trio n°2 de Schubert et son magnifique andante.
Lundi, la version du Trio Wanderer.
Mardi, celle de Renaud Capuçon, Gautier Capuçon et Frank Braley.
Mercredi, celle de Paul Badura Skoda, Antonio Janigro, Jean Fournier.
Jeudi, celle d’Isaac Stern, Eugène Istomin, Léonard Rose.
Vraiment, on aime de plus en plus Schubert. Il faudra regarder à la médiathèque s’il y a un livre sur lui, quand on ira chercher Le pays qu’habitait Einstein d'Etienne Klein qu’on a réservé et qui vient d’arriver.

Commentaires

  • Lire ton billet,
    Aller sur une plate forme légal pour écouter le fameux trio n°2 de shubert au casque pour ne pas réveiller la maisonnée car il fait encore nuit.
    Aimer,
    S'en délecter.
    Réaliser que l'on écoute pas assez de musique classique.
    Te remercier...encore.
    Et puis te souhaiter un bon week end.

  • Merci. Bon dimanche.

  • Toujours un plaisir de lire vos billets quotidiens. Je vous conseille ce livre : Wanderer de Sarah Léon, le premier roman d'une jeune fille de 21 ans qui aime Schubert et le romantisme allemand.
    "Porté par une mélodie schubertienne, Wanderer est un roman d’une délicatesse rare, un adagio crépusculaire au cœur de l’hiver, une ode subtile au romantisme allemand".

  • Merci pour l'info. A 21, être passionnée par Schubert.... bigre.
    Bon dimanche !

  • Très connu depuis son utilisation comme musique dans un film, mais n'empêche que c'est magnifique! On l'a entendu récemment à la télé dans Fauteuils d'orchestre., mais quant à la radio le dimanche, j'ai dû couper avant, je ne me souviens pas, j'écoute cette émission en partie seulement (et j'aime beaucoup!!!)
    La musique classique je n'écoute presque que cela... et m'en porte très bien!

  • Elle est vraiment très bien cette émission, quelle que soit l'invité, d'ailleurs. Toujours de belles découvertes.
    Bon dimanche.

  • Schubert fait parti de mes souvenirs d'enfance ! pour une fête de fin d'année scolaire toute notre classe a appris la fameuse "truite" !
    Ensuite j'ai écouté d' autres compositions ,un régal !
    Ce que j'aime dans la musique classique c'est son intemporalité....
    Agréable journée,
    Michèle

  • Bonjour ... j'écoute la version du Trio Wanderer ... quelle merveille !!!
    Bon w-e, Bisous et Câlins aux Félins

  • Je ne me lasse pas de ce morceau...Merci de m'avoir fait connaître des interprétations que je ne connaissais pas.

  • Tout est beau, tout est bon "dans" Schubert.
    Mon plus beau souvenir d'amour est lié à l'adagio du quintette en ut
    D 956
    Toujours la même énorme émotion en écoutant les sonates pour piano
    spécialement les sonates posthume D959 et D960
    Ah j'allais oublier les Impromptus...
    Evidemment j'atout cela à la maison...
    J'ai même conservé un vinyle des impromptus...

  • Schubert si émouvant. J'écoute le trio Wanderer en cherchant quoi dire, mais plutôt écouter, n'est-ce pas ?

  • la musique classique, je peux l'entendre ... mais juste l'entendre ... pas l'écouter ... je dois passer à côté de bien des choses ... mais c'est ainsi ...
    bonne écoute, amitié .

  • Je ne connais que la version du trio Wanderer: une merveille! Musique qui fut "démocratisée" grâce à l'inoubliable film Barry Lyndon , autre merveille!

  • Je ne me souvenais plus qu'on entendait cette musique dans Barry Lindon.
    Bon dimanche !

  • Je connais mal schubert. Je note d'emprunter des cd. Et mon mari vient de me ramener «le cas eduard Einstein» de laurent seksik . Histoire du fils. Bises

  • "......la rose sonore qui s'épanouit à chaque écoute....."
    "......le feuillage de notes comme abri...."

    Quelques mots de Philippe Jaccottet lorsqu'il évoque Schubert

    Il a également traduit le poème de Rilke: A la musique
    On y trouve ce vers : parole où la parole cesse

    S'en souvenir à l'écoute de la jeune fille et la mort......

  • Merci de me ramener à Jaccottet. De toute l'oeuvre de Schubert, c'est bien la jeune fille et la mort que je préfère. C'est une écoute qui ne cesse pas.
    Bon dimanche !

  • j'ai un faible pour la version très ancienne d'Eugène Istomin Isaac Stern et Leonard Rose mais j'aime bien aussi celle des frères Capuçon

  • C'est aussi celle que je préfère mais sans doute en raison du fait que je l'ai beaucoup entendue et que je dois m'habituer plus à celle des frères Capuçon.
    Bon dimanche.

Écrire un commentaire

Optionnel