Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : quelle œuvre a marqué votre vie ?

Dans la préface au livre Marguerite Yourcenar, portrait intime, Amélie Nothomb écrit combien les Mémoires d’Hadrien, et toute l’œuvre de Marguerite Yourcenar, d’ailleurs, ont marqué sa vie.
On a ainsi repensé au livre qui avait profondément marqué notre façon de penser et permis de comprendre le chaos dont on était entouré pour enfin s’en dégager. Il s’agit du Comte de Monte-Cristo, d’Alexandre Dumas, cette histoire d’une terrible spoliation et d’une vengeance stérile puisqu’à la fin, tout le monde est mort et Edmond Dantès reste seul avec sa souffrance.

Et vous, quel est le livre, ou l’œuvre, qui a profondément marqué votre vie ?

Commentaires

  • Plusieurs livres ont beaucoup marqué ma vie : le meurtre de Roger accroyd (pas sûre que cela s'écrive comme ça) en fait partie.
    Je te souhaite une bonne semaine. Bisous

  • Aucun livre en particulier n'a marqué ma vie, mais tous ont contribué à construire ma réflexion, "la nuit des temps" de René Barjavel, "j'irai craché sur vos tombes" de Boris Vian, mais aussi "les misérables", "l'assommoir". Mais tous les livres que j'ai lu, il en est un que je relis régulièrement avec plaisir, c'est "le petit prince".
    Passe une belle journée
    Amicalement
    Claude

  • Un livre qui a marqué mon esprit est:: Les hauts de Hurlevent, .Les soeurs Brontë.... tout particulièrement.
    Belle journée.

  • Du "Vagabond qui passe sous une ombrelle trouée", à
    l'"Hosanna sans fin", Jean d'Ormesson aura enchanté ma vie !
    Mais, Colette, Camus, Genevoix et Montaigne participent
    aussi à la fête...ainsi que le grand (et drôle) Lucien Jerphagnon !

  • Pas mal de livres, à des époques différentes. Mais dès ma (lointaine) jeunesse, le comte de monte Cristo (relu deux fois adulte), et tout le monde ne meurt pas, non, non (mais un paquet quand même) et la fin laisse un drôle de goût

  • faut-il en sortit "un" ?
    alors sans qu'il soit le meilleur, je dirais le premier de ma démarche de "lecteur", celui pris au rayon enfant de la bibliothèque : "Gaz-oil sur la route" qui m'a donné le goût de l'intrigue et de l'évasion,puis vinrent Kessel et son "lion", Pearl Buck et son "vent d'est, vent d'ouest", Saint-Exupéry et son "petit prince" suivis de Zola et ses "Rougon-Macquart" et puis ... vinrent les philosophes ... Merci aux bibliothèques d'exister, car mes moyens d'enfant ne m'auraient jamais permis cette initiation à l'amour de la vie, à cette quête du bonheur ...
    amitié .

  • Et bien je dirai que chaque décennie un ou deux livres différents ont marqué ma vie...c'est donc une question difficile pour moi. Ainsi Barjavel (avec la nuit des temps) et Lovecraft (toute son oeuvre que j'avais dévoré) ont marqué mon adolescence, Cela a été ensuite "Belle du seigneur" d'Albert Cohen et etc...jusqu'à aujourd'hui...bonne semaine

  • Bonjour, j'avais "manipulé" les paramètres de mon blog; mais je viens de remettre mes paramètres d'origine... par contre vos commentaires de ce matin ont disparu !
    Bonne journée

  • L'oeuvre de Zola et plus particulièrement les Rougon-Macquart que j'ai découverts au lycée grâce à ma prof de français... on travaillait sur le "premier"; j'en ai lu beaucoup dans la foulée l'été suivant.
    Je voulais même appeler mon premier enfant Silvère en honneur au héros de "Cette conquête de Plassans" !

  • l'oeuvre au noir de Marguerite Yourcenar. C'est un livre fabuleux sur la vie et la quete de sens que chaque humain porte en lui.

  • Je ne pourrai jamais répondre à ta question en donnant un seul titre ! C'est très compliqué pour une lectrice ! Bon... après avoir longuement réfléchi, ça serait "Jane Eyre", une lecture de mon adolescence qui me faisait beaucoup rêver.

  • J'avais 8 à 10 ans et, assise à table, je lisais une vieille Semaine de Suzette des années 20. Et dedans, un roman de Marguerite Bourcet (jeune écrivain ayant débuté dans la littérature enfantine mais morte à la veille d'être connue et juste avant la guerre ). "L'héritière de Ferlac', illustrée par Raffin. Des encres de Chine d'une exquise finesse. Je suis littéralement tombée amoureuse d'un certain style, d'une certaine écriture, je ne peux pas expliquer. J'étais dans le roman... Évidemment, en plus des aventures de la pauvre Edith de Ferlac, il y avait beaucoup de morale. À côté de tout ce que j'ai lu, à la même époque et tout au long de la vie, Marguerite Bourcet (qui alla en Bavière pour voir Possenhofen et tomba sur un nid de Hitlerjurgends dans les années 30) m'a fascinée....

    En résumé, c'est elle qui très jeune, m'a donné le goût de l'écriture classique.

    Très bon choix, le comte de Monte Cristo. Pauvre Edmond Dantès.

  • Je trouve qu'aujourd'hui encore certains livres me transforment, d'une certaine manière.
    Les livres marquants dans une vie font partie d'un constant processus de remise en question que je ne tiens pas pour acquis ni définitif. Et il serait présomptueux de parler d'une progression, comment avoir la certitude que ce que l'on sait et croit aujourd'hui est meilleur qu'hier ?
    Dans ce mouvement, j'opte pour un choix espérant tourné vers demain, ma lecture la plus marquante est à venir : en 2019... ?
    Bonne semaine Bonheur.

  • Un seul livre ? Non, plusieurs ! Dans ma tendre jeunesse, il y eut « l’éventail de Séville » de Paul-Jacques Bonzon, dans l’adolescence « le comte de Monte Cristo » et « Cyrano de Bergerac », sans oublier « Ondine » de Jean Giraudoux. Et maintenant, il y en a trop pour les citer, mais je suis heureuse d’avoir découvert récemment l’ecriture d’Angelique Villeneuve.

  • Ce sont justement " Les Mémoires d'Hadrien " qui ont marqué non pas ma vie , mais la seconde moitié de ma vie : j'avais déjà 40 ans ... Mais un déclic s'est produit alors : je me suis tournée vers l'Antiquité , puis les Beaux-Arts , les récits de voyage , la philosophie , et j'en passe . Bref, une manière de vivre ' de l'intérieur ", si j'ose dire ..." les livres ont été ma seconde patrie " , comme l'écrit Yourcenar elle-même !

  • Si je ne devais en citer qu'un, je dirais "Histoire du Juif errant" de Jean d'Ormesson... que je relis régulièrement !
    Mais, il y a aussi, Zola et ses Rougaon-Macquart, sans oublier St Ex et son Petit Prince !
    Bonne semaine, bisous

  • Bonjour Bonheur du jour, le livre qui à ce jour m'a le plus marquée est La montagne magique de Thomas Mann et aussi, le Journal d'Anne Franck. Bonne journée.

  • Incontestablement, "Oscar et la Dame rose" d'Eric-Emmanuel Schmitt.
    "Les questions les plus intéressantes restent des questions. Elles enveloppent un mystère. A chaque réponse, on doit joindre un "peut-être". Il n'y a que les questions sans intérêt qui ont une réponse définitive."
    Ce petit livre est mon livre culte. Je l'ai profondément aimé et l'ai souvent offert.
    Dans le mien, figure une dédicace qu'E-E Schmitt a signée sous la pluie, à l'extérieur du Salon du Livre à Paris le 16 mars 2008 (nous venions tous de sortir, à cause d'une alerte à la bombe...)
    Ce récit appartient à un ensemble intitulé par l'auteur "Le Cycle de l'Invisible", qui traite des religions.
    Le premier volet, "Milarepa" (1997), est consacré au bouddhisme ; le deuxième "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" (2001), au soufisme ; le troisième "Oscar et la dame rose" (2002), au christianisme ; le quatrième "L'Enfant de Noé" (2004), au judaïsme ; le cinquième "Le sumo qui ne pouvait pas grossir" (2009) conduit à la source du bouddisme zen ; le sixième "Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus" (2012) s'intéresse au confucianisme ; le septième "Madame Pylinska et le secret de Chopin" (2018) la musique comme une religion ; le huitième qui vient de paraître et que je m'apprête à lire "Félix et la source invisible" va nous embarquer dans le monde de l'animisme.
    La plupart de ces livres se lisent en moins de deux heures, mais ils font indiscutablement grandir et marquent pour la vie entière.

    "Oscar et la dame rose", est l'histoire d'un enfant hospitalisé, Oscar.
    Sur les conseils de Mamie Rose qui vient régulièrement visiter l'enfant (on reconnait une bénévole de l'Association "Les Blouses roses"*), il va écrire à Dieu et ainsi être conduit plus doucement vers l'inéluctable.
    A aucun moment, ce texte n'est pesant.
    Bien sûr, des larmes peuvent couler des yeux du lecteur.
    Mais au fil des pages, on y sourit aussi, et même on peut rire en croisant les personnages haut en couleurs qui gravitent autour d'Oscar (une mamie catcheuse, une petite amoureuse toute bleue, le docteur Düsseldorf, Pop corn...)
    Bonnes lectures et bonne semaine.
    eMmA

  • Même pour ne citer que ceux qui ont marqué ma vie , c'est très compliqué de ne répondre que par un seul , un par étape de la vie peut-être:
    Ado , c'est " Les Misérables" de Hugo puis "L'Assommoir et Germinal" de Zola
    Pour la jeune femme qui découvre la nécessité du féminisme , " Ainsi soit elle " de Benoîte Groult . et " Le Carnet d'Or" de Doris Lessing . Plus tard, " de la Part de la Princesse morte " de Kénizé Mourad
    Ce sera aussi la découverte et le choc à la lecture des récits des survivants de la Shoah : Si Primo lévi. Simone Veil , Charlotte Delbo.
    Beaucoup d'autres auteurs ont aidé à ma perception de l'humanité . à me donner des valeurs et des repères . Je dois beaucoup à la lecture .

  • 88 ANS DEPUIS PEU !! et 82 ans de lecture !!! le premier de tous les malheurs de ssophie la
    mythologie racontée aux enfants avec de belles illustrations - il a aussi régale mes petits enfants
    les évangiles citadelle de ST EXUPERY les penseurs chinois une journaliste bien oublié MARCELLE AUCLAIR et ses livres sur le bonheur " le bonheur est en vous" m' a à 14 ans fait découvrir comment " mieux vivre sa vie " ensuite tous les classiques !!!! chaque époque m' a apporté son lot de merveilleux moments et d' aide dans les coups durs en particulier
    LANZA DEL VASTO PAUL ELUARD MATHIEU RICARD JOLLIEN ET TANT ET TANT D AUTRES
    ORMESSON YOURCENAR TESSON MARIE DE HENNEZEL ETC merci pour votre blog tous les jours un bonheur grand - de vous lire alitiés d'une fidèle inconnue !!!! nicole gf

  • merci de citer ce cher Alexandre Jollien, et Lanza Del Vasto, et Sylvain Tesson, "et tant d'autres" !! allez, je choisis ici 'Voir Les Lilas Refleurir' de Maryse Vaillant… et, trois notes de Prévert : libert'air…….

  • je crois que c'est le journal d'Anne Franck, lu vers 12 ans, mon premier achat de livre de poche et qui m'a fait comprendre ce qu'avait été la guerre, après je n'ai plus jamais cessé de lire sur le sujet, l'histoire ET la littérature étaient entrées dans ma vie d'un seul coup

  • L'oeuvre de Pablo Neruda ainsi que l'intranquillite de Fernando Pessoa.. Je lis que pour ce dernier, je ne suis pas la seule. Il est vrai que ce livre est un oxymore permanent.

  • Moi je ne sais que répondre!!! J'ai adoré Zola…. Mais dire qu'il m'a profondément marqué serait faux!
    Belle fin de journée, Dine avec Sandrine

  • Le comte de Monte Cristo, quelle histoire ! Mon mari lit au fur et à mesure tous les Dumas et cela en représente des pages ! Perso, adolescente, j'ai lu les Hauts de Hurlevent deux ou trois fois. Plus tard, j'ai beaucoup aimé les livres de Haldous Huxley (le meilleur des mondes et les autres aussi), Orwell (1984) et les livres de Barjavel et aussi François Mauriac, Gilbert Cesbron ... tu me fais revenir bien loin en arrière. Bises

  • Le plus lointain fût " Le grand Meaulnes " puis les romans de Zola, et bien sûr Prévert, Aragon , Eluard et tant de découvertes !

  • Difficile de répondre à cette question avec un seul ouvrage ...
    Enfant, je pense que le livre qui m'a le plus marqué est L'Histoire d'Helen Keller.
    Enfant, et encore adulte, Le Petit Prince est également pour moi un livre
    Ado, j'ai été bouleversée par La Mort est mon métier.
    Et dans les classiques, le Dernier Jour d'un Condamné, ainsi que le Monde de Sophie ont laissé une trace dans ma vie ...

  • C'est un livre de Krishnamurti" Du connu à l'inconnu". Il m'a beaucoup aidé à modifier ma façon de vivre, à mieux accepter les événements inattendus. Je l'ai lu étant très jeune. J'ai beaucoup lu étant très jeune…...Maintenant beaucoup moins.

  • Je l'ai dit chez moi à de nombreuses reprises... Don Quichotte a été mon livre préféré, il le reste encore, même si j'ai mis près de lui d'autres livres dont les héros lui ressemblent beaucoup. :)
    Passez une douce journée.

  • Ce sont plutôt des auteurs qui m'ont marquée : Boris Vian, john Steinbeck, Emile Zola, Guy de Maupassant, Jacques Prévert...

  • Je ferais une différence entre mes livres préférés et ceux qui m'ont marqué. Dans cette catégorie, je dirais certainement "Les mémoires d'une jeune fille rangée" : j'y ai entrevu une certaine manière de mener sa vie librement, de ne pas subir….

  • A chaque étape de vie, il peut y avoir un livre (je repensais à cette question aujourd'hui)... A une époque, il y a eu la poésie de Verlaine et Rimbaud. Et tout d'un coup, je pense à une autre époque, à un écrivain qu'on m'a fait découvrir et à un livre qui fut une vraie révélation, "L'élu" de Chaim Potok. J'ai certainement déjà dû en parler. (J'avais beaucoup aimé "La harpe de Davita" aussi).

  • C'est difficile pour moi de choisir je n’ai pas une très bonne mémoire de ce que j’ai lu, mais dans les plus récents je dirais To kill a mocking bird de Harper Lee. Bonne journée!

Écrire un commentaire

Optionnel