Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Apprendre que le bébé pour qui on a tricoté une couverture blanche est une petite fille – ressortir les catalogues pour regarder les modèles de robes.
Constater chaque jour la croissance de l’ipomée.
Compter, le matin, les fleurs du l’hibiscus.
Aller au grand marché de Sanary – flâner dans les allées – puis aller lire le journal en terrasse, au Sport.
Marcher jusqu’à la plage de Fabregas – au retour, croquer des pêches plates dont le jus coule jusque sur les avant-bras.
Nager.
Ecrire trois pages.
Avoir le temps de lire le journal chaque jour.
Faire une tarte abricots-myrtilles.
De bonne heure, repasser le linge – au fur et à mesure, poser les pièces bien pliées les unes sur les autres – puis les ranger dans l’armoire et la commode.
Recevoir une belle lettre.
Ecouter la Mélodie hongroise de Schubert dans plusieurs versions.



Commentaires

  • ...Parler aux chats pour leur dire à quel point la vie peut être simple et belle. Mais eux, le savent.
    Bon week-end ensoleillé,
    Dominique

  • Se dire qu'il y a toujours plus malheureux que soit, et qu'il faut savoir profiter de chaque instant, chaque minute et dire à ceux que l'on aime, qu'on les aime.
    Merci Bonheur du Jour pour cette moisson de ce samedi doux, heureux, bien posé, même si tout n'est pas parfait.
    Den

  • tu m'as donné envie de me remettre au tricot qui, je pense, est une manière de méditer ... Amitiés.

  • Prendre son petit déj. de bonne heure dehors avec les chats comme invités!
    Tous ces petits bonheurs qui embellissent grandement une journée!

  • Les pêches et leur jus...

    Au lycée on lisait "Noces à Tipasa" d'Albert Camus.
    Cette description du jus des pêches qui coule. Un moment très sensuel pour moi... que cette description; je ressentais tout !
    Depuis je relis régulièrement ce livre... au soleil... l'été...
    Et bien-sûr je rêve toujours d'aller à Tipasa

  • A chaque fois que je passe par ici, je suis apaisée par tes mots, tes écrits ... prendre le temps de vivre et de profiter des belles choses ...

  • Pour moi aussi, qd je mange des pêches, le jus coule jusque sur les avant-bras...^^

    Oh, le bonheur de pouvoir se promener sur la plage, aller nager dans la mer, cuisiner de délicieuses recettes maison, sentir bon les senteurs des fleurs et le parfum du linge propre..

    Des moments plaisirs...!!

  • Ma très chère séraphine,
    Oui marcher à vos côtés comme un chat ou un ange, mes déambulations dominicales pourrait s’apparenter aux vôtres.
    Sortir le linge de la lessiveuse odeur du sud s’échappe de la machine
    Le couleur sont vives comme je les aime.
    Les étendre , en faire la gymnastique pour le accorcher à la balustrade du balcon.
    Sur France musique Kornberg au musée du Louvre , hum ! les doigts adorent de clavier avec certains musique violon et piano.
    Je prépare un scénario pour le coach d’un premier rôle
    L’espace intermédiaire sera le livre qui m’accompagnera au festival de jazz au parc floral.
    Voix de femmes africaines je sens que je vais être dans mon grand élément…
    Je vous quitte sur le vibrato du violoncelle.

  • C'est toujours infiniment détendant de vous lire... J'aime bien aussi ranger chez moi. Je l'ai fait un peu aujourd'hui, mais sûrement pas si bien que vous (je vais un peu vite pour ranger le linge dans les armoires, parce que j'ai un chat qui s'y engouffre aussitôt...) et j'oublie tout de suite où j'ai mélangé les pantalons, les pulls, les chemisiers, les tee-shirts...

    Il faut dire que j'habite un pays où le temps change tout le temps, de sorte qu'on doit avoir sous la main une garde-robe pour un temps qui va du 20° avec ou sans pluie à du 30°, voire du 35... Sans compter le vent, mais tout ce que je demande, c'est qu'on n'ait pas une canicule de si tôt...

Écrire un commentaire

Optionnel